Siège de Rohan

De Wiki de l'histoire HRP des RR.


Le Siège de Rohan est une victoire Française sur les Bretons.

Informations générales

SSFA image01.jpg

Date RP du 11 juin au 12 juin 1456
Date HRP 11 juin au 12 juin 2008
Lieu Vannes
Issue Victoire Armée royale
Belligérants
NormandieMarqueurComte3g.gif

Périgord Angoumois MarqueurComte20g.gif

Poitou MarqueurComte10g.gif

Limousin & Marche MarqueurComte11g.gif

BretagneMarqueurComte4g.gif
Forces
2nd Corps de la BDN

La Colm

Légion Poitevine

Primièra Companhià de Peiregòrd e d'Engolmès

Défenseurs de Rohan

Armée d'Archimbaud

Armée d'Astriana

Sommaire

Contexte

L'après siège de Vannes

Sorties Victorieuses du Siège de Vannes, les alliés sont retourné sur Rieux puis Nantes. Alors qu'ils levaient le camp, les Angoumois du Capitaine Buchettes se sont fait écraser par les armées Bretonnes qui talonnaient les Normands lors de leur chevauchée première. S'en suit une fuite vers le Sud et Nantes tenu par les Alliés. Puis remontant vers l'Anjou pour faire la jonction avec le reste de l'armée Françaises, ils rencontre les Lucioles en route vers le Sud le long de la rive nord de la Loire. C'est la bataille de Varades qui voit suite à deux assauts la fin de la Compagnie Franche. Le 2nd Corps qui engagea par deux fois les routiers y perd son Capitaine, Alcalnn Blackney, blessé lors de la première charge qu'il menait personnellement. Son second et ami, Pierre de Courtalain, alias Patsy, Baron de Bec Thomas, prend le commandement des Normands qui dans un deuxième assaut soutenu par ce qui reste des Périgourdins et Angoumois menés par le futur Connestable de France,Anthémios de Deliancourt alias Lekaiser, écrase ce qui reste de la route.

La remontée

Rejoint par les Poitevins du Capitaine Cyclope et les Limousins menés par la Baronne Bestbuff, les alliés se voient incapables de remonter au Nord via l'Anjou. Ils retournent alors sur ordre du futur Connestable de France Enguerrand de Lazarevers Rieux puis prennent part aux assauts infructueux sur Rennes et y laissent beaucoup d'homme. La campagne bascule alors en faveur des Bretons qui se reprennent. Mais c'était sans compter l'ardeur de ces Compagnies qui décident de prendre la ville de Rohan pour porter un nouveau coup et remonter le moral français.

Le siège de Rohan

Des alliés épuisés

Les alliés sont épuisés. Ils sont en campagne depuis plus d'un mois et ont déjà livrés plusieurs batailles et ont essuyés de lourdes pertes. En face les Rohannais sont désemparés, leur mairie semble désorganisée et la défense tarde à s'organiser. Normands, Limousins, Angoumois, Perigourdins & Poitevins arrivent par le sud et la route de Rieux.


Un assaut vif et rapide

La promesse d'un butin et de vivres rend des forces aux alliés qui forcent la ville "comme une pucelle" et s'en rendent rapidement maitre. L'encerclement rapide est à l'origine du débordement des trop peu nombreux défenseurs bretons qui fidèles à leur réputations s'en sortent plus morts que souillés.

L'après

Le pillage

Malgré leurs informations, les Bretons ont réussi à faire évacuer la plupart de leurs denrées ce qui fâche les nouveaux maitres de la ville. Les troupes sont déjà rationnées et épuisées et la nouvelle fait l'effet d'une douche froide. Cependant, il n'y eu pas d'émeute ce qui permit aux soldats français de se reposer.

Croyais prit qui croyait prendre?

Pire, le lendemain du siège, deux armées Bretonnes font à leur tour le siège de la ville, escomptant bien tailler en pièce ces Normands, Limousins, Angoumois, Périgourdins & Poitevins qui les narguent depuis prêt d'un mois et demi. En effet menées par Archimbaud et Astriana les deux armées se placent en embuscade. Les Capitaines alliés se concertent et décident de tenter le tout pour le tout: une sortie. "Quitte à passer dans l'au delà, autant ne pas y aller seuls" dit on dans les rangs.

A l'aube, les alliés sortent en masse de la ville et prennent complètement au dépourvu les Bretons [hrp: un bug?] qui fêtaient certainement d'avance leur victoire. C'est un massacre et les deux armées Bretonnes sont rayées de la carte.

Conclusion

Loin d'être le dernier épisode de la Guerre et malgré une victoire Francaise, on sent bien à ce moment là que le cours des choses s'inverse et que la victoire échappe au forces du Roy. Deplus les armées de l'ADC et le 2nd Corps Normand sortent profondément affaiblis de cette victoire. En effet, le 2nd Corps a perdu son Capitaine, le Baron de Bec Thomas, Pierre de Courtalain, alias Patsy, ainsi que sa trésorière, la Dame de Vignats Nennya Blackney.

Soirée des 3 ans des RR