Camisard

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Construction.png Cet article a été jugé incomplet : il n'est présentement qu'une ébauche

Camisard de Montbazon-Navailles né le 6 juin 1435 probablement aux abord de Alais

Sommaire

Les origines

Une quête d'identité

Depuis sa plus tendre enfance Camisard n'a strictement aucun souvenirs de ses parents. De fil en aiguille il arriva à arracher quelques certitudes. Tout d'abord ses parents étaient morts dans des circonstances suspectes, ils auraient vécu une bonne partie de leur existence dans les Cévennes. Conscients des risques qui pesaient sur leurs vies, ceux-ci avaient confié Camisard à un orphelinat, non loin d'Uzès. De plus il serait né dans un village à proximité d'Alais. A part ces bribes d'information, le mystère restait entier sur leur prénoms, leur nom, leur profession et tout le reste. Ce vide identitaire la conduit très tôt en rechercher tout indice, toute piste, lui permettant de renouer avec ce passé obscur. Cette quête occupera une bonne partie de sa prime jeunesse.

De l'enfance à la majorité

C'est donc dans un orphelinat Languedocien que Camisard fut élevé. Élève moyen, il put bénéficier des cours de la Mère Guèze et de l'Abbé Bécadum. Il apprit donc à lire, écrire et compter. Dans le petit monde de l'orphelinat la langue usuelle était le français. Ainsi Camisard n'eut que très peu d'amis à l'extérieur de l'institution. En effet près Uzès les gamins parlaient l'Occitan. Néanmoins Camisard s'était prit d'affection pour une fillette prénommée Mariette. Maladroit, il passait son temps à l'embêter et se bagarrer avec elle. Pourtant Mariette lui conservait une profonde amitié. Un jour Mariette fut adoptée par un couple de riches marchands d'Uzès qui ne pouvaient avoir d'enfants. Camisard avait alors 12 ans et il continua son adolescence dans une relative solitude. C'est dans la lecture d'ouvrages en tout genre que l'adolescent se réfugiait. En secret il commença à s'intéresser au Catharisme Renaissant, au Spinozisme et à la Soule. A 16 ans, Camisard quitta l'orphelinat pour travailler en tant que journalier auprès des agriculteurs Uzètiens. C'est ainsi qu'il retrouva Mariette. Elle était devenu une magnifique jeune femme. Un soir d'été, les deux jeunes gens découvrirent l'amour dans la grange de la vieille Isabeau. Deux saisons plus tard, la belle mourrait d'une pneumonie. C'est complètement désorienté qu'à l'âge de 17 ans, Camisard erra de ça et de là dans tout le Royaume pendant plusieurs années.

La famille Montbazon-Navailles

Une rencontre décisive

Deux semaines après son arrivé à Rouen, Camisard fit la connaissance d'Alazais de Montbazon-Navailles, Dame d'Ambricourt en Artois. Elle était le fer de lance du Catharisme Renaissant, une croyance hérétique qui attirait Camisard depuis longtemps. Tout de suite, certaines concordances dans leurs histoires respectives, apparurent. De plus une similitude physique existait entre eux. Cet ensemble d'indices emmenèrent le Rouennais à se rendre au domaine des Montbazon-Navailles afin d'en savoir plus. Là il fit la rencontre de Magenoir, Dada95, Eliox et Jades.

Un nom nouveau

Un jour Eliox qui venait du Languedoc, rapporta un parchemin qui avait appartenu au parents d'Alazais. Cette trouvaille fut la cause d'une grande surprise, il s'avérait que le prénom "Camisard" figurait sur le document. Quel choc pour celui qui n'avait jamais cessé de chercher son identité. Il était Camisard de Montbazon-Navailles, fils d'Ariane et Gauvain, frère d'Alazais et de feu Wargod !!! Ses parents étaient des Cathares qui l'abandonnèrent car ils étaient en danger de mort et voulaient ainsi lui sauver la vie. Voulant rattraper le temps perdu c'est corps et âme qu'il s'investit alors dans cette grande famille joviale et si diversifiée.

La Normandie

Rouen

Les débuts

Une vie bien remplie

Les ruptures

Dieppe

Fonctions Occupées

Distinctions

Soirée des 3 ans des RR