Jacquouille94

De Wiki de l'histoire HRP des RR.

Né un 19 mars. C'est tout ce dont il se souvient de sa petite enfance. Orphelin à l'âge de 7 ans, ses parents avaient été tués pendant un hiver très froid. Alors qu'ils cherchaient du bois dans la forêt, une meute de loups affamés s'étaient jetés sur eux pour se repaître. A la suite de ça, Jacquouille a erré de ci de là, me nourrissant de tout et de rien, mangeant ce qui était comestible pour ne pas mourir.

Se trouvant en Franche-Comté, il fut recueilli par un couple modeste qui n'avait pas d'enfant. Ceux-ci s'occupèrent de lui comme s'il était leur propre enfant, lui donnant une éducation aussi bonne que faire se peut, lui inculquant des valeurs sûres.

A la mort de ses parents adoptifs, n'ayant pas quitté la Franche-Comté, Jacquouille s'installa à Vesoul. A force de travail, il peut s'acheter une maison, puis deux champs où il cultivait du blé et des légumes. Il apprit aussi un métier et il devint forgeron.

Mais Jacquouille aspirait à autre chose. Il lui fallait connaître autre chose, et ce qui lui manquait, il le découvrit en s'engageant dans l'armée. Encore une fois, à force de travail, il devint Lieutenant-Instructeur des Fantassins avant de devenir Lieutenant de la Garnison de Vesoul en Mai ou Juin 1455. Mais vers la fin de cette année ponctuée notamment d'une guerre intestine propre à la Franche-Comté, Jacquouille fit des choix qui le menèrent tout droit vers un procès où il fut accusé de haute trahison pour avoir participé à ce qu'on voulait qualifier de milice armée. Jacquouille fut condamné à quelques mois de bannissement de l'armée. Plus tard, il put réintégrer l'armée où il occupa la fonction de geôlier avant d'être à nouveau nommé Lieutenant de Garnison.

Jacquouille finit pas prendre sa retraite de l'armée de Franche-Comté. Il resta un temps dans sa demeure à Vesoul. Mais l'action lui manquant trop, se retrouvant seul en ayant la sensation d'être abandonné du fait de ne plus voir ses amis de l'armée, il prit une décision importante. Une idée l'avait longtemps taraudé, aussi franchit-il le pas. Il quitta sa demeure un beau matin, laissant tout en plan, puis quitta la Franch-Comté pour se diriger vers l'Ouest. Il avait toujours voulu se rendre en Bretagne. Il marcha ainsi pendant presque un mois, traversant les différents villages et bourgs. Il finit par arriver en Bretagne et s'installa définitivement à Rennes. Laissant son métier de forgeron, il opta pour celui de boulanger.

Mais au bout de quelques semaines, l'action lui manqua encore. Aussi, il s'engagea dans l'armée bretonne. Mais il ne retrouva pas l'ambiance qu'il avait connu dans l'armée FC, s'ennuyant à mourir du fait du manque d'action et d'activité. Il prit alors une retraite sans aviser personne et sans laisser d'adresse. Sa retraite dura et dura encore. Jacquouille disparut un jour de la circulation et on ne le retrouva jamais.

Soirée des 3 ans des RR