Elleurc

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Avatar

Elleurc, comte d'Artois du 11 octobre 1453 au 10 décembre 1453 (2005) et régent d'Artois du 22 juillet 1454 au 08 août 1454 (2006).

Biographie

Fils de Felix Reiner, aventurier décédé d'un excés de confiance en ses compagnons, le jeune Elleurc se cherchait une nouvelle orientation dans sa vie maintenant que le joug parental avait disparu. Confiant en l'avenir, il décida de rejoindre la belle ville de Calais pour découvrir à son tour les merveilles du monde.

Après quelques débuts difficiles, il se lanca dans l'élevage de moutons et, pour participer activement à la vie de Calais, accepta, un soir, à son auberge favorite de rejoindre l'équipage du lieutenant de marine Le diable. Une vie tranquille s'annoncait pour lui à Calais.

Un soir, en entendant le bruit du tocsin, il comprit que s'en était fini et que de sombres malheurs s'annoncaient. Les normands et les artésiens se déclaraient la guerre. Elleurc répondit à l'appel et s'empressa avec l'équipage de la Zierikzee vers Bertincourt attaquée. Quelques jours plus tard, le conflit prenait fin dans un véritable chaos politique...

Le retour à la vie tranquille de Calais lui fut des plus agréables mais des doutes et des questions sur les réalités politiques de l'Artois commencaient à poindre dans son esprit, lui qui ne s'en était jamais encore préoccupé.

Il alla alors chercher refuge dans un nouvel ordre renaissant. La construction de la commanderie templière de Calais occupa son esprit pendant de longues semaines. Lors de la déclaration de croisade contre les phookaïstes, il decida de ne pas y prendre part en souvenir d'un couple émouvant de voyageurs rencontré à la taverne de Nanar. Pendant que l'Artois s'entredéchirait à ce sujet, Elleurc pensa qu'il était temps de trouver un vrai métier et c'est ainsi qu'il commenca les cours du soir de forgeonnerie.

Malgré son nouveau poste de commissaire, avec le départ de Bardamu et les premières chaleurs de l'été, Elleurc s'ennuyait à Calais, et décida pour se changer les idées de parcourir les routes d'Artois à la recherche d'un peu d'aventures. Lors de son périple, il eut l'occasion de rencontrer nombre artésiens, et devant l'avis général que l'Artois allait mal, il décida de s'engager plus avant dans la politique.

Rejoignant la liste de Darken et Tricia qu'il avait déjà cotoyé, il se retrouva nommé à la tête du guet artésien au poste de prévôt des maréchaux.

Le calme revenait en Artois, les choses avancaient au conseil. Mais planait toujours la menace du proche duché voisin, la Champagne. En Septembre les choses se précipitérent... Une poignée de Compiénois faisait sécession, appelant le dit duché à la rescousse. Elleurc se rendit sur les lieux pour préserver l'Artois des affres de la guerre et rétablir l'ordre publique. Trois semaines ont passé... les troupes champenoises assiégent depuis quatre jours les murs de Compiégne. Les vagues d'assaut se brisent sur les défenses... mais à quel prix!

La guerre est finie... et les artésiens l'ont perdue. Pourtant il y a autant de traîtres dans chaque camp. La Champagne, mieux préparée, a présenté deux fois plus de troupes que l'Artois pourtant bien plus peuplé. Elleurc se rend compte qu'il est temps de retourner prendre soin de Calais. Les dernières affaires courantes sont traitées. Dédé2000 annonce sa candidature. Pour Elleurc il est hors de question de laisser l'Artois aux mains d'un homme au patriotisme plus que douteux. On ressort des cartons le vieux projet de Calais, le remettant au goût du jour. La liste "artésiens" (A.R.T.) l'emporte sur ses concurrents mais sans majorité. Voilà Elleurc à la tête du Comté d'Artois, jurant allégeance au bon Roy Lévan, se mariant dans l'église de Calais avec la belle Bardamu. Le conseil est formé, les réformes avancent, dans l'ensemble, le peuple semble satisfait. Deux mois, le temps passe si vite. Inquiet pour la sécurité de Bardamu, Elleurc l'a faite accueillir chez les soeurs d'un monastère proche de Calais. Si les traîtres à l'Artois s'enfuient au fur et à mesure, l'ennemi de Champagne est toujours là, grondant et inquiétant... Son Mandat de Comte est fini. Un bilan plutôt positif dans tous les domaines. L'Artois est désormais épaulé par ses deux proches voisins au sein de l'Alliance du Nord.

Il part pour Amiens, dans ces flots de colons courageux, je préfére surveiller qu'aucun larron n'en profite. Quoi de mieux pour ca qu'ouvrir une taverne, "Au Lion Couronné"...d'où lui vient ce nom? Elleurc prépare ses bagages et part pour la Champagne, il est temps de se débarasser de ces vieilles histoires où l'on tente encore et encore de souiller son honneur. Le Bras de fer judiciaire est fini avec le retour du Duc Caedes, étrangement, il a gracié son ennemi. Peut être devant la pitoyable prestation du procureur champenois ou le laissez passer que l'ancien duc a reçu en terres artésiennes...

Elleurc s'en retourne enfin vers Amiens, mais pour bien peu de temps: La Champagne, encore elle, fait sécession, entraînant la Fronde contre le Roy Lévan. L'Artois répond parmi les premiers à l'appel du Roy et les troupes loyalistes fondent sur Reims. Trois cents hommes et femmes, artésiens et alliés, prennent la forteresse d'assaut. Reims tombe en deux jours, Caedes est envoyé à Paris et sa concubine, Tsarine meurt en couches ...

Désireux de régler ses comptes avec le Très Haut, voici le jeune comte sur les routes en direction du Mont Saint Michel. Un petit pélerinage n'a jamais fait de mal à personne. Champagne, Bourgogne, Auvergne, Limousin...les contrées du Royaume ont toutes leurs particularités et leurs charmes. Seul bémol, la Bretagne. Etrangement celle ci semble en passe de devenir un véritable foyer de rebellion au sein du royaume réunifié. Les élections comtales artésiennes s'ensuivent, voyant le sacre du comte Canarisland. Elleurc se voit confié le poste de porte parole du gouvernement... mais comment représenter dignement un conseil dans lequel on ne croit point? Calais ou l'Artois, il faudra choisir... Dès que les bretons lui en laisseront le temps!

Laissant le ventre rond de sa mie et son poste de porte parole, voici le comte de Bournonville sur les remparts fumants d'Avranches...A ses pieds, l'Ost bretonne... Il s'en est fallu de peu cette fois. Arrivant avec ses compagnons artésiens et soutenu in-extremis par des renforts venus de Calais, Elleurc contemple Avranches libérée de son siège.

Retour en Artois... Les piètres prestations de l'ancien Comte Canarisland remotivent Elleurc pour se représenter aux comtales.

Quatre postes sur les douze pour l'ART, cela suffira pour faire entendre leur voix. Mais Edge est élu comte de justesse, une confusion se faisant au moment des votes. Malgré les conseils avisés de ses suivants, il ne cesse de commettre bévue sur bévue, pour finalement laisser sa place deux semaines avant la fin de son mandat. Constituant une équipe motivée et efficace, Elleurc reprend les rênes de l'Artois, dirigeant la Régence face aux pressions externes et internes. Malgrè la promesse de l'ancien comte, l'Artois est divisé, appauvri et sur la sellette. Certains grands n'aiment guère l'Artois et aimerait s'en débarasser une bonne fois pour toute... Mais à croire qu'ils aiment encore moins se retrouver en face de leur ancien ennemi, les choses se calment. Les dissentions et la vindicte populaire, attisées par les aigris du pouvoir finissent par se taire, obligeant parfois le Comte de Bournonville a des mesures... expéditives.

Remettant les clefs du pouvoir au nouveau conseil mené par son ami Seb1917, Elleurc confie les clefs et la sureté de son domaine à trois jeunes et vaillants artésiens, pour voguer en compagnie de sa chère et tendre et de leur héritier sur la "Grâce de Dieu". La Caraque prend la mer et fait voile vers le Nord...

L'Artois, c'est de la grosse boulasse!

"...La seule chose qui permet au mal de triompher, c'est l'inaction des hommes de bien..."

Précédé par Elleurc Suivi par
Luzifer
Blason artois.png
Blason artois.png

Comte d'Artois
(11 Octobre 1453 au 10 Décembre1453)
Pluchon73
Edge
Blason artois.png
Blason artois.png

Comte d'Artois
(22 Juillet 1454 au 08 Aout 1454)
Seb1917
Soirée des 3 ans des RR