Bendith

De Wiki de l'histoire HRP des RR.

C'est le 4 mars 1454 que Bendith apparaît au village de Saint Claude, Franche Comté.

Heaume.jpg





Récit autobiographique

C'est le 4 mars 1454 que Bendith, vagabond, est arrivé au village de Saint Claude en Franche Comté après un long périple. Ce petit bourg, niché au confluent de deux rivières, lui parut un peu particulier avec son apparente tranquillité, la beauté des paysages très boisés de la région. La joie de vivre et l'hospitalité des habitants acheva de le convaincre d'y faire une halte pendant quelques jours.

Il vécu de petits boulots chez les paysans locaux, de la coupe du bois, de travaux de force à la mine du comté, et donna même de son temps aux bonnes oeuvres de l'eglise, ce qui lui valu une certaine reconnaissance publique. Il profitait de son temps libre pour explorer la région, découvrir son histoire et discuter avec les villageois.

A peine une semaine plus tard, Bendith était décidé. Il alla voir le conseiller du Comte afin de s'installer à Saint Claude pour y cultiver son lopin de terre. Il opta pour la culture du maïs, assuré de vendre sa production a ce qu'on disait dans le village...

Le 30 mars 1454, Bendith s'engagea dans l'escouade des fantassins de St Claude sous les ordres du sergent Acis.

La période qui s'ensuivit fut plutôt calme, entre les récoltes de son champ de maïs et les travaux à la mine ou en forêt, toutefois ponctuée de scéances d'entrainement à la caserne du chateau.

C'est à la suite de la démission du sergent Acis que Bendith devint sergent de l'escouade de St Claude. Après avoir recruté deux nouveaux soldats pour reformer celle-ci, Acis est revenu dans l'armée.

2 semaines plus tard, Bendith décida de laisser la place de sergent (qui exigeait trop de temps) à Acis et de reprendre celle de caporal.

Après un été difficile, consacré aux travaux saisonniers du village et en particulier aux moissons, Bendith repris de l'activité à l'armée. Des evenements avaient conduits une partie de ses compagnons d'armes à démissionner, et en particulier le sergent Acis. Bendith fut rapidement promu sergent de l'escouade dans l'armée en pleine restructuration.

En même temps, grâce à des économies patiemment réalisées, il avait pu acquérir un nouveau champ, qu'il consacra à la culture du blé. Cet investissement lui apporta un certain niveau de vie, et il pu rapidement réaliser son rêve: s'installer comme artisan.

Un vieux moulin, perché sur une hauteur de Saint Claude, avait toujours retenu son attention. Lorsque le conseiller du Comte lui donna son accord, Bendith n'hésita pas une seconde, il acquis ce fameux moulin.

Quelques mois plus tard, après un passage par le grade d'aspirant lieutenant, rapidement suivi par un retour au calme en l'état de réserviste, Bendith se consacra entièrement à son moulin, ce qui lui permis d'accumuler suffisament d'économies pour envisager de bientôt aller étudier à l'université.

Cependant, la croisade menée par les armées de Fanche Comté remis ses projets à plus tard. Après avoir passé quelques semaines à la frontière du comté, il s'engagea dans l'armée de Jontas, essentiellement composée de SanClaudiens, et ils partirent en direction de Genève. Lors du troisème assaut, Bendith fut assez grièvement blessé, et son armée fut demantelée peut après.

Une fois rétabli, Bendith intégra la Maxima Sequanorum, principale armée de FC, avec laquelle ils eurent raison de leurs ennemis. A leur retour en Franche Comté, le reserviste s'aperçut qu'il était le seul rescapé de son village à avoir terminé cette guerre.

Depuis juillet 1456, Bendith s'est ré-engagé dans l'armée active, pour rapidement être promu Lieutenant de la garnison en remplacement du Lieutenant Snaky.

Bendith occupa ce poste de Lieutenant de la garnison jusqu'à la réforme de l'armée. A ce moment, il quitta l'armée active pour devenir à nouveau reserviste, laissant ainsi la place de lieutenant à son aspirant Zibob. Ayant complétement démissionné en septembre 1457, Bendith s'occupe depuis lors à faire prosperer ses affaires et à étudier à l'université du comté.


Décorations militaires Franc Comtoises

Médailles:

- Médaille des Officiers

- Médaille de la Gratitude

- Médaille du Militaire

- Médaille des blessés de Guerre, campagne de Genève

Barettes de campagnes:

- Guerre froide de Savoie

- Les Classes Vertes Helvetiques

- Barette de 24 mois de service

- Guerre Helvetique II

-

-

Soirée des 3 ans des RR