Folle Comtoise

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Version du 15 mai 2011 à 14:37 par Guidrion (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

L'évènement dit de la Folle Comtoise eut lieu le 6 Juin 1457 à Genève. Cet épisode vit Morpher, profitant de la relève de la Garde Genèvoise, prendre l'avoyerie de Genève durant une nuit et s'y claquemurer seule jusqu'à ce qu'une coalition de très nombreux Genèvois mené par le Barde Avoyer l'en déloge.

Sommaire

Contexte

L'épisode de la Folle Comtoise eut lieu durant une législature agitée, celle de Guidrion Daleiden. Le conseil était alors en conflit sur l'Affaire des conseillers accusés et à cause de l'acte d'amnistie Erga Omnes de l'avoyer établissant une paix religieuse entre les communautés réformées et orthodoxes de Genève, séparant Genève entre les partisans de l'avoyer et ceux de Magenoir, juge cantonal.

L'usurpation de l'avoyerie

Le 6 Juin 1457, dans la matinée, l'on trouva l'avoyerie barricadée et les bannières de la République Souveraine de Genève retirés. L'on trouva placardé une courte affiche établissant que Morpher était désormais maire de Genève. Un autre article établit que la taverne muncipale devrait désormais etre nommée "restaurant municipal"

La réaction ne se fit pas attendre. Dés le matin, l'avoyer gagna la place du marché accompagné de ses proches, dont le peintre Thomas Vastin qui porta la bannière de Genève, et y harangua la foule. Son discours prononcé, il gagna en arme la place de l'avoyerie et y commença le siège de l'avoyerie, laissant à sa résidente et ses hommes jusqu'à l'aube pour se rendre.

L'épisode est connu pour avoir vu un rassemblement massif des Genèvois. L'on dénombra parmi les présents: des Genèvois, la Garde Genèvoise loyaliste, la Compagnie des reitres suisses, le prédicateur réformé Préboist et, étonnament, un voyageur du nom de Raoul qui amena une couleuvrine pour l'assaut. Le quartier général des loyalistes s'établit à la taverne des "Retrouvailles" de Rgmax.

La nuit fut blanche pour les combattants qui burent et chantèrent pendant toute la nuit, chantant la défaite prochaine de la Comtoise.

Au matin, les loyalistes donnèrent l'assaut et défoncèrent la porte avec un madrier, l'utilisation de la couleuvrine ayant été interdite par l'avoyer. L'on dit que ce fut ce dernier qui prit Morpher, assise seule dans la salle du conseil et ordonna son arrestation tandis que d'autres hissaient la bannière de Genève sur le balcon de l'avoyerie.

Conséquences

  • Le soldat Powerjeff se dénonça comme responsable de l'absence de garde. Cependant, sa fiancée Précioosa, elle aussi soldat, déclara que son fiancé n'avait fait cela que pour cacher sa propre responsabilité. L'Affaire des conseillers accusés qui eut lieu quelques jours auparavant l'incita à démissionner également de sa charge de lieutenant de police et de conseiller.
  • Le colonel Elhann démissionna.
  • Le Barde Avoyer Guidrion Daleiden fut rétabli dans sa fonction avec Tatoumi pour intendante et vit sa position renforcée par la courte durée de l'usurpation.
  • Le rival de l'avoyer, Dada95, perdit beaucoup de sa crédibilité en tentant, en vain, de récupérer la prise de l'avoyerie pour affaiblir l'avoyer.
  • Morpher fut capturée mais s'échappa sans qu'un procès puisse etre tenu.
  • Les caisses de l'avoyerie subirent quelques pertes mais l'impot levé par l'usurpatrice échoua finalement.
  • La taverne municipale retrouva son titre de nicburissime taverne républicaine.

Lien divers

Soirée des 3 ans des RR