Arnau de la Vall

De Wiki de l'histoire HRP des RR.

Arnau de la Vall est un criminel aragonais, apparu le 26 janvier 2007 a la ville d'Urgell et chef des Angelets de la Terra, groupe qui ne reconnait pas l'autorité de la dynastie Trastámara sur la Couronne d'Aragon. Son fait criminel le plus célèbre est la prise et le pillage de la ville de Caspe dans le Royaume d'Aragon.

Sommaire

Sa Famille

De son nom complet Arnau de la Vall-Lliure i de Cardona, il a un neveu, Gataló, fils de Eudald de Montblanc i et de sa sœur.

Il a un fils, Aleopa de la Vall-Lliure, fruit de son union avec Jordina de Negrepont i Salona.

Arnau de la Vall vint au monde à Mallorque. Son père en était naturel, et sa mère, naturelle de Cardona, y alla vivre une fois mariée.

Passage à Constantinople

Il se fit almiral de l'armée catalane, et en 1453 se présenta comme volontaire conjointement avec d'autres catalans pour aller défendre Constantinople de l'invasion turque.

Là-bas il y fit une carrière militaire fulgurante, et fut démobilisé avec le grade de Sénéchal. Il y connut aussi sa femme, Jordina, une catalane née en Grèce, descendante des catalans qui s'y étaient établis pour administrer la capitale hellène quand celle-ci fut pendant 70 ans sous domination catalane suite à la victoire almogàver dans ce qui s'appella la "Vengeance catalane".

La défaite soufferte par Constantinople devant les turcs le poussera a rentrer dans sa patrie. Il decida de s'installer à Lleida, mais la soumission de cette ville catalane au Royaume d'Aragon et l'ambience pro-Trastamara qu'il s'y respirait du au grand nombre de nobles et de villageois venus d'Aragon, va lui faire decider d'aller vers Urgell, le fief de la famille des comtes d'Urgell.

À Urgell

Les ancêtres d'Arnau de la Vall avaient pris la défense de Jaume d'Urgell en tant que Comte de Barcelone légitime. Et à Urgell, malgré qu'elle était alors toujours sous souveraineté directe du Royaume d'Aragon depuis la Guerre Civile, comme punition, était beaucoup plus fidèle à la cause catalane que Lleida.

C'est là-bas, à Urgell, qu'il connaitra Menjapà, alors maire de la ville, qui l'invitera a entrer à son parti politique, La Menestralia, lequel luttait pour la restitution des villes de Lleida et Urgell au Principat de Catalogne et la devolution des "furs" catalans.

Il tissa une grande amitié avec Menjapà d'Entença.

Genèse des Angelets

Le parti politque "La Menestralia" atteindra ses objectifs initiaux, mais les "furs" dévolus étaient bien minces et ne redonnaient pas à la Catalogne et aux autres règnes une réelle auto-gouvernance comme celle qu'ils avaient avant la Guerra Civil.

Arnau de la Vall arrivera, en tant qu'élu de "La Menestralia" a être membre du Gouvernement de la Generalitat dévolue, occupant la charge de Préfet des Maréchaux de Catalogne.

Son expérience au sein de ce gouvernement lui fera réaliser que le roi Imnaril ne tiendrait pas ses promesses d'indépendance mutuelle entre les divers royaumes de la Couronne; au contraire, il approuvera une Constitution qui réessayait d'unifier les différents royaumes sous un même pouvoir central commun, dans un système absolutiste qui méprisait les Cours Royales de Catalogne.

Cela lui fit comprendre qu'il fallait renverser le Roi Imnaril et avoir une nouvelle dynastie, de préférence celle de la maison d'Urgell, et essayer que la dynastie qui gouvernât le Royaume d'Aragon fusse différente de celle qui gouvernât Catalogne et le Royaume de Valence pour ainsi essayer d'éviter des nouvelles tentatives unionistes royales avec le peuple d'Aragon.

Comme son parti, La Menestralia, continuait de jurer fidèlite à Imnaril en tant que souverain, Arnau de la Vall va decider de quitter le parti et de passer à l'action.

Il va réunir un groupe de mécontents, notamment des personnes qu'il avait lui même envoyé en prison et qu'il savait qu'ils luttaient pour des idéaux très semblables aux siens. Plusieurs d'entre eux étaient des anciens Remences (paysans catlans liberts qui avaient acquis leur liberté en payant la "remença" à leur seigneur).

C'est ainsi que naitront les "Angelets de la Terra", un groupe de brigands qui lutteraient pour renverser la dynastie d'Imnaril, et restaurer celle des Urgell ou à défaut tout autre qui voudrait reconnaitre les droits catalans, et séparer définitivement le royaume d'Aragon dess royaumes catalans, non plus uniquement sur le plan politique, mais aussi dynastiquement.

Arnau de la Vall en fut choisi comme Gran Cabdill, et il organisa les Angelets en groups (estols), chacun avec sa zone d'action et un chef pour les coordonner et servir de lien entre les différents estols.

Une de ces chefs d'Estol était sa compagne, Jordina, avec laquelle il eut un fils, Alehopa.

Comme Alehopa était encore très jeune, tout juste un adolescent de 14 ans, Arnau et Jordina prendront leur neveu pour lui apprendre tout ce qu'ils savaient de la tactique militaire, de sorte que s'il leur arrivait quelque chose, il puisse continuer à la tête des Angelets.

Débuts comme hors la loi

Après une période de six mois pendant laquelle les Angelets de la Terra agissaient séparément et sans objectifs définis, afin surtout de s'entrainer, vint le jour où Arnau considèrera qu'il fallait mettre le groupe à la lumière du jour et lutter en face à face. Que Castille et Aragon sachent pourquoi ils luttaient, qu'ils tremblent!

Aranu fera un petit vol et se laissera attraper, de façon à pouvoir déclarer lors de son propre procès et laisser ainsi entrevoir qu'il y avait un group qui luttait pour des idéaux.

Après avoir payé l'amende, les Angelets vont faire une présentation très médiatisées dans toutes les grandes villes de la Couronne. Depuis lors, tous savaient ce qu'étaient les Angelets, ce qu'ils voulaient, et supposaient qui il y avait par derrière.

Ayant fait cela, les Angelets vont planifier leur premier grand coup coordonné et de grande répercussion publique. La prise de Caspe!

Prise de Caspe

Jusqu'alors, les gens pensaient que les Angelets n'étaient pas très dangereux, et les mesures qui étaient prises l'étaient surtout pour des motifs politiques afin de perjudiquer le parti La Menestralia et non pas par peur des Angelets.

Les Angelets vont donc planifier la prise d'une ville. La ville de Casp fut choisi pour sa valeur symbolique, la ville ayant été le lieu où fut signé le compromis de Caspe qui déplaça du trône la dynastie des Urgells et ouvrit la voie à une dynastie castillane et de tradition centraliste.

L'assaut de Caspe fut une réussite, et Arnau s'y maintiendra à la mairie, avec les Angelets, pendant deux jours. La bataille fut rude et il y eut de nombreux morts. Après avoir volé la mairie, les Angelets s'enfuiront par un bateau le long de l'Ebre jusqu'à la mer. De la, quelques uns naviguèrent jusqu'en Valaquie, des autres vers le Portugal, afin de brouiller leurs pistes.

Un autre groupe, qui n'avait pas participé à l'a prise de Caspe, restera en Catalogne pour continuer à y mener des actions.

Arnau attendrait le moment opportun pour revenir en Catalogne et à Valence.

Autres liens

Soirée des 3 ans des RR