Compagnie des reitres suisses

De Wiki de l'histoire HRP des RR.

La CRS, compagnie des reitres suisses, est une redoutable compagnie de mercenaires suisses. Elle est liée à la Compagnie du Léman.

Fondée en 1456, La Compagnie des Reîtres Suisses offre des solutions de sécurité et de protection aux gouvernements ainsi qu'aux corporations et guildes dans toute l'Aristotélité. La société intègre des solutions de sécurité pour assurer le succès de ses clients. Les services de la CRS comprennent l'évaluation et l'analyse, la gestion de crise, la formation ainsi que des opérations de protection et de sécurité à grande échelle.

Les suisses de la CRS pratiquent la blitz krieg suisse - tout un concept - : petites unités mobiles, mouvements rapides, concentration en armée ig éventuellement, mais juste le temps de montrer à l'Aristotélité que le suisse est Le soldat de Déos, l'Unique, le Robocop de la réformation de la foi aristotélicienne ; juste le temps aussi pour pouvoir fréquenter les belles dames des cours comtales de ducales, excitées comme des puces devant les corps huilés et musculeux de ces terminators des alpages. Les CRS pratiquons la guerre de manière esthétique. Le conflit est moderne, asymétrique et nocturne. Avec musique militaire, l'appel lugubre de la vache d'Unterwald et du taureau d'Uri annoncent la charge. le sergent et lector de la compagnie chante quand il recommande son âme à Deos ! faut voir ça, c'est émouvant... Milites pédestre des Cieux, masse compacte hérissée de piques de plus de cinq mètres de long, qui protège le rang des grosses couleuvrines à main. Les compagnies de sicaires lourds, élite des troupes au troisième rang, attendent le choc du combat au corps à corps... Deos, yodele et propreté. C'est une image de marque. les suisses y tiennent. Une fois que ceux d'en face ont été forcés, à la régulière (ou qu'on s'est bien fait ramassé, ça marche aussi, alors...) les opérations militaires se poursuivent à l'arrière des lignes ennemies... Infiltration en petites compagnies mobiles, harcellements sur les chemins. Hop, ils sont là, hop, ils sont p'us là ! désinformation, La Grande Lessive ! et séchage des bas de laine locaux. Le suisse aime la propreté, c'est connu.Les saisies sont mutualisées. Et pis au moins, le compagnon reitre suisse a droit à la potence comme soldat, et ça c'est honorable.

En plus, la guerre de chevalerie, c'est dépassé. Un tercio suisse, ça vous rabote un escadron caparaçonné en moins de temps qu'il faut pour le dire. Mieux que le fil qui coupe le beurre, tiens. Proprement en plus... La noblesse en haubert, qui charge avec le vent qui siffle dans le heaume, lance d'arçon pointée, c'est dépassé, la CRS le démontre chaque jour davantage.

Izaac, sur la CRS
Soirée des 3 ans des RR