Elzebur

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Elzebur
Economiste et Stratège militaire
Lieu de naissance RP Dauphiné

Lieu de résidence RP Chinon / Tours
Elzebur.jpg
Religion {{{Religion}}}

Fonction {{{Fonction rp}}}

Anciennes fonctions {{{Anciennes fonctions}}}

Métier {{{Métier rp}}}

Descendances {{{Descendances}}}

Surnommé 'Chou' par Gatimasse

Printemps 1436 Plus tard
Construction.png Cet article a été jugé incomplet : il n'est présentement qu'une ébauche


Elzebur de Gioberney fut régent de Touraine sous le duc Fransou, indisponible, 13 août au 11 octobre 1454 (2006)

Sommaire

Jeunesse

Elzebur est né en Dauphiné, dans un petit village de montagne. Ses parents, Gaspard Vieux et Eléonore Maroulle, étaient de simples éleveurs. Leur occupation consistait à monter les bêtes aux alpages lors des Estives. Ils y passaient donc une grande partie de la saison. Dans le village, chacun était surnommé par le nom de son alpage, Gaspard était donc surnommé de Gioberney, et Eléonore dite du Carrelet. C'est lors de l'estive 1435 que les deux bergers se sont rencontrés. Les vallées raisonnent encore de leurs ébats, parait-il...
Au printemps 1436 naquit un petit être fragile, arrivant donc en même temps que les perces neiges. Mais cela n'a aucun rapport, le lecteur en conviendra !
La prime enfance se déroula sans problème. L'été, le couple montait aux alpages, puis passait 6 mois à l'étable l'hiver.
L'hiver 1438 fut catastrophique. Une météo glaciale durant plusieurs mois fut dévastatrice : Elzebur perdit ses 2 parents, morts de froid. Le jeune ne survécut qu'en se réfugiant chez le sage du village.
C'est chez le sage qu'Elzebur a réellement été éduqué. Nourri, élevé par l'ancêtre, il était comme son fils. Il a ainsi pu recevoir divers principes, comme la loyauté, l'honneur, le partage. Durant cette période, probablement la plus heureuse pour le jeune, il avait tout loisir à se balader en montagne, en pleine nature. C'est ainsi que naquit pour Elzebur une soif de connaissance, de découverte.
C'est en 1453 qu'il s'émancipa, prenant la route, à la découverte du monde.

Installation et développement à Chinon

Village de Chinon
Ce printemps 1453 fût le début d'une longue marche pour Elzebur. En effet, dès la fonte des neiges, il décida de quitter le village des ses racines, pour découvrir le monde. Il vagabonda ainsi de ville en ville, découvrant de nouveaux paysages, dialectes, personnages.

Cette 'escapade' l'amena, le 6 Août 1453, à poser ses sacs à Chinon. Le village était situé au pied d'une falaise de calcaire. On apercevait les fortifications sur cette falaise, et la Vienne qui coulait paisiblement le long des quais du village. Elzebur décida de rester quelques jours en ce lieux. Jours qui devinrent des années...

Après plusieurs jours de réflexion, il décida de s'acheter un champs, et se lança ainsi dans le maraichage, se spécialisant dans la salade. Travaillant régulièrement à la mine, à l'église, chez d'autres paysans, ou alors profitant de la Vienne et de ses pêches miraculeuses, Elzebur pût rapidement s'acheter un second champs. Ce fut un élevage de moutons, élevage rare pour la région.
Au fil des mois, l'agriculteur en herbe expérimenta diverses activités, liées notamment aux saisons. Il en conclue que la terre Chinonaise était idéale pour la culture de légumes, et l'élevage des cochons. Depuis maintenant plus de deux ans, il est devenu spécialiste des ces activités.
Il s'est également spécialiser dans la confection de pâtisseries, à la boulangerie "La Mie Maltée".

Quelques mois après son installation, Elzebur construisit, en compagnie de ses amis, une taverne dans Chinon. Les Champs Elysées devinrent rapidement LA taverne en vogue dans le village, celle où se déroulait la vie municipale. Certains y avaient même leur place attitrée, comme Fransou, alors Maire de Chinon, dont un fauteuil avait pris la forme de son postérieur.
La taverne fut réaménagé durant l'été 1455, permettant la mise en place d'une salle de Ramponneau en fond de salle.

Chinon fut pour Elzebur un tremplin vers une carrière politique puis militaire. Il y fit de nombreuses rencontres, se lia d'amitié avec bon nombre de ses concitoyens, comme Fransou, Burin_Khazad, Gatimasse, Morgwen, Theram, Oyotouf, Llyr, Baya, Alex87, Grimberdine, Kref...

Déboires amoureux

Certaines rumeurs racontent qu'Elzebur est un homme coureur de jupons. D'autres colportent plutôt qu'il est très difficile à approcher et à séduire, et qu'il vit replié dans sa demeure. En fait, la vérité se trouve à mi chemin. Voici les faits réels, enfin presque!

Lors de son arrivée à Chinon, Elzebur ne se concentrait que sur ces champs. C'était primordial pour ses cultures.
Mais rapidement, durant ces soirées prolongées en taverne, ses pensées laissèrent de coté les champs pour se focaliser sur son verre, ou le décolté de ses charmantes camarades de comptoir... Au départ timide, son penchant pour la boisson l'aidait à exprimer ses pulsions...

C'est ainsi qu'Elzebur fit connaissance avec Gatimasse, elle aussi accros aux bières des Champs Elysées. D'abord collègues de zinc, ils devinrent vite amis, complices. Un soir, dans les premiers jours de décembre 1453, Elzebur probablement complètement bourré, embrassa Gatimasse. A la surprise de tous, ce n'est pas un râteau que reçu Elzebur, mais une énorme pelle...
La nuit fut semble-t-il merveilleuse pour les deux. Elzebur ne se souvenait plus comment il en était arrivé là. Mais force était de constater qu'il était définitivement tombé amoureux de Gati.

La Une du Scriptorium!
L'apogée fut atteinte le 29 Janvier 1454, lorsque les deux tourtereaux se présentèrent devant le curé Qapoka. Le mariage fut célébré dans un village en liesse. La nuit fut très courte, et les dégâts importants dans les tavernes Chinonaises...

Alors commença de long mois de bonheur intense, faisant du couple l'objet des plus folles rumeurs.
Au début de l'été 1454, quelques tensions séparèrent le couple. Gatimasse trouvait qu'Elzebur passait trop de temps au Château de Touraine, qu'il la délaissait. Voulant changer d'air, elle demanda à Elzebur quelques jours de pause. Le lendemain, Elzebur devenait Baron de Montrichard.
Gatimasse, jalouse, pensa alors que l'obtention du titre c'était joué sous le bureau de la Duchesse Morgwen, ne voulut plus entendre parler d'Elzebur. Depuis, elle dort toujours au Domaine de Montrichard, dans une chambre à part.

Depuis Juin 1454, le couple est ainsi séparé. Tout les oppose : Elzebur est à Chinon, Gatimasse à Tours. Elzebur combat avec les Chevaliers du Pardon, Gatimasse avec les Lucioles. Elzebur possède la taverne des Champs Elysées, Gatimasse tient Les Deux Reynes. Bref, chacun gère ses propres affaires.
Elzebur et Gatimasse, toujours mariés, cherchent à combler leur désespoir dans les conquêtes amoureuses. On murmure qu'Elzebur a ses habitudes dans les chambres des Duchesses de Touraine, qu'il aurait été très proche de Smartfluid, Morgwen, Baya ou encore Alex87. Là encore, l'exacte liste des conquêtes d'Elzebur n'est pas connue, les spéculations vont bon train. On peut toutefois assurer que Boubou ne fait pas parti de cette liste.
De son coté, Gatimasse festoie allègrement, partageant ses appartements avec bon nombres d'amants, presque aux yeux de son mari.

Elzebur et Gatimasse entamèrent les démarches pour rompre le mariage, auprès de l'Eglise notamment. Maintes courriers furent envoyés, aux curés, à l'Archevêque, et se heurtèrent aux principes ancestraux des magistrats diocésains. On proposa même à Gatimasse l'aide de Rome, contre une rémunération en nature... Affligeant... Les démarches furent stoppées de suite. Elzebur et Gatimasse sont donc toujours mariés.

Ces deux années furent éprouvantes, mais enrichissantes. On se souviendra notamment de ce numéro du Scriptorium, entièrement dédié au couple le plus énigmatique de Touraine.

Cursus Universitaire

Elzebur rêvait depuis tout jeune d'acquérir quelques connaissances, pour suivre la voie tracée par le vieillard qui l'éduqua dans sa jeunesse. Il voulait s'instruire, connaître le monde et les choses qui l'entourait. C'est donc avec une joie considérable qu'il reçu des mains du Conseiller du Comte sa carte d'étudiant à l'Université de Touraine. Il devait choisir une spécialité, il se tourna vers une carrière de Haut Fonctionnaire.
Elzebur fit sa première apparition sur les bancs en Juin 1454.

Je tiens à disposition un tableau d'avancement des matières, avec les pourcentages obtenus. Possibilité de mise à disposition.
Me contacter par mp IG (Elzebur)

Apprentissage Etatiste

Dès l'inscription à l'Université enregistrée, Elzebur s'est immédiatement plongé dans l'apprentissage général. Ainsi, il fut un des plus assidus aux cours de Fonctionnement des Institutions, et de Connaissances Historiques de Base, qui sont les matières de bases. Elles furent acquises dès le milieu de l'été.
Ce fut ensuite le temps des spécialités. Elzebur plancha ainsi successivement sur les Techniques de Communication, Commerce, Principe de Droit et Collecte des Impôts. Ces matières sont en effet essentiels, et permettent à Elzebur de pouvoir fournir 10 à 20 PE.

Apprentissage Militaire

Après avoir fini le cursus Haut Fonctionnaire, Elzebur s'est penché sur les questions militaires. Il avait beaucoup voyagé précédemment, livrer des combats, et voulait en connaître un peu plus sur les techniques militaires. Aider par des professeurs émérites, tel Burin Khazad, Hans ou encore Polorag, Elzebur découvrit rapidement les rudiments des combats, puis les Tactiques et Stratégies plus subtiles. En Juin 1455, exactement un an après ses débuts sur les banc, Elzebur en savait suffisamment.

Remèdes Médicinaux

La Guerre contre le Berry, en septembre et octobre 1455, fit découvrir à Elzebur les horreurs de la guerre. Il vit trop de morts et blessés, trop de souffrance et de sang. A son retour en Touraine, il retourna dans les amphis, afin de mieux comprendre le fonctionnement du corps humain. Il espérait ainsi, s'il avait le malheur de revivre telle situation, pouvoir aider à soulager les blessés. Autre intérêt, mieux supporter le sang était intéressant en phase de combat, permettant alors de se concentrer davantage sur le duel avec l'adversaire.

Déchiffrage Linguistique et Principes Religieux

Au fil de ses pérégrinations, Elzebur a régulièrement eu l'occasion de se rendre aux cours de langues, Grec, Latin ou encore Français. De même, il profita de ses visites dans les duchés voisins pour visiter les bibliothèques, et y lire les livres qui y sont disposés. Il développa ainsi ses compétences linguistiques, sans pour autant devenir spécialiste. De même, il perfectionna ses idées religieuses par ses diverses lectures.

Bilan des connaissances

  • Connaissances historiques de base : 100 %
  • Fonctionnement des institutions : 100 %
  • Principes du droit : 100 %
  • Techniques de communication : 100 %
  • Mécanismes de collecte de l'impôt : 100 %
  • Commerce : 100 %

  • Connaissances militaires de base : 100 %
  • Tactique de base : 100 %
  • Stratégie de base : 100 %
  • Stratégie avancée : 100 %

  • Bases de biologie : 100 %
  • Élément d'anatomie : 100 %
  • Bases de la médecine : 100 %
  • Médecine avancée : 100 %
  • Reconnaître le rhume : 27 %
  • Reconnaître la grippe : 4 %

  • Maîtrise du latin : 77%
  • Maîtrise du grec : 96%
  • Maîtrise des langues modernes: 90%
  • Le bien : 50 %
  • La vertu : 50 %
  • La tempérance : 50 %
  • La justice : 50 %

Carrière politique

Depuis son arrivée à Chinon, Elzebur est intéressé par la politique. Certains disent qu'il est né dans une urne, alors qu'en fait s'était un choux.

Mairie de Chinon

L'arrivée d'Elzebur à Chinon fut marquante. A peine mit-il le nez en taverne qu'il fut accueilli par Morgwen, la Duchesse de Touraine en personne. Il était très impressionné, et fut très intéressé par la discussion qui suivi immédiatement. C'était décidé, il ferait carrière dans la politique!
Passé les premières semaines à survivre, Elzebur commença à se pencher sur le fonctionnement des instances municipales. Le déclic vint un jour de novembre, journée noire voyant le brigand Whell s'emparer de la mairie et de ses stocks. Le sentiment de revanche, et sa motivation à vouloir rebâtir Chinon permirent à Elzebur d'intégrer le Conseil Municipal, sous la tutelle d'Egmont, puis de Fransou.
L'après-Whell fut faste pour Chinon. Fransou était au fauteil de Maire, avec Elzebur comme fidèle adjoint. Les affaires fleurissaient, Chinon développait alors son activité de pêcherie. On venait de loin pour acheter les poissons du Cher. Fransou, après 3 mandats, s'orienta vers la politique ducale. C'est alors Elzebur qui prit sa place, connaissant le fonctionnement de la maison. Il resta 2 mandats en tant que Maire, au printemp 1454, puis à nouveau 20 jours, en remplacement de Qapoka, retiré chez les moines.
L'expérience fut très enrichissante, tant humainement, socialement, qu'économiquement.

Depuis maintenant plus de deux, Elzebur siège au conseil municipal, au sacrosaint 'Conseil des Sâges', où chacun des anciens maires de Chinon viennent aider et conseiller les maires successifs de la cité.

N'oublions pas qu'Elzebur fut également Maire de Loches au printemps 1455. En effet, c'est lui qui mena, en coordination avec ses amis Hans et Burin Khazad, la reprise de la ville voisine, suite au pillage organisé par le sorcier Bohn_o_Gure et la complicité berrichone.
Elzebur s'est donc retrouvé pendant 20 jours à gérer une ville qu'il ne connaissait pas vraiment, affaire qui fut plutôt délicate.


Conseiller Ducal

Durant le printemps 1454, Elzebur se lance dans la politique à l'échelon supérieur, en acceptant de faire parti de la liste Pimousse conduite par Morgwen. La liste étant la seule à se présenter, chaque candidat se retrouve au Conseil Ducal, le 15 Avril 1454. Elzebur découvrait les lieux, il préféra donc rester simple conseiller, sans tâche prédéfinis, se contentant de donner son avis sur les discussions.

Deux mois plus tard, c'est Fransou qui décide de lancer une liste. Il demande à Elzebur d'être son colistier, ce dernier accepte. La liste recueille la majorité des voix (55%, face à 3 autres listes). Le duo magique de Chinon se retrouve ainsi aux manettes du duché. Fransou est Duc, et place Elzebur Commissaire au Commerce. C'est pour le jeune Baron le début d'une grande histoire d'amour. Le défis est collosal : remonter les caisses du duché, qui sont dans le négatif depuis de longs mois.
Elzebur reste ainsi en poste durant plus de 4 mandats, assurant avec brio le défi fixé. En février 1455, les caisses repassent en positif, et le duché dispose d'un modèle économique très performant.

Cette longue période à gérer les écus et produits du duché est marquée par plusieurs évènements : en septembre 1454, Fransou est victime d'un accident de chasse, et doit se reposer. Il confit alors la régence du Duché à Elzebur. Un autre évènements particulier, c'est la révolte qu'il a mené aux coté de Burin_Khazad, pour renverser la Duchesse Boubou en novembre 1454. Enfin, Elzebur fut un des premiers témoins de l'ouverture de la ville de Tours, en décembre 1454. Ce même jour fut également marqué par la découverte de nouveaux filons dans les mines tourangelles, chose rarissime.

Une fois sa mission économique accomplie, Elzebur se retira quelques semaines au Donjon de Montrichard, afin de se reposer. Pourtant, sa carrière était loin d'être finie.
En effet, cette période de repos lui permis de parfaire ses connaissances militaires. C'est ainsi que Baya demanda à Elzebur d'accepter d'être intégré à sa liste, et de porter les projets militaires de l'équipe. Elzebur devint alors Capitaine de Touraine, pendant 4 mois, d'avril à septembre 1455. Le travail fut fatiguant, mais passionnant. Le Berry avait en effet des vues sur Loches. Il fallait donc être vigilant, se renseigner, voir montrer les dents au voisin. L'affaire se termina tragiquement, par l'offensive tourangelle sur le Berry, et l'annexion de Chateauroux à la Touraine.
Elzebur se retira à nouveau pour se reposer. Pourtant on le voyait régulièrement au Conseil, de nombreux Conseillers venant lui demander son avis sur différentes discussions.

Ce n'est que récemment qu'il repris pied officiellement au Conseil, en étant élus au coté de Kref avec la totalité de l'équipe Touraine+.

Carrière militaire

Lutte anti-brigandage

Capitanat de l'Armée de Touraine

Guerre au Berry

Bataille de Vendôme

Guerre contre la Bretagne

Soirée des 3 ans des RR