Sgan

De Wiki de l'histoire HRP des RR.


Sgan (14??-1454), ecclésiastique aristotélicien, est connu pour avoir été le premier archevêque de Sens après la réforme Aristotélicienne entreprise par S.S Eugène V. Il se chargea d'organiser le nouvel archidiocèse, insistant surtout sur l'évêché d'Orléans dont la charge est alors occupée par Mgr Lovian, et aidé par Elane qui fut son archidiaconesse. Réformateur dans l'âme, son travail ne fut toutefois pas achevé.

Cependant son travail fut terni par l'abandon complet de son propre évêché (celui de Sens avec les paroisses de Conflans-lès-Sens, Montargis et Troyes) ce qui posa le problème de sa succession lorsqu'il mourut, peut-être n'eut-il pas le temps de s'en occuper à cause de sa maladie. En effet l'archidiaconesse Elane aurait dû assurer son intérim, mais le précédent vicaire épiscopal de Reims, JackMor, qui s'était retrouvé vicaire épiscopal de Sens suite au redécoupage de la Réforme exigea d'assurer cet intérim conformément à la procédure et son ancienneté à ce poste. Mgr Sgan ayant complètement négligé son diocèse n'avait pas vu les vices de forme qui s'étaient glissés dans la hiérarchie ce qui posa ce problème. L'intervention de Mgr Fredstleu, cardinal archevêque de Reims et recteur de l'Ordre Cistercien, donne gain de cause au Père JackMor sous les vivats des paroissiens du diocèse qui attendaient un signe depuis 6 mois alors que Elane se donnait la mort de désespoir. En raison de ce problème de succession, l'oeuvre de Sgan reste méconnue et entachée, son bilan reste médiocre dans les esprits.

Soirée des 3 ans des RR