Sieur Phaco

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Version du 29 mars 2009 à 14:45 par Cthulhu501 (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)


Sieur_Phaco de Chevelu, fut Baron de Bourg-Saint-Maurice, Chancelier de Savoie et même maire de Chambéry à son corps défendant.

Il est entré au Panthéon de Savoie sous le mandat de la duchesse Evalea peu après sa tragique disparition.


Sommaire

Le Baron-cochon en bref

Nom : Sieur_Phaco de Chevelu

Surnom : Le baron-cochon

Date d'apparition : 13 janvier 1454

Date du décès : 12 janvier 1456

Lieu d'inhumation : Seigneurie de Chevelu, Duché de Savoie

Titre : Baron de Bourg-Saint-Maurice, en Savoie

Biographie

Sieur_Phaco commença à construire sa renommée dans la cité d'Annecy, ou déjà il écumait tavernes et élevait gras cochons. C'est là qu'il lia tout jeune des amitiés indéfectibles qui durèrent jusqu'à sa fin: Alpi, Léonorio, Alain...

Après s'être vu claqué au nez les portes de l'Ordre du Lac d'Amour, le jeune Phaco prêta serment à l'Ordo Santi Georgii, ou son allant le mena jusqu'au poste de Capitaine de Savoie de l'OSG. Se lançant parallèlement dans la politique, il occupa par deux fois le poste de Chancelier Savoyard. Il exporta la gastronomie savoyarde jusqu'aux confins des royaumes connus, ce qui lui valu une certaine renommée jusqu'en Bretagne, Flandre, et même sur l'île de la perfide Albion.

On le récompensa d'ainsi sacrifier ses précieuses charcutailles à la renommée de son Duché en l'anoblissant baron de Bourg-Saint-Maurice. Le baron-cochon était né. Par la suite il se retira de toute charge, se contentant d'animer la vie du duché par ses déclarations colorées, ses descriptions des paysages savoyards et ses frasques à la limite du politiquement correct. Par nécessité, il fût toutefois Gouverneur de Chambéry pendant un mois.

Après la ripaille, les femmes occupèrent une place importante dans la seconde moitié de la vie de Sieur_Phaco. Il trouva l'âme soeur dans la charmante Davinaelle de Montfort, qui disparu tragiquement d'une maladie foudroyante juste avant leurs épousailles.

Il se lia alors passionnément avec une bohémienne de passage, Shera, qui aux dernières nouvelles portait toujours l'héritier(e) tant espéré(e). Nous n'oublierons pas dans le chapitre femmes de citer deux soutiens et réconforts indéfectibles du baron cochon: son amie Edlweisss et sa demi-soeur Jeanine, aujourd'hui en droit de réclamer le titre.

Citations

Ninoupitch : "Un grand bonhomme, une grande âme issue de ce si petit et simple domaine, comme quoi..."

Alpi : "Phaco aurait surement souhaité une ambiance plus festive, faite de plaisanteries grasses mais aussi de mots d'humour plus subtils, de troubadours maladroits et de conteurs cyniques, de simples paysans mais aussi des plus hauts nobles, bref tout le théâtre humain qu'il savait si bien bouger par ses propos, déranger par ses sous entendus, moquer par ses satires, culpabiliser par ses dialogues, mais qu'il ne put que distraire comme tous ces grands poètes qui, ne voulant blesser personne, s'en prennent aux grands maux, ces maux dont on ne se sent jamais atteint lorsqu'on regarde son voisin..."

Général : "Vous allez nous manquer Baron. Vous étiez une belle alternative à la mort, normalement seule façon de nous libérer de l'ennui et de la souffrance de la vie."

Japy : "J'ai d'icelui messire le souvenir d'une carrure massive, d'un parler franc pour ne point dire grivois. Mais dans l'imposante carcasse, il m'avait semblé voir un coeur immense & un amour profond de la vie."

Néocor : "Oui, cet homme savait au plus profond de Lui ce que peut être la vacuité d'une vie... Aussi la voulait-il pétillante, joyeuse, mordant à belles dents dans la cochonaille tout comme caressant avec bonheur chaque joyau du beau sexe qui traînait un peu trop près de lui ! Et farceur avec cela ! Songez à notre bon duc Alpi venant chercher Baptême alors que le Baron lui faisait la surprise de le jeter à l'eau ! Oui, c'était aux beaux jours, et ce Baptême là résonne encore en moi comme des cris joyeux d'hirondelles... Mais ne croyez point cependant que l'on pût parler de superficialité ! bien au contraire ! l'homme était profond et il prenait ses avis au centre de notre terre... sa réflexion conduisait chacun de nous vers un "mieux aimer" de lui-même... Qui n'a jamais vu dans les façons de cet homme ce que nous avons tous au fond de notre coeur sans jamais trouver les mots pour le dire ?"

Asicael : "À lui qui savoie nous si bien emplir, lui par qui les nécessiteux que nous sommes trouvaient d'intarissables sources de rafraîchissement, lui qui a réconcilié le verbe "être" et le nom "noble" pour définir la locution "être noble", le messire phacochon, lui-même qui savoie si bien chopiner qu'il goutaît bon la pisse!"

Source

Texte en provenance du Panthéon de Savoie. Rédigé par Evalea

Soirée des 3 ans des RR