L'enfant au portrait de L

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Avatar

L'enfant au portrait de L, parfois appellé le gamin au portrait ou l'enfant au portrait de Loicisdumb. Alvin de son vrai nom.


Son Histoire

L'enfant au portrait apparu pour la première fois dans une taverne clandestine de Dole en Franche-Comté, lieu de rassemblement de la résistance franc-comtoise pendant le règne du franc-comte Duncan Idaho. A cette occasion, l'enfant portait symboliquement un portrait du comte Loicisdumb, en exil au Baden. Son surnom découle de cet évènement particulier.

L'enfant au portrait n'a aucun parent officiellement reconnu. De lui, on sait qu'il est né à Pontarlier, en Franche-comté, probablement à l'époque du franc-comte Hellbrother. Connu de la plupart de la population Pontissalienne, l'enfant a pour habitude d'appeler ses proches tonton, ou tatie. Parmi ses oncles et tantes adoptifs, on dénombra au fil du temps des personnalités tels que Lothilde, Dwiral, Eldorach, Rakovski, Muscade, Daresha, McAneyth, Loicisdumb, Kissme316, et probablement d'autres.

Les rumeurs les plus folles ont couru sur ses origines. Si Lothilde fut une des personnes avec qui L'enfant au portrait passa le plus de temps, c'est au château de Mouthe, demeure du comte Loicisdumb que l'enfant fut vu le plus souvent, créditant la thèse que l'enfant au portrait est en fait le fils caché de Loïcisdumb.

L'identité de la mère de l'enfant est plus mystérieuse encore. L'une des thèses porte à croire que la mère de l'enfant est l'ancienne amie de Loïcisdumb, Juhanna, tombée arme à la main au plus jeune âge de l'enfant. D'autres attestent que la mère de l'enfant est une paysanne de Pontarlier et d'autres enfin, prétendent que la mère de l'enfant est une prostituée de Pontarlier et que Loïcisdumb ne reconnu jamais sa paternité de peur de compromettre une carrière politique prometteuse.

Au fil du temps, l'enfant se révéla être turbulent, curieux et hyper-actif. Il fut vu très souvent trainant ses couches culottes dans les rues sales et humides de Pontarlier, dans les tavernes, en particulier la taverne du peuple, au château de Mouthe, ou encore commerçant sur les routes de Franche-comté avec Lothilde. L'enfant sembla souvent laissé seul et livré à lui même, mais sa faculté à toujours être au bon endroit au bon moment prouve qu'une ou plusieurs personnes ont toujours veillé sur lui.

Joueur, l'enfant au portrait développa aussi une gourmandise aiguë pour les pâtisseries en tous genre, en particulier les tartes aux pommes. Vers l'âge d'environ 4 ans, il fut toujours vu en compagnie d'un chien jaune qu'il appelle féroce et qu'il dit être dressé pour manger des saucisses.

Il aime les chiens, ses oncles et ses tantes, la musique, regarder les soldats quand leurs armes brillent au soleil et jouer dans les rues de Pontarlier. Il n'aime pas les grenouilles, les saucisses et les méchants.

Soirée des 3 ans des RR