*Rastakouette*

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Avatar


Sommaire

Biographie

Rastakouette fut Abbesse de Saint Brieuc et de Montmirail au début de sa carrière. Puis laissant la religion de côté, elle devint Capitaine de l'équipe de Soule: Les Brises chopines de Montmirail. Une petite carrière politique se profila à l'horizon, elle devint Procureur du Comté du Maine, Médiatrice Juridique et enfin brièvement Commissaire aux Mines.

Naissance en Bretagne et débuts écclésiastiques

Née à Saint-Brieuc en 1453, Rastakouette devenue à 20 ans,diacre, puis abbesse. Elle se mit à aider les gens, à sa façon, dira-t-on ! Un jour en taverne, elle rencontra, un peu par hasard, un dénommé Beren lui plaisant beaucoup... :)

Elle prit par la suite, sous sa tutelle un petit diacre, et comme ça il lui nettoyerait un peu l'Eglise ! Cela faisait du bien d'être dans une Eglise propre, en pouvant enfin voir à travers les vitraux. Plus tard, elle devint boulangère, ce qui lui permit de pouvoir continuer l'oeuvre de charité de Monseigneur Latan. elle fit l'aquisition d'un potager pour son usage personnel. Ses vaches essayèrent de les manger par dessus la palissade. Elle se mit alors à les menacer, ne voulant pas qu'elles deviennent plus charismatiques qu'elle, afin qu'elles ne puissent pas se rebeller plus tard, contre la main qui les nourissait.

Voyages et arrivée dans le Maine

Le 1er Mars 1454, elle partit de Saint Brieuc avec un certain nombre de ses compatriotes bretons (Philaminthe, Igndemon, Metran et Angele08) direction Bergerac. Un bon accueil leur y fut fait... :) Mais l'absence de Beren se fait cruellement ressentir... Puis après avoir fait la connaissance de personnages sympatiques, ils repartirent en roulotte direction les murailles de CarcassonneBeren les y rejoignit !:)

Malheureusement, là bas, les relations de bisousnours étaient de mise, du coup, ils allèrent à Montmirail, charmant petit village, dans lequel, Rastakouette reprit ses fonctions d'Abbesse. A son retour d'une retraite bien mérité, un mois de privation et de recherche à l'intérieur d'elle-même, elle s'aperçue qu'elle avait étais évincée ! On l'avait mise à la porte de l'Eglise sans même la prévenir ! Elle ne put même pas récupérer ses affaires personnelles, et il fallut alors qu'elle se trouve un logement. N'en trouvant pas, elle se mit donc à étudier sans relâche et à renier l'Eglise au profit de l'Etat... Un jour enfin, elle décida d'aller boire un coup en taverne, et ce fut l'heure de la délivrance. Dès lors, sa vie à Montmirail reprit joyeusement, ponctuée de quelques petits tours en taverne de temps à autres. Elle s'installa alors avec Beren dans son Moulin à Paroles, leur colocation se passait très bien, avec la création d'une distillerie dans laquelle ils fabriquaient du Chouchen, ce qui leur rappellait la Bretagne. Ils en profitaient pour le faire goûter aux Montmiraillais qui n'avaient pas tous le palais assez délicat pour supporter ce genre de boisson très alcolisée, il faut dire qu'ils ne sont pas Bretons non plus, tant mieux, ça leur en faisait plus pour eux !

La destruction de La Bodega de Dame Cocholat

Un jour, en payant ses impôts, le fait de savoir qu'elle avait une taxe sur son échoppe alors qu'elle ne l'utilisait jamais, lui fit entrer dans une colère noire ! Elle alla donc récupérer une hache et une masse et se mit à détruire mon moulin ! La poussière accumulée valsait partout autour d'elle. Cela lui ferait des écus en moins à débourser ! Elle pourrait donc passer plus de temps encore sur les bancs de l'Université ! =) Un autre événement boulversa sa vie, Rastakouette était à La Bodega avec son colocataire quand tout à coup, elle perdit deux boutons à son chemisier. Histoire sans conséquences me diriez-vous ? Pourtant, les boutons, La Bodega, Beren et le charpentier Ikea changèrent sa vie ! Malheureusement la joie fut de courte durée, Xenia, la propriétaire de La Bodega décida de quitter Montmirail et mit le feu à la taverne, malgré toutes les tentatives pour l'empêcher de s'en aller... Le seul souvenir qu'ils gardèrent fut le lit de la chambre n°1. Du coup, comme il fallait aller avec jusqu'au Moulin à Paroles, son colocataire eut l'idée de le faire glisser jusque là bas. Il avait par ailleurs inauguré un nouveau moyen de transport, assez effrayant d'ailleurs !

Début dans le monde politique

Pour la seconde fois, la jeune fille faisait partie de la liste du M'TAV pour les élections comtales, elle fut d'ailleurs le 17 mars, conseillère comtale et procureur du Maine. Le sérieux l'atteindrait-il enfin ? Hélas, un jour, elle du mettre 62 de ses compatriotes bretons en procès, car la guerre contre la Bretagne était déclarée. Ce jour là, elle comprit, que jamais elle ne pourrait faire un choix entre la Bretagne et le Maine. Avec Beren, ils partirent, après avoir volé deux chevaux à une auberge pour se déplacer plus vite et elle démissionna de son poste de Procureur du Maine.

Ils arrivèrent à Vendôme où ils souhaitaient attendre la fin de cette maudite guerre, pour rentrer chez eux... Finalement, devant le peu d'actions se déroulant en Touraine, ils rentrèrent à Montmirail.

L'arrivée de L'vieille L'Pessec

La Mamm-gozh (grand mère en breton) de la jeune fille: L'vieille L'Pessec débarqua avec ses valises à Montmirail pour le grand dam de tous. Terrifiante et insolente, endurcie par la vie avec son accent breton et son unique dent qu'elle chérissait tel un joyau, Aouregwenn (car c'était son nom) commença à écumer les tavernes. Rastakouette pour tenter de renvoyer son aïeule en Bretagne, monta un plan machiavélique. Sachant que sa Mamm-gozh ne supportait pas Beren, elle rusa pour faire signer celui-ci pour les élections. Bien qu'ayant acheté les vôtes de certains paroissiens, les montmiraillais élurent une autre personne.

L'ennui s'installant, les deux colocataires décidèrent d'aller se ressourcer au berceau de leurs origines et retournèrent à Saint Brieuc. Leur voyage fut paisible et heureux. Rastakouette acheta un appartement à Rennes, où elle étudiait tranquillement.

Leur cure de souvenirs terminée, ils retournèrent à Montmirail, main dans la main.

De nouvelles élections comtales se présentèrent à l'horizon et Rastakouette s'engagea pour un Maine libre. La liste eut des postes et la jeune fille se retrouva Commissaire aux Mines. Travail intéressant et qui lui plaisait beaucoup.

Isolement et renaissance

Malheureusement un jour, sans que rien ne put le prévoir, la jeune bretonne se retrouva dans un cachot humide, gardée par un bourreau armé d'une hache. Elle était presque morte, mais il lui restait une dernière chance, qu'elle saisit. Le retour à la vie et à la normale, fut assez effrayant et la couleur rousse des cheveux de la jeune fille, s'éclaircit jusqu'à devenir blonde.

Une nouvelle ère commençait. Mais la guerre était aux portes de la ville, Mayenne avait déjà été prise et Rastakouette se mit à défendre les remparts de Montmirail avec un groupe de maréchaux.

Par la suite, le Comte du Maine fut placé en garde à vue. Rastakouette, qui ne l'avait vu qu'une fois, décida qu'il fallait à tout prix qu'elle lui prête allégeance avant qu'il n'arrive un malheur. Elle revêtit alors un capuchon noir, enfila son crucifix autour de son cou, bien en évidence sur sa poitrine. Elle se ferait passer sans problèmes pour un homme d'Eglise et c'est ainsi vêtue, qu'elle parvint à déjouer la surveillance des gardes et à arriver dans la cellule de Reese, auquel elle donna quelques oranges et bouteilles. Mais, elle dû repartir au bout d'un moment sans avoir eu le temps de prêter allégeance... Puis le Comte fut libéré, et Mayenne de nouveau rattachée au Maine.

Blessée par les alliés

A la tête de son groupe de Maréchaux, Rastakouette continuait de défendre la ville de Montmirail, elle n'avait pas d'armes, mais était prête à agir au cas où. Et ce qui devait arriver, arriva, les alliés qui étaient venus défendre le Maine, avaient passé les fêtes de Noël en taverne, et en sortant, n'avait plus les idées très claires. Enguerrand_de_lazare, Caturix et Silec s'amusaient avec leurs épées à faire de faux combats et la jeune fille, qui venait apporter ses cadeaux à son colocataire, se prit un coup d'épée par chacun des trois hommes, alors qu'elle ne pouvait même pas se défendre, elle était mal en point car, grièvement blessée...

Après s'être lentement remise, la bretonne décida de se présenter aux élections municipales contre le maire sortant et contre une morte. Morgauth (maire sortant) l'emporta facilement. Rastakouette qui voulait absolument se trouver une activité extra-taverne, voulut à nouveau défendre la ville dans un groupe de maréchaux, mais malheureusement le médecin qui l'avait examiné en décida autrement et la mis en indisponibilité pour un bon moment.


Le mandat du Comte Reese terminant, la jeune fille eut plusieurs propositions afin de rejoindre les différentes listes comtales. Sieur Jason et Lauriane lui ayant demandé avant les autres, elle s'engagea avec eux dans la liste Justice Pour le Maine.

Soirée des 3 ans des RR