Siège de Vannes

De Wiki de l'histoire HRP des RR.

Le Siège de Vannes est une victoire Française sur les Bretons.

Informations générales

SSFA image01.jpg

Date RP du 15 mai au 19 mai 1456
Date HRP 5 mai au 19 mai 2008
Lieu Vannes
Issue Victoire Armée royale
Belligérants
NormandieMarqueurComte3g.gif

Périgord Angoumois MarqueurComte20g.gif

Poitou MarqueurComte10g.gif

Limousin & Marche MarqueurComte11g.gif

BretagneMarqueurComte4g.gif
Forces
2nd Corps de la BDN

La Colm

Armàle d'Engoulaeme

Primièra Companhià de Peiregòrd e d'Engolmès

Défenseurs de Vannes

Sommaire

La ruse Normande

Le front Mainois

La campagne de Bretagne a commencée avec l'offensive Bretonne sur Laval, dans le Comté du Maine (DR). Le Roy qui a déjà des compagnies dans le Nord du pays les fait converger pour leur couper la route. Le Connestable de France fraîchement nommé, Messire Rhân de Crocy, qui succède à Messire Strakastre -qui a démissionné en pleine campagne d'Artois (une anecdote croustillante rapporte que la veille il avait fait distribuer des tracts dans les armées menaçant les hommes de peine de mort si ils désertaient pour les Duchés du Sud récemment ouverts, ce qu'il fit)- est obligé d'engager toute ses réserves, à l'exception du 2nd Corps qui garde la porte Nord de la Bretagne.

L'Aide de l'Alliance du Centre

Fidèles au Roy, le Périgord Angoumois, le Bourbonnais-Auvergne, le Limousin & Marche et le Poitou répondent au besoin de l'ouverture d'un second front, au Sud. Ils prennent Nantes et mettent le siège devant Rieux qui tient bon. Elle ne sera jamais prise.

La Griffe du Chat

Le 2nd Corps de la BDN commandé par le Vicomte Alcalnn Blackney de Montgommery, secondé par le Baron Patsy de Bec-Thomas est -selon les stratèges Bretons- inoffensif et négligeable. Les Normands font en fait de l'enfumage laissant évidente leur faiblesse. Mais, grâce à la discipline des soldats de la Bande De Normandie, ils se ravitaillent en une nuit et le lendemain soir ils font route vers le Sud, prenant à revers les Bretons. Voici le récit de la part de l'annaliste du 2nd, Messire Camellote74 de Faurgemont:

Livre2.gif


Devant Vannes

Jonction des forces

Là encore les annales du 2nd Corps sont précieuses:

Livre5.gif

Le siège de Vannes

Plan de Bataille

Vannes.jpg

L'assaut

Au Nord, le 2nd Corps de la BDN mené par le Vicomte Alcalnn Blackney de Montgommery, doit emporter la porte qui commande le bourg de St Patern. Ils vont utiliser Rohana, la célèbre bombarde du Vicomte, pour pilonner les défenses bretonnes. Après une hardie échellade, ils emportèrent le Corps de Garde puis continuèrent leur route vers le Palais Municipal de la ville.

A l'Est, l'Armàle d'Engoulaeme, commandée par le Capitaine Buchettes, elle aussi s'élance à l'échellade pour prendre et neutraliser la Tour de la Poudrière qui possède de lourdes défenses et cause de gros dommages aux alliés. Un âpre combat se déroule en haut des murs, mais malgré leur vaillance, les Bretons sont refoulés. Ceux qui ne rompent pas, sont impitoyablement passés par le fil de l'épée.

Au Sud, la Colm commandée par la Baronne Bestbuff et la Primièra Companhià de Peiregòrd e d'Engolmès mennée, elle, par Anthémios de Deliancourt dict Lekaiser doivent respectivement prendre la porte Sud via la route de Rieux et neutraliser le Port. La aussi les combats sont acharnés par rapidement remportés par les Alliés.

La jonction se fait comme prévu devant le Palais Muncipal.

L'après

Nommée Maire de la ville, la Baronne Bestbuff instaure rapidement un couvre feu et fait transférer les stocks de la ville dans les bagages de l'armée. Des émeutes éclatent malgré tout vite réprimés cependant, notamment grâce à l'arrivée de renfort Poitevin, La Légion Poitevine commandée par le Capitaine Cyclope prend position en dehors de la ville.

Conclusion

Cette victoire fait échos à la reprise de Laval par les Francais et à la résistance d'Alençon face aux pillards Artésiens combinés à des groupes hétéroclites bretons. A ce moment de la campagne tout semble sourire aux Français.

Soirée des 3 ans des RR