Famille Penthièvre

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Blason des Penthièvre

La Famille Penthièvre tient son nom du Duché de Penthièvre, en Bretagne. "Teür" (on peut reconstituer un étymon "terü", "tilu") est un terme breton qui a disparu du vocabulaire, au xie siècle, en même temps que la chose qu'il désigne, à savoir le clan, c'est-à-dire la famille élargie. Le terme se retrouve dans le gallois contemporain "teulu" avec le sens de "famille". "Penn" signifie "chef". "Penteür", "penntilu" signifie donc "chef du clan", sous entendu "territoire du chef de clan".


Cette famille fut dirigée par Gomoz de Penthièvre, ancien Grand Duc de Bretagne, elle s'illustra en Artois, en Anjou et en Bretagne où elle fut des plus actives. La Maison de Penthièvre, assimilée aux Buses Angevines, est, aujourd'hui, principalement connue pour ses brigandages ou "pâtés de sables" dans le Domaine Royal : en Maine et en Orléanais ; sa campagne de Savoie montée par Zoko et 197856 ; ses nombreuses exactions en Poitou ; ainsi que pour les nombreux membres de sa famille sur le trône d'Anjou qui semble représenter une affaire familiale.


Sa généalogie plus que complexe fut démêlée en premier par Alatariel du Bois doré.

Sommaire

La Maison de Penthièvre

Blasonnement : D'azur au chevron d'argent semé de croix ancrées de sinople accompagné de trois tours d'or

Devise familiale : La vérité est dans notre épée.

Chef de famille : Kirke de Penthièvre


Bien que le berceau de la famille soit la Bretagne, elle est aujourd'hui majoritairement implantée en Anjou dont elle est une des grandes familles.

Généalogie Branche Angevine

  • Prime génération :

Au moins deux frères dont les noms sont inconnus et qui donnèrent pour l'ainé la branche angevine de la famille et pour le cadet la branche bretonne


1. Feu Clotaire* de Penthièvre

= épouse feue Honorine * de Goëlo


2. Breton inconnu.*


  • Seconde génération :

De l'union de Clotaire et d'Honorine de Penthièvre.


1.1. Feu Arnoul* de Penthièvre

1.2. Feu Kilian* de Penthièvre

1.3. Feu Tudwal* de Penthièvre

1.4. Feue Génaelle* de Penthièvre


  • Tierce génération :

De l'union légitime d' Arnoulf de Penthièvre.


1.1.1. Feu Lebrechau Penthièvre

1.1.2. Feu Onyx Penthièvre

1.1.3. Feu Jblastar Penthièvre

1.1.4. Feu Albéric Penthièvre Duc de Château-en-Anjou (par Mariage avec Kilia Chandos de Penthièvre) Décédé le 13 septembre 1455.

= épouse feue Kilia Chandos-Penthièvre. Mariage célébré par le 7 juin de l’an 1455 sur un champ de bataille en Bretagne.


1.1.5. Feu Zoko33 de Penthièvre.Décédé le 25 décembre 1456.

= épouse feue Messeantgirl Décédée en 1457.


De l'union légitime de Kilian de Penthièvre


1.2.1. Feue Oriane de Penthièvre

1.2.2. Feu Beucheumeu de Penthièvre décédé durant l'hiver 1456

1.2.3. Feu Garligi de Penthièvre décédé durant l'hiver 1456


De l'union légitime de Tudwal* et sa première épouse


1.3.1. Feu Vadikura de Charnée. Duc de Charney (13ème et 16 ème) Duc d'Anjou]]. Décédé durant l'été 1459.

= épouse feue Patity de Chandos. Mariage célébré par le diacre Elaryon, le 29 mai de l’an 1455 en l’église Notre Dame de Nantilly, à Saumur.


De l'union illégitime de Belissendre* du Bois doré et d'un inconnu.


1.3.2. Feu Lucius de Penthièvre dit le Petit Baron de Saint Gervais du Vic. Adopté par Tudwal de Penthièvre. Décédé en août 1459

1.3.3. Ysabelot du Bois doré-Penthièvre. Adoptée par Tudwal de Penthièvre. Baptisée par Dame Khora à St Ripolin de Sainte Ménéhould le 29 octobre 1454

= épouse feu Aodrendal de Montgerlbe; mariage célébré par l'archidiacre Antoine à la Cathédrale de Bourges le 27 juin 1455. Décédé en 1457.


De l'union légitime de Tudwal* de Penthièvre et de Belissendre* du Bois doré


1.3.4. Alatariel du Bois doré de Penthièvre Baronne de Chemillé (ennoblie par Vadikura alors 16ème Duc d'Anjou le 28 juin 1456) Dame de Luché-Pringé (Vassale de Paquerette Mattei de Dénéré, Duchesse du Lude). Baptisée le 30 avril 1454 en l'Eglise Notre Dame de Nantilly par Elaryon alors Diacre de Saumur.

= épouse feu Sirdecno Mariage célébré par Monseigneur Arikel, alors Eveque d'Angers, le 15 juin 1454 en l'Eglise Notre Dame de Nantilly à Saumur. Décédé le 19 avril 1457


De l'union légitime de Tudwal et sa troisième épouse.


1.3.5. Messiah de Penthièvre, Seigneur de Saint Pierre les Landes


De l'union légitime de Génaelle de Penthièvre et de Josh de Chandos.


1.4.1. Feue Kilia Chandos-Penthièvre, Duchesse de Château en Anjou, Baronne de Montreuil-Bellay.

= épouse feu Albéric Penthièvre. Mariage célébré le 7 juin de l’an 1455 sur un cap de bataille en Bretagne, décédé le 13 septembre 1455

= épouse Baillant de Mauléon, Comte de Pons, Baron de Mauléon. Mariage célébré par Monseigneur, Aurélien Maledent de Feytiat le 12 février 1459 à la Sainte Chapelle de Paris.


De l'union légitime de Génaelle de Penthièvre et de son deuxième époux.


1.4.2. Loumel de Penthièvre

= épouse feu Benidon dit le fripon de Penthièvre. Seigneur de La Coutancière.


  • Quatrième génération :

De l'union légitime d'Albéric de Penthièvre et de Kilia de Chandos-Penthièvre.


1.1.4.2. Feue Cilou Chandos-Penthièvre, Dame de Vaujours

1.1.4.3. Feue Victoire Loo Oriane Chandos-Penthièvre

= épouse feu Urbs de Serves, Comte de Gravelines, Baron de Serves, Seigneur de Le Chalonge.


1.1.4.4. Feu Kilderic Chandos de Penthièvre


De l'union illégitime de feu Zoko33 de Penthièvre et d'une inconnue.


1.1.5.1. Feue Eleonora de Penthièvre


De l'union légitime de feu Zoko33 de Penthièvre de MesseantGirl


1.1.5.2. Feu Felix *de Penthièvre

1.1.5.3. Feu Toisg *de Penthièvre


De l'adoption d'Oriane


1.2.1.1. 197856 de Penthièvre Duc de Montsoreau, Baron de Beauvau.

= épouse Dea, Dame de Bonne Peine


De l'union illégitime d'Oriane et 197856


1.2.1.2. Feu Compote de Penthièvre,Curé de Saumur.

1.2.1.3. Feu Benidon le fripon de Penthièvre Seigneur de La Coutancière (vassale de 197856, Duc de Montsoreau)

= épouse Loumel de Penthièvre.


De l'union illégitime de Beucheumeu de Penthièvre et Bonnie.


1.2.2.1. Feu Némésis de Penthièvre


De l'union légitime de Beucheumeu de Penthièvre et Aliéniore de Guérande


1.2.2.2. Kirke de Penthièvre. Duc de Douetum


De l'union légitime de Vadikura Charnée de Penthièvre et Patity de Chandos.


1.3.1.1. Vendettal Charnée-Chandos de Penthièvre, Duchesse de Charney, Duchesse de Baraçé, Dame d'Aubigné-sur-Layon

1.3.1.2. Feu Cosmik-Roger Charnée-Chandos de Penthièvre, Seigneur de Pannard (vassal de Charney)

1.3.1.3. Feue Azurély Charnée-Chandos de Penthièvre


De l'adoption de Vadikura.


1.3.1.4. Feu Don_Tirso de Penthièvre

1.3.1.5. Gmat de Penthièvre

1.3.1.6. Feue Tifenn de Penthièvre

= épouse Eikorc de Nerra en février 1456


De l'union illégitime de Vadikura et d'une écossaise


1.3.1.6. Feu Holaf de Penthièvre


De l'union légitime d'Ysabelot du Bois doré et Aodrendal de Montgerlbe


1.3.3.1. Feue Gilone du Bois doré-Montgerlbe, décédée en 1457.

1.3.3.2. Guilhaume du Bois doré-Montgerlbe.


De l'union légitime d'Alatariel du Bois doré de Penthièvre et de Sirdecno


1.3.4.1. Ann-Lyse Artémisia Paquerette* du Bois doré - Penthièvre


De l'union illégitime de Messiah


1.3.5.1. Feue Elisabeth (ig : Babette) de Penthièvre dite E


De l'union illégitime de Kilia Chandos de Penthièvre et d'un inconnu.


1.4.1.1. Feu Tithieu Chandos de Penthièvre. Adopté par Albéric de Penthièvre. Seigneur de Couesmes . Baptisé par Elaryon le 25 août 1445.

= épouse Myrtilla de Dénéré. Mariage annulé.


1.4.1.2. Lexy de Chandos Penthièvre, Dame de Noyant


De l'union légitime de Kilia Chandos-Penthièvre et de Baillant de Mauléon.


1.4.1.3. Feu Clotaire de Mauléon-Penthièvre

1.4.1.3.bis Feu Phelippe de Mauléon-Penthièvre


De l'adoption de Kilia Chandos de Penthièvre.


1.4.1.4. Feu Thibaud de Penthièvre, Seigneur de Vaujours.


De l'union illégitime de Loumel de Penthièvre et Meroot de Dénéré


1.4.2.1. Fitzounette de Dénéré-Penthièvre. Baptisée par Monseigneur Verty le 10 août 1456 à Saumur. Duchesse de Chasteau Gontier et Dame de La Croixille

= épouse Erik de la Josseliniére. Baptisé par le père Barral le 7 janvier 1455 à Autun. Duc de de Corbigny, mariage célébré le 16 Juin 1457 en la Cathédrale Notre Dame de Paris par Ingeburge.


  • Cinquième génération :

De l'union légitime de 197856 de Penthièvre et Dea


1.2.1.1.1. Feu Brynden de Penthièvre, Seigneur de Richebourg (vassal de 197856, Baron de Beauvau)

1.2.1.1.2. Feue LadyLoo de Penthièvre

1.2.1.1.3. Feue DamedeQuillac De Penthièvre décédée durant l'hiver 1456

1.2.1.1.4. Feue Marie-Lisa de la Croix de Bramafan-Penthièvre dite FifounieJolie (1432) Vicomtesse du Grand Lucé, Argenton Notre-Dame, Dame de Beaucouzé, Dame de Russé (vassale de 197856, Duc de Montsoreau)

= épouse Feu Kaikai de Dénéré (1420-1455), Baron de la Bast

= épouse Charles de la Croix de Bramafan dit Strakastre, Comtes d'Isle Jourdain, Barons de Montmeyran, Chevalier de Savigny-Sur-Orge, Seigneurs de Chasteauneuf-sur-Isère et Claveyson, mariage célébré le 10 aout 1457 en la chapelle consacrée de Saint-Lescure-le-Conciliant par Monseigneur Navigius


De l'union illégitime de Benidon le Frippon et d'une inconnue


1.2.1.3.1. Feue Bloodymary

= épouse Feu Gerfried de Vilshoffen, Baron de Cossé-le-vivien, Seigneur de Courcelles


De l'union illégitime de Benidon le Frippon et de Gratianne


1.2.1.3.2. Feue Leia Raoul* de Penthièvre

1.2.1.3.3. Feu Lucke Chuck* de Penthièvre


De l'union illégitime de Holaf et Isatan, Dame de Saint-Paul-du-Bois.


1.3.1.6.1. Alaric de Penthièvre.

1.3.1.6.2. Aurile. de Penthièvre.


De l'adoption de Thitieu Chandos de Penthièvre.


1.4.1.1.1. Scipio Chandos de Penthièvre, Seigneur de Couesmes.


De l'union illégitime de Tithieu Chandos de Penthièvre et de Yud an Avel de Guérande


1.4.1.1.2. Feu Klezñev Penthièvre.


De l'union légitime de Fitzounette de Dénéré et d'Erik de la Josseliniére


1.4.2.1.1. Aimbaud de la Josselinière (10 janvier 1443), Duc de Corbigny (Bourgogne, Donation d'Erik), Seigneur de Saint-Robert (Limousin, anobli par Sa Grandeur, Marie Alice Jagellon, Comtesse d'Igny). Baptisé par Mgr Aliénor de la Combe aux Loups, Evêque de Nevers, le 14 avril 1458 en la cathédrale de Nevers.

= épouse Clémence de l'Epine( 20 mars 1440), marquise de Nemours (IdF, donation d'Albert de l'Epine), dame de Décize(Bourgogne, anoblie par Sa Grâce Béatrice de Castelmaure, duchesse du Nivernais). Baptisée par Mgr Olaf, le 21ème jour de Septembre 1455 en la chapelle Sainte Gudule aux Poireaux du domaine familial de l'Epine. Mariage célébré par son Eminence Aaron de Nagan, le 10ème jour de décembre 1459 en la cathédrale Notre-Dame-de-Paris.


1.4.2.1.2. Feue Yolanda Isabel de la Josselinière(24 mars 1448). Demoiselle de Molière (Anjou, anoblie par Sa Grâce Fitzounette de Dénéré-Penthièvre, duchesse de Château-Gonthier). Baptisée par le père Fitz le 29 avril 1459 en la cathédrale Notre-Dame-de-Paris.


  • Sixième génération :

De l'union légitime de FifouniJoli de Penthièvre et Kaikai de Dénéré


1.2.1.1.4.1. Feue Satisse de Dénéré


De l'adoption de FifouniJoli de Penthièvre


1.2.1.1.4.2. Feu Aurelien. de Penthièvre, Seigneur de La Haute Cuve


De l'adoption de FifouniJoli de Penthièvre et de Charles de la Croix de Bramafan dit Strakastre


1.2.1.1.4.3. Cerise dicte Cerrydwenn de la Croix de Bramafan-Penthièvre, Dame de Lévignac

= épouse Guy_de_dampierre, Seigneur de Pibrac, le 13 juin 1459

1.2.1.1.4.7. Catherine Locarin dicte Ayerin de la Croix de Bramafan-Penthièvre. Adoptée en première instance par Charles de la Croix de Bramafan, le 4 décembre 1456

1.2.1.1.4.8. Feue Altania de la Croix de Bramafan-Penthièvre, dicte Elisha, Dame d'Avezac (Armagnac & Comminges). Adoptée en première instance par Charles de la Croix de Bramafan, le 21 février 1456


De l'union légitime de FifouniJoli de Penthièvre et de Charles de la Croix de Bramafan dit Strakastre


1.2.1.1.4.4. Anthony Ercibald (Anthony_ercibald)de la Croix de Bramafan-Penthièvre, Seigneur de Montéléger ( Baronnie de Montmeyran, Lyonnais-Dauphiné. )

= épouse Elhora de Dénéré le 14 février 1460.


1.2.1.1.4.5. Clelia de la Croix de Bramafan-Penthièvre. Adoptée par Gwenhwyvar uí Fergus.

1.2.1.1.4.6. Feue Marie-Anne-lise (Marie_anne_lise) de la Croix de Bramafan-Penthièvre


  • Septième génération :

De l'adoption d'Aurélien. de Penthièvre et d'Otissette de Reikrigen.


1.2.1.1.4.2.1. Léandre de Penthièvre, Seigneur de Vivy (Anjou, par Otissette de Reikrigen)


De l'union illégitime d'Aurélien de Penthièvre et d'Otissette de Reikrigen.


1.2.1.1.4.2.2. Théophraste Aurélien (ig : T..o ) de Penthièvre


De l'union illégitime de Cerise de la Croix de Bramafan Penthièvre Cerrydwen et d'un inconnu.


1.2.1.1.4.3.1. Eirenya de la Croix de Bramafan - Penthièvre


De l'union illégitime de Cerise de la Croix de Bramafan Penthièvre dicte Cerrydwen et d'un inconnu.


1.2.1.1.4.3.2. Feue Ludi (Ludi59)


De l'union légitime de Cerise de la Croix de Bramafan Penthièvre dicte Cerrydwen et de Guy de Dampierre (Guy_de_dampierre)


1.2.1.1.4.3.3. Thomas-Charles*

1.2.1.1.4.3.4. Illinda*

1.2.1.1.4.3.4.bis Annaëlle*


De l'union légitime d'Anthony Ercibald de la Croix de Bramafan Penthièvre et d'Elhora de Dénéré


1.2.1.1.4.4.1. Armannce de la Croix de Bramafan Penthièvre


De l'union illégitime d'Altania de la Croix de Bramafan Penthièvre et d'un inconnu


1.2.1.1.4.8.1. Feu Gamling de la Croix de Bramafan,


  • Huitième génération :

De l'union illégitime de Léandre de Penthièvre et Estrella Iona del Toro (Estrella.).


1.2.1.1.4.2.1.1. Aurélie de Penthièvre

Le Mythe des Penthièvre

Personnages célèbres

  • Gomoz [1] de Penthièvre. Prince de l’élégance, nanti débonnaire et maître de toutes les luxures, Gomoz, dit Gomoz 1er, était aussi un père fondateur de la Bretagne moderne et un membre de l’ordre de l’hermine. Duc de Penthièvre, brûleur impénitent de phookaïstes en public et coureur de jupons patenté et tenté.



  • Beucheumeu de Penthièvre. Terreur du Royaume de France, homme à femmes.. Et d'une Guérande.


  • Vadikura de Penthièvre. Ficus Ier, Duc de Charney, fut reconnu traître à la Couronne de France après avoir tenté de déclaré l'indépendance de l'Anjou à l'aube de l'an 1455.


  • Alatariel du Bois-Doré de Penthièvre. Couturière illustre et grand maître de la garde robe royale sous deux souverains, la Baronne de Chemillé est La tante qui terrorise les Penthièvre. Malade mentale qui a défriché l'arbre de la généalogie des Penthièvre.


  • Kilia Chandos de Penthièvre. Lumière et Mère d'Anjou, Pair de France déchue et déçue. Si une femme fut aimée et respectée alors ce fut la Duchesse de Chateau-en-Anjou qui a su gagner l'amour de tous les angevins.


  • 197856 de Penthièvre. Papa Buse ou le Chiffre est un des piliers - plutôt défraîchi - des Penthièvre. Le Duc de Montsoreau est indissociable de l'histoire de l'Anjou et des Penthièvre, il est un modèle pour nombre d'enfants rêvant comme lui de participer à des déclarations d'indépendances, à des prises de villes, à des campagnes militaires, en somme rêvant d'être une saleté d'autruche momifiée.


  • Dea de Penthièvre. Reine de la taloche & épouse du Chiffre.


  • Tithieu de Penthièvre. Le Balafré le plus dangereux du Royaume de France et le plus chanceux aussi puisqu'indemne et relaxé après les tentatives d'assassinats de Mgr Verty et Clodeweck, après son implication dans l'attaque de Sa Grandeur Icie de Plantagenêt sur la personne du Roi Levan, et celle dans l'invasion du Domaine Royal par la Bretagne. Digne fils de sa Mère "Tithieu est un bébé joyeux." [Extract from Kilia's fiche]


  • Fitzounette de Penthièvre. Petite Reyne d'Anjou et Duchesse de Chateau-Gontier, elle illumina le Louvre de sa Blondeur des Bords du Maine et séduisit un Pair de France Bourguignon.



  • Aurelien. de Penthièvre. Imperator d'Anjou, il déclara l'indépendance de l'Anjou et aussi l'ère de l'angevinisme. Qu'on l'adule ou qu'on le haïsse, de son temps, il fut le Duc dont tout le monde parlait et l'homme à abattre dans tout le Royaume.

Odes et chansons

  • Ode chantée [2] par Leluron, troubadour parisien en avril 1457 à l'attention de Vadikura de Penthièvre :

Je m'présente, je m'appelle Vadi’

J’aurais cru réussir ma vie, être aimé

Etre beau, gagner de l'argent

Puis surtout être intelligent

Mais pour tout ça j’ai trop de Penthièvr’ dans le sang


J'suis un chieur, j’gueule avec mes copains

Je veux des guerres, et que ça pille bien, pille bien

Les Poit’vins, j’veux leur mettr’ des vents

Et pareil au bon vieux Lévan

Et les Bretons, et les Mainois, faut qu’y planqu’nt leurs dents


Et partout dans la rue

J'veux qu'on parle de moi

Que les filles soient nues

Qu'elles se jettent sur moi

Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent

Qu'elles s'arrachent ma vertu


Chez les feuds’ y’a de bell’s folles

Je veux être leur idole

J'veux que toutes les nuits

Essoufflées dans leurs lits

Elles trompent leurs maris

Dans leurs rêves maudits


Là, je suis secrétaire d’état

Et Marie se prosternera devant moi

J’peux mentir au nom d’la couronne

Et même le tout-Cholet s'étonne

Et se lève pour prolonger le combat


Et partout dans la rue

J'veux qu'on parle de moi

Que les filles soient nues

Qu'elles se jettent sur moi

Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent

Qu'elles s'arrachent ma vertu


Puis quand j'en aurai assez

De rester leur idole

Je remont'rai la Maine

Comme dans mes années folles

Je f'rai pleurer mes yeux

Je ferai mes adieux


Et puis l'année d'après

Je recommencerai

Et puis l'année d'après

Je recommencerai

Je me prostituerai

Pour la postérité


Les nouvelles jolies folles

Diront que j'suis raté

Que mes yeux puent l'alcool

Que j'fais bien d'arrêter

Brûleront mon auréole

Saliront mon passé


Alors je serai vieux

Et je pourrai crever

Je me cherch'rai un Dieu

Pour tout me pardonner

J'veux mourir malheureux

Pour ne rien regretter

J'veux mourir malheureux


  • Ode chantée [3] par Leluron, troubadour parisien en avril 1457 à l'attention de Tithieu de Penthièvre :


Ce qu'il faut dire de fadaises

Pour voir enfin du fond d' son lit

Un bustier dénoué sur une chaise

Une paire de chauss's sur un tapis

Moi le coureur impénitent

Moi le Penthièvre, moi qui fus saint-Jean.


Mais chaque fois que je renifle

La piste fraîche du jupon

Pour un baiser, pour une gifle

Sans hésiter j’y vais, pardon !

La main frôleuse et l'œil luisant

Moi le Penthièvre, moi qui fus saint-Jean.


Le seul problèm' que je me pose

C'est d' séparer en deux portions

Cinquante-cinq kilos de chair rose

De quelques kilos de chiffons

C'est pas toujours un jeu d'enfant

Pour un Penthièvre, mêm' l’ancien saint-Jean.


La noble huppée qui n’en a cure

Le héraut ou la tavernière,

Tout est bon pour me fair' pâture

Qu' le fruit soit mûr ou qu'il soit vert

Faut que j’y croque à belles dents

Moi le Penthièvre, moi qui fus saint-Jean.


Mais il arriv' que l' cœur s'accroche

Aux épines d'une jolie fleur

Qu’essaie de m’mettre dans sa poche

Sous son mouchoir trempé de pleurs

C'est le danger le plus fréquent

Pour un Penthièvr’, mais pas pour l’ex saint-Jean.


Moi le coureur du tour de taille

Moi le gros croqueur de souris

Je dois alors livrer bataille

Ou bien marcher vers la mairie

Au bras d'une belle-maman

Moi le Penthièvre, moi qui fus saint-Jean


Je tamiserai les lumières

Mêm' quand la mort viendra sonner

Et puis je dirai ma prière

Sur un chapelet de grains d' beauté

En attendant le jugement

Moi le Penthièvre, moi qui fus saint-Jean.


* Chanson en hommage[4] à la Famille réalisée par une trouvère à Paris en avril 1457 :


Ca boit le petit noir ou le petit vin rouge

Ca cherche la bagarre dans tous les bouges.

Ca lève le poing, ça fait d’colères, et même que ça crie

Ca admire même la façon d’faire de Fifounijoli

C'est ça l’Anjou


Même si pour la Môme, Kilia a mis du vin dans les biberons

C'est ça l’Anjou

Ca empêche pas 19 et Vadikura d’partager les saucissons

C'est ça l’Anjou

On est tous des Chieurs selon certains bouffons

Enfin je pense mais not’ devise peu l’oublieront.

Dans mon verre et dans mon coeur

l'Anjou apporte le bonheur


Ca fait des beaux mecs comme Tithieu et Cheeky

Ca trinque à la liberté au comptoir chez Jacky

Ca Brasse à tout va c'est beau les seins d'une fille

Ca fout toujours le dawa, ça frise à la Bastille

C'est ça l’Anjou


Même si pour la Môme, Kilia a mis du vin dans les biberons

C'est ça l’Anjou

Ca empêche pas 19 et Vadikura d’partager les saucissons

C'est ça l’Anjou

On est tous des Chieurs selon certains bouffons

Enfin je pense mais not’ devise peu l’oublieront.

Dans mon verre et dans mon coeur

l'Anjou apporte le bonheur


Ca avale sa Pâte d’fruit et ça embaume la joie

Quand c’est la guerre aussi, tant que ça boit

Sa liberté de la presse c'est pas qu'une impression

Même si on préfère mater Otissette et Joffrey t’façon

C'est ça l’Anjou


Même si pour la Môme, Kilia a mis du vin dans les biberons

C'est ça l’Anjou

Ca empêche pas 19 et Vadikura d’partager les saucissons

C'est ça l’Anjou

On est tous des Chieurs selon certains bouffons

Enfin je pense mais not’ devise peu l’oublieront.

Dans mon verre et dans mon coeur

l'Anjou apporte le bonheur


Ca poutre quand même pas mal ça repasse à tabac

Ca chauffe un peu dans les bars je rentre à la casbah

Ca bouche sur les chemins ça rôde encore la nuit

Ca fait des tas de calins et ça fait des petits

C'est ça l’Anjou


Même si pour la Môme, Kilia a mis du vin dans les biberons

C'est ça l’Anjou

Ca empêche pas 19 et Vadikura d’partager les saucissons

C'est ça l’Anjou

On est tous des Chieurs selon certains bouffons

Enfin je pense mais not’ devise peu l’oublieront.

Dans mon verre et dans mon coeur

l'Anjou apporte le bonheur

C’est ça l’Anjou,

Enfin, je pense ..


* Ode chantée [5] par un trouvère à Paris en avril 1457 à l'attention de Beucheumeu de Penthièvre :


On m'app'lait Dieu

J'ai été votre idole

Mais je n'avais plus l'âge

De mon image

Il aurait fallu que j'convole

Avec une Comtesse Poitevine…

Mais j’avais déjà l'âge

De tourner la page


Un jour j’ai dit bye-bye

À tout ce show-business

À tout ce strass, à tout ce stress

Bye bye ma jeunesse

Venez voir mourir

Le dernier sex-symbol

Venez tous applaudir

À la fin d'une idole

J'ai passé ma vie

À ne rien faire de que ce qu'on m'a dit

J'ai passé ma vie

À étouffer mes rêves, mes envies


Quand je sortais dans la rue sans mon plumage

Personne ne s'arrêtait sur mon passage

Même celles qui rêvaient de moi la nuit

Dans leur lit

Vous ne voyez que la surface

De ce monde en couleurs ...

Vous qui rêviez d'être a ma place

Venez voir l'envers du décor ...


Moi ma drogue, c'était l'alcool

J'étais d'la vieille école

Quand j'fumais l’herbe bleue de Vad

Ça m'donnait pas d'flash

J'avais peur de devenir fou

Toutes les nuits j'rêvais qu'on m'violait

Moi qui était sage

Comme une image


Comme une image divine

Qu'on adore et qu'on adule

Une image d’estampes grecques

Sur qui on éjacule

Seul sur mon acropole

Je sentais que j'dégringolais

Je sentais que j'dégringolais

Je sentais que j'dégringolais


Ce n'était qu'un feu de paille

Que tout ce show-business

Dessous le strass

Y avait le stress

Y avais ma jeunesse


Venez voir mourir

Le dernier sex-symbol

Venez boire, venez rire

À la fin d'une idole

J'ai raté ma vie

Je ne veux pas rater ma sortie

J'ai raté ma vie

Je ne veux pas rater

My good-bye party

Good-bye party


Devant le regard du royaume entier

Je descendrai l’enfer lunaire

Qui mène au fond des gouffres

Dorés

Laissez-moi, laissez-moi partir

Laissez-moi, laissez-moi mourir

Avant de vieillir

Vous qui m'avez volé ma vie

Venez vous arracher ma mort


Laissez-moi, laissez-moi partir

Laissez-moi, laissez-moi mourir

Avant de vieillir

Vous qui m'avez déjà tout pris

Venez vous partager mon corps

Oui, oh oui ...


Je vous aime et je vous embrasse dans vos corps

Je n'ai été qu'un météore ...

Voulez-vous voir la mort en face ?

Elle s'habille ... en couleurs


* Ode chantée [6] par Leluron, troubadour parisien en juin 1457 à l'attention de Kilia de Penthièvre :


Kilia, Kilia

Mon petit bouchon

Tu roules et tu glisses

Sur le vomi en taverne,

Kilia, Kilia,

Fais bien attention

De ne pas t'éloigner

Du chemin de ta maison


Dans la nuit noire et glacée

A côté de ta Fitzounette

Tu dors et tu dois rêver

Que ta vie n'est qu'un' grande fête

Etre angevin c'est marrant

Surtout quand le Poitou s'inquiète

Et toi dans ton vieil Angers

Avec moi tu chantes à tue-tête


Kilia, Kilia,

Mon petit bouchon

Tu fais la joie et

L'admiration de ta famille

Kilia, Kilia

Mon petit bouchon,

Tu cours et tu vas

A travers les champs et les bois


Le 19, Tithieu, Loumel

Et surtout Vadikura

Te font des cadeaux princiers

Que tu gardes jamais pour toi

Fitz t'aime beaucoup tu vois

Elle pleure quand tu n'es pas là

Et Gerfried le ragondin

Restera ton meilleur copain


Kilia, Kilia

Le petit bouchon

Est revenu s'endormir

Un soir près de sa Maine

Kilia, Kilia

A fait attention

De ne pas s'éloigner

Du chemin de sa maison

Soirée des 3 ans des RR