Kilia

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Avatar

Kilia Chandos de Penthièvre, duchesse d'Anjou du 15 avril au 13 août 1455 (2007). Elle fut assassinée par un fou début 1460, alors qu'elle se présentait aux élections Archiducales angevines.

Sommaire

Avant d'être dans la lumière

Le Chevalier de Chandos décède des suites de ses blessures après avoir mené un courageux combat. A sa mort, il laissa sept orphelins qu'il n'a pu prendre le temps de reconnaitre. Kilia est l'une d'eux, enfant issus d'un voyage...

Elle retrouvera ses sœurs et son frère que très longtemps plus tard.

Kilia grandit pauvrement, les pieds dans la boue, trouvant les animaux plus compréhensifs que les gens. Plus souvent incomprise qu'autre chose, elle décide de partir vers un village plus en phase avec elle.

Elle prend la route pour arriver en plein hiver 1453 à Saumur. Finie la vie isolée, elle découvre les tavernes, et, à sa grande surprise, le fait qu'elle ait un enfant de deux mois dans les bras ne choque personne.

Saumur l'a adoptée, l'amour de Kilia pour cette ville commence.

Pour l'aider à survivre, elle reçoit le plus beau des cadeaux, on lui attribue un Parrain, Blademaster. Plus qu'un frère, qu'un père, qu'un ami, il lui apprit tout ce qu'il savait et de ce parrainage naquit la plus belle des complicités.

Elle se donne à fond pour son village. C'est le temps de son premier combat à l'appel de Grakovic et de son premier procès avec la justice du Poitou.

Elle rencontre alors un homme qui la fait chavirer. Prête à le suivre partout, elle s'enrôle dans l'armée.

Après, avoir travaillé durement à la tâche, acquis quelques connaissances et la confiance de certains, elle peut enfin emménager dans une petite maison et s'acheter une terre pour y cultiver du maïs. Mémé-Lore vient la rejoindre pour s'occuper de la maison et de Tithieu, le bébé si joyeux. Kilia travaille d'arrache-pied pour nourrir tout son petit monde, et tous les trois peuvent ainsi vivre chichement mais paisiblement.

Kilia poursuit son apprentissage. Elle devient conseillère à la pêche et participe au grand tournoi de pêche du Royaume où Saumur remporte la première place. Elle devient ensuite Tribun de Saumur, fonction qu'elle occupe pendant 6 mois, s'accrochant à son poste comme si sa vie en dépendait.

C'est à cette même période qu'elle s'achète une échoppe de forgeron, et apprend, avec un certain talent, le métier avec un ancien du village.

Elle se marie. De ce mariage annulé, nait sa rage.


L'étincelle

De nombreuse personnes la poussent à se présenter aux élections, elle ouvre une missive du Baron Grakovic la soutenant pour qu'elle se présente au poste de maire, elle se lance. Alberic devient son chef de cabinet, il la soutient et l'aide pour sa campagne, c'est le début d'une grande amitié.

Elle se réveille le matin du 11 septembre 1454 élue Maire de Saumur avec 77.6%, elle est heureuse et relève ses manches. Elaryon l'aide de nombreuses heures. Deux jours plus tard, référendum d'indépendance de Paquerette, Duchesse d'Anjou de l'époque. Premier Mandat mouvementé, Le Roy bloque les finances du Duché d'Anjou. Elle doit gérer un village sans mine, sans bétail et qui peut être attaqué par l'OST Royale à tout moment. Les choses se calment, mais elle est lancée.

Kilia s'investit dans les élections ducales. Le 19 octobre le maire de Saumur entre au conseil, à sa plus grande surprise. 197856 de Penthièvre le duc d'Anjou, lui donne son premier poste de procureur. Elle succède à son prédécesseur Woozie du jour au lendemain, sans connaître les procédures. Avec le recul, elle rit lorsqu'elle se souvient de ses premiers procès.

Mais le travail n'est pas tout, elle reste fidèle à ses amis, et tombe dans les bras d'un vagabond, Granker. De leurs différences naît un mélange explosif. La Mairesse et le Vagabond, toute une histoire et une petite Victoire.

Le bras levé :

Deuxième mandat en tant que Maire de Saumur élut (2006-10-10 élue avec 64.4%), qu'elle ne finit pas afin de se mettre à fond dans son poste de conseillère ducale.

Durant le règne de la Duchesse Gigi76, elle devient juge. Et participe à la déclaration d'indépendance. La guerre va s'installer contre Le Roy. Depuis si longtemps à l'épauler... et depuis peu elle se glisse dans ses bras, leur amour tendre, leur douce complicité la fait rayonner. ll est à chaque instant à ses côtés, elle lui donne toute sa confiance. Elle s'épanouit. C'est Alberic, l'homme de ses nuits et de ses jours.

Elle reprend la place de Maire de Saumur à Alatariel par révolte, pour protéger les biens de sa ville.

Tof devient Duc d'Anjou. Elle garde son poste de juge, de maire, mais surtout organise la défense de Saumur. Tout est réglé comme du papier à musique, Saumur ne sera jamais prise. Elle est éblouie par l’acharnement des saumurois, elle en est très fière. Elle jongle avec les mandats de la mairie, un grands nombre de personnes l’aide.

Les combats éclatent.

Kilia reste dans sa mairie, Alberic est toujours là. Ils se battent pour que jamais leur village ne tombe, Saumur jamais ne tombera dans les mains des occupants. l'Ost Royal prend le pouvoir en Anjou, en gagnant la bataille à Angers. Un conseil provisoire sous tutelle du Grand Maître de France est mis en place. Après 1 long mois sous l'occupation, JuJu (Juliano Di Juliani) GMF et Paquerette veulent signer un traité de Paix. Les négociations avaient été faites en secret, et lorsque Kilia lit le traité, elle est folle de rage. Tout désigne l'Anjou perdant, le conseil resterait sous tutelle. Le 27 Mars 1454, elle prend sa plume et envoie à tous ce courrier.

Bonjour!

Plutôt la mort que la souillure! Parce qu'Angers est tombée, on nous considère comme les vaincus, nous qui n'avons pas cédé d'un pouce , nous qui nous sommes battu tous les jours. Alors, je dis NON et je vais monter à Angers pour reprendre le château. Je parts Jeudi, j'attaquerai vendredi. Si comme moi, vous trouver que l'injustice ne dois pas passer, montez vos groupes d'arme et partez avec moi. Nous étions 100 à défendre seront nous 100 à attaquer? Nul n'est certain de la réussit, mais les saumurois ont montré qu'ils ne se laisseront jamais faire. Alors on y va, à la vie à la mort!!!!!!!

Kilia, maire de Saumur

On se prépare, si tout est prés je marquerai en annonce mairie, "le jour se léve" ça voudra dire qu'on part tous le jour même à Angers.


Le 31 Mars 1454 le château est repris. Tous on suivit, un grand élan est monté, les lettres de partout s'échangèrent, tous les angevins se sont serré les coudes. du plus petit paysan au grand soldats. On pouvait voir ce jour là, sur le visage de Kilia la fierté qu'elle avait pour les angevins. JuJu (Juliano Di Juliani) est mis hors du château et les conseillers en prison.

Un conseil provisoire Angevins prend place, Alberic en fait partit, il est le juge. Elle fait tout avec Joffrey pour aider ses personnes parfois novices. Et les négociations continuent.

Duchesse

Des élections sont misent en place. Elle devient duchesse d'Anjou, et fera deux mandats. (15/04/1455-13/08/1455) Etre duchesse n'est pas simple mais en cette période encore moins. L'Anjou est affaibli par les long mois de guerre. Des troupes de L'OSt Royal entoure son duché. La Bretagne, leur allié, est confronté eux aussi à la guerre. Kilia doit négocier la Paix, des heures de discutions s'en suivent. Prendre une telle décision fût très difficile, mais soutenue par un très grand nombre, l'Anjou baisse les armes.

Le traité dict de la Paix d’Angers fut signé.

Le temps passe et ... Devient Paire de France:

Son CV pour y entrer:

Kilia Chandos, fille de Josh de Chandos, née en l’an 1422 à Saumur.

Après avoir été baptisée par le Diacre de Saumur Elaryon dans l’église "Notre -Dame de Nantilly ", le 28 mai 1454, elle épousa Alberic de Penthièvre le 17 juin 1455, sur un champ de bataille, guerroyant contre l’infernal Cuculus. Trois enfants virent le jour, issus de cette alliance.

Premier pas en politique :

Très jeune elle s’investit dans son village et c’est comme conseillère à la pêche qu’elle fit ses premiers pas en politique. C'est en Mars 1454 qu'elle fit sa première entrée au conseil municipal de Saumur, montant alors avec ses pairs une sorte de coopérative afin d’achalander le poisson et permettre son essor dans la ville de Saumur. Grâce à sa pugnacité, elle réussit à ce que sa ville soit sacrée grand vainqueur du concours de pêche du Royaume en 1544. Peu de temps après, elle prit un second poste comme tribun de la ville qu’elle garda de longs mois, permettant un essor fulgurant de la population saumuroise grâce à ses bons conseils et à son salaire dépensé tous les jours en taverne. On put constater à cette époque une forte baisse de la mortalité grâce à l’attention qu'elle porta quotidiennement à la jeune population ainsi que ses conseils avisés . Elle démissionna en Mars 1445 A contre cœur pour prendre place en tant que maire.

La mairie s’ouvrit à elle le 11 septembre 1454, mais à peine eut-elle le temps de s’asseoir dans son siège qu’elle du gérer une ville d’un duché sous le joug de l’armée royale. La duchesse en place lanca un référendum pour l’indépendance Angevine, le Roy coupa les aides pour le duché endetté. Elle se vit là victime d'un véritable casse tête, maire face à une ville sans mine, ni foire au bestiaux, d’une population qui ne comprenait pas toujours, afin de permettre à tous les villageois de survivre. Elle pesta contre ce conseil qui les prenait en otage, mais jongla déjà afin que sa ville ne se déchira point, discussion, argumentation, acharnement et patience furent cette fois plus que toute autre les maîtres mots de sa vie.

Premier pas dans la défense :

Le 5 février 1454, elle entra à l’armée comme simple soldat, combinant à la perfection ses multiples tâches. Son envie de rendre son village fort passa par une promotion au sein de l’armée. En Juillet 1454 elle devint sergent de Saumur, puis six mois plus tard, Lieutenant, à la tête de tous les soldats Saumurois. Membre virulent de l’état major Angevin elle gardera toujours ce poste. La voie de l’armée s’ouvrit à elle, elle étudia en profondeur son fonctionnement et en ressorti avec les diplômes nécessaires afin de devenir Chef d’armée en 1455. Elle défendra durant des mois son duché passant de lance à chef maréchal, de chef maréchal à Chef d’armée, conduisant sans relâche les soldats et les angevins.

De la politique d’un village à celle d’un duché :

Kilia s'investit dans les élections ducales. Le 19 octobre le maire de Saumur entra au conseil. 197856 de Penthièvre le duc d'Anjou, lui donna son premier poste de procureur. Elle succèda à son prédécesseur Woozie du jour au lendemain, sans connaître les procédures. Avec le recul, elle rit lorsqu'elle se souvient de ses premiers procès. Elle se diriga alors vers la justice, en tant que procureur, où elle réformera tout le code pénal, passant des heures de travail à le remodeler, d’autres heures à en discuter, et faire passer un à un les nouveaux points qui régiront l’Anjou. C’est un travail qui s’étalera sur plusieurs mois au conseil ducal. La réforme du code pénal puis la réforme de la constitution angevine auront leur sceau final, et la signature de Kilia, à la fin de son mandat de duchesse. Entre temps, beaucoup d’autres tâches lui incomberont. C’est à son premier poste de maire qu’elle s’ouvrit vers l’extérieur, d’abord afin d’opérer des transactions commerciales, puis afin de découvrir et de chercher la vérité de la prise de Saumur quelque mois avant par Chibax. elle s'adonna à ce travail souterrain, recherchant l’information par tous les moyens. Si la grande porte se ferme, autant passer par celle de derrière, quand elle veut quelque chose on a du mal à lui faire barrage. Elle arriva à discuter avec de hauts dirigents avant de comprendre que la palabre avait était commanditée par des puissants à la tête de leur royaume. Elle mordit à pleines dents dans les négociations, ressentant un vif plaisir à s'y employer. De son caractère très doux, elle a ce coté obstiné à l'instar du bon pêcheur laissant sa proie filer avant de la faire revenir un peu plus près. Sa grnde patience lui fut bien souvent avantageuse. Durant sa période de conseillère ducale, elle pénétra dans le monde de la guerre. L’Anjou alors se battait afin d’être dédommagée de la prise de Saumur. Les choses se gâtent, l’Anjou décida de se désunir des grandes instances de Paris. Vint alors la Guerre d’indépendance, occupation, où elle combina une place de juge, de maire barricadant sa ville et de membre de l’état Major angevin. Si elle se promit que jamais Saumur ne serait prise, hélas elle ignorait qu' Angers n’avait pas était préparé de la même façon. Angers fut prit par L’OST Royale, ne lui permettant que de serrer les dents. N’étant pas à l’époque à la tête de l’Anjou, elle préféra laisser faire ceux qu’elle admire. Elle a toujours su là où était sa place et respectait ses pairs. Mais la patience à ses limites, elle sentit que son duché allait signer quelque chose qui jamais ne pourra installer la paix. Elle connait les suffisamment angevins pour savoir leur réaction. Elle commanditera alors la reprise d’Angers du château en emmenant ses soldats et les villageois angevins dans la capitale. Consciente qu’il lui faudrait trouver une issue à cette guerre, durant des jours elle négociera avec le GMF Juliani afin de trouver un compromit acceptable pour les deux parties. Le temps presse, elle le sait et doit garder son sang froid, sentant derrière elle les pas des armées se rapprocher. Un traité permettant une réelle paix est signé le 28 avril 1455, le Traité D’Angers.

Elle restera 4 mois duchesse ou tous les jours son but aura été de diminuer les haines vers les hautes instances du Royaume et de conduire son peuple vers une paix durable. Quatre mois de discussions afin d’entériner la paix nouvelle dans un objectif à long terme. Elle su donner pour ne pas perdre, écouter et concilier. Être duchesse en Anjou à cette époque n’est pas une mince affaire. Son conseil est composé de personnes très différentes venant de 5 listes d’envies diverses.

Elle ouvrit les portes pour établir un concordat avec la Sainte Eglise, cherchant toujours à faire que l’Anjou garant de ce qu’il est ne s’enferme pas. Vint alors la grande reconstruction d’un duché après guerre, sous le joug de contraintes extérieurs et de grands besoins internes puis la mise en place du Grand Consistoire Ducal d’Anjou.

Elle rédigea la future cour d’appel Angevine, hélas non validée par les hautes instances du Royaume. Elle vota la reconstruction de la Cathédrale D’Angers après l’incendie qui en avait détruit une grande partie.

S'ouvrir vers l’extérieur :

Son envie de connaitre et croiser les autres duchés la poussa vers le châtelet des diplomates où elle prendra un poste d’Ambassadeur Angevin en Touraine en 1455. Et la réalisation des premiers traités d’amitié, signe d’un renouveau et de relations paisibles avec son voisin. Faire changer les mentalités internes afin de tenir ses engagements ne fût pas des plus faciles mais elle y parvient. Au début de l’an 1456, elle prendra la tête du châtelet des diplomates. La guerre avec le Poitou lui promet de longues journées de négociation, table ronde sur table ronde, elle su résister à toute épreuves. Après de longs jours, la signature du Traité de paix dit de Montreuil-Bellay, est enfin signé. L’Anjou et Le Poitou se mettent enfin d’accord, mais leur envie commune d’être rapidement en paix est brisée par la non signature du GMF, Armoria qui n’est pas d’accord avec certains termes. L’église signe, le pouvoir Royal ne le fait pas, et la guerre reprend, ainsi que les heures de discussion, le Poitou changeant de Comte. Tout recommence. Durant la seconde guerre de Bretagne, elle est de nouveau propulsée au cœur du conflit, par la place de l’Anjou. Etant toujours à l’Etat Major angevin et conseillère intemporel, elle du négocier les passages sur leurs terres des troupes, affirmer leur envie d’être neutres dans ce conflit. En rapport direct avec les officiers royaux, chaque mot du être pesé afin de ne pas en venir à une rupture. L’Anjou s’en sort.

De nouveaux conflits éclatent ainsi que de longues discussions pour en finir avec l’entrée au Mont-Saint Michel pour la cessation de Cholet, toujours en cours.

Le déclin :

Au sommet de sa gloire tout lui réussit, elle épouse Baillant l'amour de sa vie. Les enfants naissent Clotaire et Pillip. Leur vie est belle. Ils s'aiment mais connaissent chacun leur devoir. Leur union permis un certain calme politique entre l'Anjou et le Poitou, le rapprochement de ses deux nations. Le Ponant émerge. Elle resta longtemps en soutient. Nouvelle guerre.

Dole - février 1458 Elle suit Aurélien de Penthièvre pour attaquer Dole en Franche Comté. Aurélien aurait dû être sur le trône mais elle l'emporte par l'age. 20februar2010.png Elle instaure la fête des fous le 19 février. Ils repartent avec 400 000 écus (en gros). Trop de marchandises, ils en sèment au passage (Admin reprend des mandats).

Levan III lui retire son manteau de paire de France (C'était fait pour? Faut dire qu'être Paire c'est la chose la chiante qu'elle est faite )

Levan:

Enfin, au vu des actes perpétrés en Franche-Comté dans les conditions que nous savons, concernant la Duchesse Kilia, existent deux hypothèses. Soit ce fut un acte délibéré que de parler en notre nom, et c'est chose grave que de nous impliquer sans nous le faire savoir dans une exaction qui aurait pu être le prélude d'une guerre entre le Royaume et l'Empire. Soit c'est comme elle l'a expliqué devant la Pairie le résultat d'un moment de folie, et ce serait folie, cette fois de notre part, de prétendre être conseillé par quelqu'un étant sujet à de tels accès. Dans un cas comme dans l'autre, nous ne pouvons considérer la Duchesse Kilia comme étant à même de sièger en tant que Pair de France. Si l'acte était prémédité, nous ne doutons pas qu'elle saura faire amende honorable. S'il est dû à un accès de folie, nous l'invitons à se rendre à l'Hostel-Dieu, où un autre membre de sa famille a récemment été examiné. Quoiqu'il en soit, cet état de fait peut n'être que passager. Si elle y remédie, elle aura la possibilité de présenter une nouvelle demande d'admission au sein de la Pairie.

Fait à Paris, le 23 de septembre 1458,

SMLIII
(LJD Amoria a dû en faire des crises pour que cela soit publier)


Départ de son époux en Espagne. Elle voulu aller le rechercher, se perdit un moment sans le retrouver. Après plusieurs mois d'absence son retour fût assez obscure en Anjou. Le Fou avait prit place ne voulant que la chute de Penthièvre. Mettant l'archiduché D'Anjou en place, décidant encore une fois de lancer une attaque mettant la Bretagne en porte à faux. Kilia ne supportant pas cela, le premier gros clivage se fit. Non qu'elle était contre l'indépendance mais pas l'indépendance en se servant encore de la Bretagne comme garde fou. Première discussion d'opposition qui marqua la fin de son pouvoir sur l'Anjou. Quelques mois plus tard un sursaut pour sortir la tête de l'eau. Et contre toutes les attentes elle se présentât pour la place d'archiduchesse surement par provocation mais le jeu part en sucette et elle se fait poignarder lors des débats. Elle mourra quelques jours après.



résumé de ses fonctions en Anjou a écrit: - Ex-Tribun de Saumur : 6 mois - Ex-Conseiller à la pêche : 8 mois - Ex-Maire de Saumur : 5 mandats - Ex-Procureur D’Anjou : 1 mandat - Ex-Juge d’Anjou : 2 mandats - Ex-Duchesse d’Anjou : 2 mandats - Ex-Régente d'Anjou... (vague) - Ex-Ambassadrice : 2 ans - Ex-Chambellan d’Anjou : 1 an - Ex-Chambellan (des mois) - Conseillère intemporelle d’Anjou : depuis 2 ans - Lieutenant de l’Armée d’Anjou - Membre de l’Etat Major Angevin : depuis presque 3 ans - Doyenne de l’université et du centre de formation section armée. - Médaillée de l’angevine d’honneur


fonctions françaises a écrit: - Membre de l’organisation du Grand Festival de la Couronne - Lieutenant de l’Etat Major Royale : depuis 4 mois - Paire de France


son caractère et ses motivations a écrit: Elle a un tempérament de négociatrice, elle ne cherche pas les guerres, mais la justice. Sa quête depuis toujours est l’égalité des peuples. Si en ce jour elle dépose ce dossier, c’est dans un désir de servir sa majesté le Roy Levan III, et de servir les peuples dans une démarche équitable. Être assise sur un siège n’est pas son ambition première, faire avancer les choses dans une pensées globale l’est beaucoup plus.

Elle a quitté toutes ses charges ducales afin de se consacrer à son poste de Lieutenant De l'État Major Royal.


ses titres de noblesse a écrit: Duchesse de Chasteau-en-Anjou


Précédé par Kilia Suivi par
Juju
Anjou.jpg
Anjou.jpg

Duchesse d'Anjou
(15 avril au 13 août 1455)
Smartfluid
Soirée des 3 ans des RR