Alban

De Wiki de l'histoire HRP des RR.


Alban naquit le premier jour de l'année 1437, en Normandie à Fecamps.

Dès ses 10 ans, il rêvait déjà de chevaucher les chevaux, l'épée à la main aller combattre les méchants.

A 14 ans, il partit de la maison familiale et commença son voyage à travers les royaumes.

Il prit tout d'abord à l'Est, se dirigeant vers Dieppe où il a véritablement commencé sa vie. De là, il se rendit compte que les gens l'appréciaient malgré son jeune âge.

Il eu tout de suite des opportunités de progresser dans l'échelle sociale, mais son jeune esprit modeste et encore renfermé sur le monde, le poussa à aller visiter d'autres villes... Ainsi, le bâton et ses provisions à la main, il commença son périple à travers le Royaume de France.

Jusqu'à ce jour... Oui, ce jour qui changea sa vie. Il fut attaqué par trois brigands sur une route.

Désemparé et surpris il lâcha toute ses affaires et saisit son épée. Il était seul dans cette campagne humide au ciel orageux. Seul en face de trois brigand qui voulaient sa mort et son argent... Le premier brigand le frappa à la cuisse et le fit poser les genoux à terre... Il s'imaginait déjà mort...

Quand tout d'un coup, un rayon de soleil apparu d'entre les nuages et éclaira son épée qu'il tenait fermement entre ses deux mains, une lumière démesurée se refléta alors de son épée, allant jusqu'à éblouir ses adversaires. Il comprit tout de suite que c'était sa chance et profita de l'inattention des brigands pour porter un coup fatal à la cuisse de celui qui l'avait blessé. Il tomba par terre, il l'avait tué... Les deux autres, ahuris devant la scène, regardaient le cadavre de ce qui semblait être leur chef. L'un d'eux, balafré à ne plus rien avoir d'humain, lui porta un violent coup de bâton dans sa joue droite. Il abaissa alors son deuxième genou à terre. Puis, avec la force du désespoir il lui porta un violent coup d'épée qui sectionna son bâton. Le troisième brigand s'enfuit. Il était seul face à ce monstre à moitié pestiféré. Il saisit alors un peu de terre et la lui lanca dans les yeux... Il profita de ce moment pour s'étendre de tout son long pour lui planter son épée dans son ventre avant de s'étaler par terre. Il fit instinctivement une roulade sur le côté en tombant sur sa blessure. Ce geste le paralysa de douleur. Mais le brigand était mort et c'était laissé tomber à l'arrière...

Douze heures plus tard il fut aider par un noble passant qui le conduisit dans la ville la plus proche où il fut soigné. Ce combat l'avait changé, il n'était plus le même. Il avait alors conscience en ses capacités, il avait aussi gagné en confiance et en maturité. Il reprit alors la route.

Il parcouru et séjourna dans de très nombreuses villes telles que Clermont, Montbrison, Vesoul, Rieux, Poligny, Dole ou Saint-Claude.

Saint-Claude... A quelle belle ville, il y a passé plus de 10 mois, et a progressé à une vitesse fulgurente dans cette belle ville talonnée par les bois. Il fût nommé boulanger officiel de la ville avec un rendement de plus de 200 pains par semaines. Il parrait que son pain était meilleur que les autres... Cela était sûrement dû à son ingrédient secret...

Mais au bout de 10 mois dans cette merveilleuse ville... Une terrible maladie pris son corps et fût forcé de s'envoyer en retraite à l'église... Nuits et jours il priait... il priait... mais il comprit vite ce qui lui manquait... l'amour. Désemparé il resta 1 an et demi en retraite, isolé du monde.

Puis viens ce jour, où un vieux prêtre lui confia, penché sur son lit, "La vie est belle mon Seigneur, allons... Profitez-en tant qu'il en ai encore temps."

Ce fut le déclic, il se redressa et partit de Saint-claude à moitié inconscient sur les immenses routes du royaume. Il perdit son champ... sa boulangerie... ses amis... sa réputation. Il décida de tout laisser, de tirer un trait sur son passé pourtant glorieux, et de se laisser porter où le vent le voulait.

Il atterrit ainsi en Bourgogne, à Dijon, charmante ville. Il fut très vite accepté par la communauté du village et comme à son habitude il créa très vite des liens très forts avec des gens qui sont aujourd'hui devenu ses amis. Un jour il se réveilla et cria "Et si je devenais maire ?!" ... Deux jours plus tard il se présenta et le voilà aujourd'hui, maire de Dijon.

Soirée des 3 ans des RR