Loicisdumb

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Avatar

Loïc le viking, dit Loïcisdumb, baron de Mouthe, comte de Sochaux.

5éme franc-comte, époux de Kissme316, Père de Leïf et Akina, Oncle de Maeliane

Personnalité politique de Normandie et de Franche-Comté, connu pour sa petite taille et son très fort caractère. Il fut le 5éme franc-comte, mais aussi un des pionniers de la soule_royale, un des leaders des Lions de Franche-comté, ou encore le recteur de l'université de Franche-comté.


Sommaire

SON HISTOIRE

Né en scandinavie dans le village de Jyvaskyla. On ne connait que très peu de choses du passé de Loïc le viking. Orphelin très jeune, Loïc le viking lui même ignore sa date de naissance ou le nom de ses parents. De sources non-officielles, "Loïc" ne serait pas le vrai nom de Loïc le viking. On ignore son nom de naissance.

Quittant la Scandinavie pour partir vers le sud, Loïc le viking traversa de nombreux pays, ou son pseudonyme changea à plusieurs reprises. C'est en traversant les contrées anglophones qu'il fut affublé du surnom de Loïcisdumb, surnom qu'il garde toujours aujourd'hui.


La Normandie

Loïc le viking arriva en l'an de grace 1451 à Lisieux, en Normandie. On dit que ce fut en ce lieu historique sur bien des points qu'il trouva le bonheur. Très vite Loïc le viking fut introduit dans la société Lexovienne par le tribun de la plèbe Melwinger. Assez vite, Melwinger quitta ses fonctions de tribun, nommant à sa place Loïc le viking. Après la mort de Melwinger, Loïc le viking devint capitaine de l'équipe de Soule (Normande à l'époque) nouvellement formée à Lisieux. Premier capitaine de cette équipe créée par Wanou35, le "Furious Pingouin Racing Club Of Soule Of Lisieux" connu des débuts glorieux avec Loïc le viking (1 défaite à Chalon, 1 victoire à Fécamp).

blason de la ville de Lisieux

Hyperactif, il devint ensuite journaliste au journal "Lisieux dans les yeux" qui eu son heure de gloire en Normandie. Il participa aussi à la bataille de Bertincourt aux cotés du chevalier Wanou35 et de Thamior, puis plus tard, à la bataille de Rouen contre les envahisseurs CharlesMauricedeT et Raoul d'Andresy. Sa participation à ces batailles restèrent modestes, mais apportèrent une riche expérience au viking.

Devenu incontournable à Lisieux, alors que la ville connaissait un exode massif de ses plus anciens habitants, Loïc le viking devint maire de Lisieux, élu avec 100% des voix (seul candidat).

Entre temps, et tout en restant vivre en Normandie, il participa à la création d'une équipe de Soule à Craon: le Pégasus Club de Craon (2 victoires contre le FPRCOSOL de Lisieux et Ghent).

A la fin de son mandat de maire de Lisieux, il suivit ses amis dans l'exode massif de Normands se rendant en Franche-Comté.


La Franche-Comté

Loïc le viking au conseil de Franche-comté

Loïc le viking rejoignit ses amis Linux, Doko, Djah, Juhanna et Cibay partis quelques jours avant lui à Pontarlier en Franche-comté dans le Saint-Empire. La ville de Pontarlier était alors massivement peuplée d'ex-Normands, et en majorités d'ex-Lexoviens. Lors de la soirée alcoolisée fêtant l'arrivée de Loïc le viking à Pontarlier, le groupe d'amis ex-Lexoviens décidèrent de créer une liste pour les élections comtales, à seulement quelques jours du début des votes. La liste, appelée "les Alcooliques Lexoviens" fut l'attraction des élections grâce à un programme audacieux et décalé et termina 2éme avec 28.6%.

Ce fut pendant cette période de campagne électorale, lors d'une soirée mondaine organisée en Franche-comté, que Loïc le viking eu l'occasion de rencontrer la reyne de France Mlle la fée et d'assister à son enlèvement pas des brigands. La reyne fut retrouvée sauve, quelques jours plus tard.

Tête de liste des "Alcooliques Lexoviens", Loïc le viking entra au conseil de Franche-comté en compagnie de ses amis Juhanna et Linux et devint bailli de FC, sous le règne du franc-comte Hellbrother. Une petite cirrhose du foie l'éloigna du conseil de FC pendant 3 semaines, mais Loïc le viking qui bénéficiait de la confiance de la régente Tite_kanaye garda tout de même sa place au conseil.

Hélas, le travail de bailli au conseil fut extrêmement compliqué. La Franche-comté sombra dans une crise du fer longue et durable. Pontarlier, qui accueillait la seule mine de fer du comté était particulièrement touchée. La crise à Pontarlier déclencha un exode. Les proches amis du comte Djah, Pom, Doko, Cibay, et de nombreuses autres personnes décidèrent de partir à Draguignan en Provence où se trouvait d'autres anciens de Lisieux: Champs et Adela.


La Provence

Arrivés en Provence, l'ambiance fut encore plus terrible qu'en Franche-comté. Ce comté naissant avait attiré les convoitises de toute l'Europe. Le viking ne trouva point de bonheur en ces terres qu'il trouvait arides, inhospitalière et intolérantes. Loïc décida d'embrasser la profession de marchands ambulant. Sur son âne, et armé d'une hache de fabrication Doko, il prit la route à travers l'Empire. Se fut lors d'une livraison de poisson en Savoie qu'il croisa en taverne un vieil ennemi de la guerre en Normandie: CMdT. L'affrontement tourna court et CMdT envoya une horde d'hommes armés à la poursuite du viking. Contraint de prendre la fuite, Loïc le viking trouva refuge à Annecy chez un vieil ami de Normandie: Force jaune. Ce dernier lui offrit un cheval que Loïc baptisa Force blanche. Echappant à ses poursuivants en se rendant en Bourgogne, il rentra en Provence avant de rejoindre Pontarlier, sa ville de toujours, où ses amis de Draguignan avaient finit par retourner. Le juge de Savoie, Alandaros, le condamna sans preuve et sans que Loïc ne soit présent à son procés, à 50 écus d'amende pour tentative d'assassinat sur la personne de CMdT. Un jugement qui laissa penser au viking que cet Alandaros avait tout d'une personne corrompue.


Le Retour en Franche-Comté et le trône

De retour à Pontarlier en Franche-comté, sa ville de toujours, Loïc se jura de ne plus jamais quitter le sol comtois. Il revint juste à temps pour de nouvelles élections comtales, où il était candidat avec la liste UADFC (Union Alcoolique Démocratique de FC, union des ALs et du PUCST ex liste de la famille Imbleval) sur laquelle il figurait en 4éme position. La liste menée par Tyrael gagna les élections, un 1er janvier, et Tyrael devint le 4éme franc-comte. Nommé Porte parole du conseil, puis CAC, ce mandat comtal fut l'un des plus productifs de l'histoire de la Franche-comté avec la création du parlement et la mise en place par le capitaine Bralic d'une armée structurée et puissante. Le mandat fut néanmoins quelque peu terni par un conflit entre les membres d'UADFC et les meneurs de la liste adverses Kermit et Duncan Idaho ce qui posa les bases de longs et difficiles conflits politiques en Franche-comté. A la fin de ce mandat, le comte Tyrael anobli Loïc le viking au rang de baron et lui offrit les terres de Mouthe s'y rattachant, en remerciement pour ses services et pour avoir pu commencer le redressement de l'économie comtoise, bien mal en point au début du mandat.

Suite à ce mandat du franc-comte Tyrael, Loïc le viking prit la tête d'une nouvelle liste comtale, nommée Alliance Comtoise. Sur cette liste d'union, on dénombrait des figures politiques tels que le capitaine Bralic ou encore la mairesse Myléna et les inconnues pour l'époque Daresha et Macricri. Les 3 femmes, lancées en politique par le viking, deviendront toutes les 3 franc-comtesses. Si on sait que Loïc le viking regrettera à jamais d'avoir lancé la carrière politique de Myléna, et qu'il a toujours porté beaucoup d'estime à son amie Daresha, on ignore ses sentiments envers l'énorme carrière politique de Macricri.

Leur liste gagna les élections et Loïc le viking fut nommé 5éme franc-comte. Le premier jour de Loïc comme franc-comte se déroula dans la campagne Polignoise, à la frontière avec la Bourgogne. La Franche-comté se retrouva sous la menace des armées de la sainte inquisition. Le jeune franc-comte mena les négociations, et le conflit pu ainsi être évité.

Loïc le viking confessa par la suite que son mandat pu être le meilleur et le plus grand de l'histoire de la Franche-comté, mais qu'il fut littéralement détruit, à son avis, par les actions de l'opposition menée par Duncan-Idaho. La haine grandissante entre les 2 hommes atteint des sommets. Contraint de lutter contre de multiples complots, et contre un parlement pourri de l'intérieur, Loïc le viking accusa vécu très mal sa fin de mandat. Lors de la cérémonie d'anoblissement, le comte Loïc dénonça sur place publique la folie destructrice et incompréhensible de Myléna, la double trahison de Macricri, et provoqua Duncan_Idaho à un duel à mort. Ce dernier refusa le duel, et fut élu à son tour franc-comte, face à la liste Alliance-Comtoise désormais menée par le capitaine Bralic. De peur de se retrouver en prison, de peur de perdre sa liberté de parole, le comte Loïc choisit l'exil face à l'arrivée au pouvoir de son pire ennemi.


L'exil au Baden

Désormais comte de Sochaux, et baron de Mouthe, Loïc le viking vivait alors sur les terres de Freiburg, proches de la frontière comtoise, sous la protection de son allié, le comte de Baden Belzebar. Le comte Loïc en profita pour enseigner, et étudier à l'université du Baden, ainsi que surveiller de prêt ce qu'ils se tramait en Franche-comté. Revenant parfois secrètement en Franche-comté, Loïc le viking participa à la mise en place de la Résistance menée par le groupe de militants les Lions de Franche-comté. Ce fut à cette époque de la Résistance naissante qu'apparut pour la première fois l'enfant au portrait de L qui comme son surnom l'indique, portait avec lui un portrait du viking. Il est dit que cet enfant est le fils caché de Loïc le viking et d'une paysanne Pontissalienne, mais cela ne fut jamais confirmé officiellement.

symbole de la Résistance

La résistance devint de plus en plus active en Franche-comté, dénonçant une dictature croissante et des lois qu'ils considéraient injustes. Avant la fin du mandat de son ennemi, le comte Loïc le viking décida de rentrer en Franche-comté, pour mener la lutte finale contre le pouvoir en place. Deux tentatives de révolte eurent lieu contre Duncan_Idaho, toutes échouèrent. Lors des procès qui conclurent cette triste période, Duncan_Idaho, alors affublé du surnom de "Bisounours" fut condamné pour haute trahison pour avoir imposé une loi sans le vote du parlement. Certains proches amis de Loïc le viking, Daresha, Bralic et McAneyth furent aussi condamnés pour tentative de révolte. Contraint de démissionner, le comte Duncan_Idaho nomma son ami Valaraukar Régent de Franche-comté. Ce dernier annula tous les procès de cette fin de mandat.


Le Retour en Franche-Comté et la semi-retraite

blason du comte de Sochaux

Retraité actif, Loïc le viking se promit à lui même de ne plus jamais remettre les pieds au parlement comtois. Il participa grandement à la vie des Lions de Franche-comté. Ce groupe, ex meneurs de la résistance anti-bisounours, se dit être des militants actifs, indépendants, luttant pour le bien des franc-comtois. Parmi eux, on pouvait trouver des personnages telles que Daresha, Bralic, McAneyth, Lothilde, Sirkis, Dwiral, et bien d'autres grandes personnalités comtoises. Dans un climat de tensions politiques toujours très présentes, les Lions de Franche-comté eurent parfois bien du mal à justifier leurs actions. Parfois accusé de groupe terroriste, d'anarchistes, ou d'indépendantistes, les Lions de Franche-comté ne furent pas moins que l'un des groupes politiques les plus puissants et les plus durables qui aient existé en Franche-comté.

Lors de la crise de la Savoie, Loïc le viking se porta volontaire pour recruter le maximum de civils possibles afin de faire face à la crise militaire qui menaçait l'ensemble du Saint Empire. A la tête d'un groupe de civils Pontissaliens, Loïc le viking emmena un grand nombre de volontaires vers Saint-Claude et la frontière Savoyarde. On dit que ce fut à cette époque que le comte tomba amoureux de l'une de ses volontaire: Kissme316. La guerre contre la Savoie n'ayant pas eu lieu, Loïc le viking fit par la suite un bref retour au parlement de Franche-comté, sous le règne du franc-comte Cartil. Rompant ainsi sa promesse de ne jamais revenir au parlement, Loïc le viking occupa à nouveau le rôle de Porte parole.


Kissme316 de Sochaux

Quand son amie Lluna accéda au poste de franc-comtesse avec la liste CAPPS (Conseillers Actifs Pour le Peuple Souverain), Loïc le viking quitta à nouveau la politique comtale. Il consacra son temps et son énergie à son rôle de meneur au sein des Lions de Franche-comté, ainsi qu'à ses nouvelles fonctions de recteur de l'université de Franche-comté. Plus tard, il épousa sa compagne Kissme316 au château de Mouthe lors d'une cérémonie célébrée par le Diacre de Béziers, Kad, et devant leurs témoins, Dwiral dit de sainte binouse, et Lunnard ainsi que nombre d'invités parmi lesquels Daresha, Doko, McAneyth, Rhuyzar, Princessdeneuch, Petgaz, Rubella, et bien d'autres.

Plus tard, l'appel de la politique se fit trop fort, et le comte Loïc accepta de reprendre du service. Il accepta une seconde place sur la liste CAPPS toujours menée par la franc-comtesse Lluna. Perdant de justesse les élections, Fccasper fut nommé franc-comte, et Loïc le viking accepta un poste de chancelier de Franche-comté. Ce fut à cette époque que sa femme Kissme316 lui donna 2 beaux enfants. Les jumeaux furent nommés Leïf et Akina. Après un mandat des plus calmes, et voyant que les changements désirés n'allaient pas assez vite à son goût, Loïc le viking renouvela sa promesse de ne plus jamais mettre pied au parlement de Franche-comté. Promesse qu'il tenu cette fois ci.


Guerre civile en Franche-Comté

Lors de nouvelles élections comtales, les amis du comte, le capitaine Bralic, sa femme Daresha, et le vicomte Rhuyzar arrivèrent au pouvoir en franche-comté. Daresha fut élue franc-comtesse, et Loïc le viking était alors heureux pour elle. Des semaines plus tard, Loïc le viking fut contacté par la franc-comtesse. Les critiques et les attaques en tous genres se faisaient de plus en plus rudes sur la gestion du comté par le couple régnant. Loïc le viking sentit que les choses étaient très graves, et qu'une révolte couvait contre ses amis. Il conseilla vivement la franc-comtesse de prendre des mesures drastiques, et de démettre de ses fonctions, la Commissaire au Commerce Kiboki. A son grand regret, la franc-comtesse n'en fit rien. Très vite, une révolte éclata menée par Macricri et Lothilde, et ainsi commença une terrible guerre civile.

Prit entre 2 feux, le comte Loïc le viking ne prit pas parti, arguant du fait que la franc-comtesse, bien que légitime, avait fait les pires choix possibles pour la Franche-comté. A cette occasion, les Lions de franche-comté se déchirèrent vivement, entre partisans de la franc-comtesse, et partisans des insurgés. L'ami du comte, le capitaine Bralic, mourut lors d'une bataille proche de Dole, tué par de proches amis du viking. Les nouvelles élections comtales mirent fin à la guerre.

Plus tard, Loïc le viking et son ami Dwiral déménagèrent les locaux des Lions de Franche-comté. A peine quelques jours plus tard, les anciens locaux des Lions brulèrent, détruisant une grande partie des archives des lions, et ainsi, une grande partie de la mémoire politique de Franche-comté. Fortement affaibli par ces évènements, Loïc le viking ne s'exprima pas sur cet incendie, mais on dit qu'il soupçonna fortement l'ancienne garde du capitaine Bralic d'avoir brulé les Lions. Les lions de franche-comté perdirent énormément de leur influence politique en Franche-comté.


Université et semi-retraite

Les Lions de Franche-comté ayant perdu pouvoir et influence en Franche-comté, Loïc le viking se retira complètement de la vie politique franc-comtoise. Le viking consacrait alors la plus grande partie de son temps entre sa famille, les tavernes, et l'université de Franche-comté où il restait co-recteur avec Fccasper puis plus tard, avec sa propre nièce Maeliane.

Soirée des 3 ans des RR