Sicut Aquila

De Wiki de l'histoire HRP des RR.



Sommaire

La naissance

Printemps 1455, Fribourg est une jeune ville pleine d’avenir. De nombreux colons viennent défricher la terre encore vierge de la nouvelle Confédération Helvétique. Trois hommes valeureux conscient qu’une ville ne peut se développer sans sécurité décident de créer une armée de volontaires fribourgeois. Nait ainsi au cours de l’été 1455 l’Armée Cantonale Fribourgeoise qui prend le nom de Sicut Aquila. Ces trois hommes sont connus comme les Fondateurs de Sicut Aquila et leur place est à jamais réservée parmi nous, leurs noms sont bien connus de tous les Fribourgeois de vieille souche, Téodoric, Manawyddan et MéphistoCélès.

L’organisation d’une telle armée n’est pas simple d’autant que les volontés politiques et la direction à suivre entrainent des différents et des incompréhensions qui marqueront durablement les relations entre le commandement et le pouvoir politique fribourgeois, certains épisodes sont encore ce jour couvert par le secret militaire afin de maintenir un climat paisible à Fribourg. Dans les premiers temps, beaucoup d’arrivées et de départs se succèdent, l’armée existe mais se contente de quelques missions d’escorte et le nombre de ses soldats n’est jamais très élevé.

la croissance

La première mission d’envergure de l’Armée Cantonale Fribourgeoise a lieu du 11 au 23 septembre 1455, l’ACF part à la protection de Genève contre les brigands. Il s’agit d’une mission maintenant devenue classique mais qui à l’époque a marqué un vrai saut de qualité de la part de l’ACF. Quelques soldats présents à cette mission rodent encore dans nos murs, il s’agit de Gaal, de Zefamousmitch, de Lionelpsl, de Saan, de Giulio et bien sûr de l’Honnorable LG Mephistoceles maintenant retiré du service actif.

Fort de son expérience et fier de pouvoir montrer la puissance de l’ACF, un homme se distingue alors et organise une vaste refonte du système interne. Les bataillons se créent, le pointage au drapeau devient systématique et est bien suivit par l’ensemble des recrues. De nouvelles recrues affluent, alors que les membres fondateurs de l’armée s’éloignent d’elle, la laissant grandir comme des parents voient partir leur progéniture prendre leur indépendance.

La maturité

Cette croissance intervint au bon moment car des ennemis inconnus jusque là font soudain leur apparition. Par traitrise, l'organisation Lion de juda s’empare de la ville de Solothurn, instaurant une pseudo république indépendante. Seule de toute les armées CH, Sicut Aquila est prête quand vient le danger et n’écoutant que son courage elle marche sur Solothurn. Au cours d’une longue bataille de trois jours, soutenue par les habitants en révolte, elle chasse les Lions de Juda qui s’enfuient et se cachent dans les montagnes. Cette longue mission (du 19 novembre au 5 décembre 1455) a eu un coup humain élevé, 3 blessés dont un grave, 3 soldats laissés mourrants sur le champ de bataille et qui resteront immobilisés à l’hôpital de Solothurn 45 jours. Les noms de ces braves sont inscrits au tableau d’honneur de Sicut Aquila, il s’agit de Zefamousmitch, d’Argobast et de Sirdec, tous trois blessés légers et de Giulio, Saan et Micklam, mortellement blessés.

Les conséquences de ce fait d’éclat sont immenses tant au plan intérieur que extérieur. La réputation de l’ACF et de Fribourg dépasse les frontières, ses membres sont honnorés au niveau cantonal et confédéral. Les recrues affluent (+1/3 d’augmentation des effectifs) et la réorganisation des bataillons fait naitre de nouvelles vocations de responsables. Les fondateurs quittent définitivement le devant de la scène et laissent l’ACF qu’ils ont créée dans les mains expertes du LG Gaal.

Forte de 30 soldats disciplinés et mobilisables à tout instant, l’ACF devient un acteur majeur (presque l’unique à cette période) de la sécurité de la CH. Le Conseil Confédéral lui confie plusieurs missions qui seront effectuée en collaboration avec les autres armée CH, ainsi la chasse aux brigands sur les routes enneigées (13-25 janvier 1456), la protection de Lausanne avec l’armée Aries (mission bilingue du 24 fév. au 5 mars 1456) et la protection de Genève avec l’armée des Bocans (25 fév. Au 9 mars 1456). Fin mars 1456, l’ACF totalise plus de 1000 jours de missions en ne tenant compte que des soldats en activité à ce moment là.


L’avenir

La réforme du système des armées IG oblige à repenser l’emploi de celles-ci. Recevant toujours plus de volontaires, l’armée se cherche de nouvelles missions d’autant que le conseil confédéral semble impuissant et surtout sans idées. Alors que l’Eglise Aristotélicienne décrète la croisade contre les Lions de Juda, de nombreux soldats se portent volontaires pour une mission plus périlleuse, les Lions de Juda sont des ennemis bien connus et ils ne font plus peur depuis longtemps à l’ACF.

Inof ou intox, alors que le gros de l'armée est prise en ambuscade loin de chez elle, de nombreuses troupes armées attaquent la Confédération et assiègent Genève. Au cours de cette pseudo-croisade l'ACF perdra 1/3 de ses effectifs au cours de différents combats.

Les nombreux blessés de l'armée étant soignés à Lausanne, une profonde amitié se crée entre les Cantons de Fribourg et Lausanne, amitié renforcée par la suite par de nombreuses missions communes, des échanges commerciaux privilégiés et un Accord de coopération militaire signé le 6 octobre de l'an 1456.

Grades et médailles de l'armée Sicut Aquila

Grades

Hommes du rang :

12classevy2.png Seconde Classe (Soldat)

21classezl5.png Première Classe (Soldat ou Première Classe)

3caporalga9.png Caporal (Caporal)

4caporalchefva0.png Caporal-Chef (Caporal-Chef)


Sous-officiers :

5sergentjm8.png Sergent (Sergent)

6sergentchefwx5.png Sergent-Chef (Chef)

7adjudantyh7.png Adudant (mon Adjudant)

8adjudantchefmo8.png Adudant-chef (mon Adjudant-chef)


Officiers subalternes :

9souslieutenantnw3.png Sous-Lieutenant (mon Lieutenant)

91lieutenantkj0.png Lieutenant (mon Lieutenant)

92capitainebt7.png Capitaine (mon Capitaine)


Officiers supérieurs :

93commandantgo5.png Commandant (mon Commandant)

94lieutenantcolonelfw6.png Lieutenant-Colonel (mon Colonel)

95colonelop2.png Colonel (mon Colonel)

96lieutenantgnralxg5.png Lieutenant-Général (mon Général)



Médailles

Médaille de la Valeur Militaire :

Attribuée par l’Etat-Major Cantonal suite à un acte de bravoure exceptionel au service de la Confédération (par exemple, ‘mort’ 45 jours suite à une bataille importante). Cette Médaille a trois grades, or, argent et bronze et peut être attribuée plusieurs fois, on ajoute une feuille de chêne sur la médaille pour marquer une nouvelle attribution.


valeurmilitairebronzeog5.png Médaille de la Valeur Militaire, bronze.

valeurmilitaireargentig1.png Médaille de la Valeur Militaire, argent.

valeurmilitaireorea8.png Médaille de la Valeur Militaire, or.

valeurmilitaireorchnehf8.png Médaille de la Valeur Militaire, or, deux attributions.


Médaille du Mérite Militaire :

Attribuée par l’Etat-Major Cantonal suite à un acte de bravoure au service de la Confédération (par exemple, participation à une bataille importante comme la reprise de Solothurn).

Cette Médaille a trois grades, or, argent et bronze et peut être attribuée plusieurs fois, on ajoute une branche de chêne sur la médaille pour marquer une nouvelle attribution.


honneurmilitaire1lb6.png Médaille du Mérite Militaire, bronze.

honneurmilitaire2sl4.png Médaille du Mérite Militaire, argent.

honneurmilitaire3zt1.png Médaille du Mérite Militaire, or.

honneurmilitmt6mf8.png Médaille du Mérite Militaire, or, deux attributions.


Médaille de Blessé de Guerre :

Attribuée automatiquement suite à une blessure de guerre ayant entrainée au moins 3 jours d’immobilisation.

medblessra4qn9.png Médaille de blessé de guerre.


Médaille des missions :

Attribuée suite aux missions importantes de l’armée, sur décision de l’Etat-Major.

chasseauxbrigandsdz7.png Chasseur de Brigands :

médaille attribuée aux soldats ayant participés à la mission de patrouille entre Lausanne et Genève du 13 au 25 janvier 1456.


protectiongenvefq2.png Protection de Genève :

médaille attribuée aux soldats ayant participés à la protection de Genève en collaboration avec l’armée des “Bocans” du 25 février 1456 au 9 mars 1456.


librationdegenveqj3.png Délivrance contre les croisés :

médaille attribuée aux soldats ayant participé à la guerre contre les croisés du 8 au 31 avril 1456.


Lieutenant-Généraux de l'Armée Sicut Aquila

Manawiddan

Mephistoceles

Gaal

Giulio

Manuchian