Sion

De Wiki de l'histoire HRP des RR.


Sion est une ville à verger de Confédération Helvétique, dans le canton du Valais. Elle se situe entre Fribourg et la Savoie.

Blason sion.png
Sion
Royaume: Confédération Helvétique
Province: Canton de Valais
Langue: Français
Gentilé: Sédunois/es
Fondation:
Ressource naturelle: Verger
Mine: Fer et Or

Sommaire

Sion

Sion est une ville de la Confédération Helvétique. Chef-lieu du canton portant le même nom. Elle possède sa propre armée, l'Armée Cantontale de Sion. La principale matière première de Sion est son verger, en effet c'est une ville riche en arbres fruitiers de tout genres. Elle échange la plupart de son surplus avec les autres cantons helvétique. Le gentilé des habitants de Sion est; les Sédunois, les Sédunoises.

sion10.jpg


Plan de la ville de Sion

plan_d11.jpg


Armée

La ville de Sion possède sa propre armée reconnue officiellement comme telle.

L'Armée Cantonale de Sion==> http://armee-de-sion.forums-actifs.com/

Religion

La majorité de Sédunois sont de confession Aristotélicienne mais peu sont baptisés. Sion possède sa propre paroisse et sa propre cathédrale, Saint-Boulasse. La paroisse de Sion est sour la juridiction ecclésiastique de l'Archidiocèse de Moustier-en-Tarentaise. L'archevêque de ce diocèse est Neocor. Le curé de Sion est l'ancien archevêque du même diocèse, Mgr Scarpia.

Cathédrale Sainte-Boulasse de Sion ==> http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=285210&sid=zsOoMzF5Agbweq5N6lJJPPF4E

Archidiocèse de Moustier-en-Tarentaise ==> http://archidiocesemoustier.xooit.com/index.php

Les Tavernes de Sion

Sion est connue pour ses tavernes animées. Elle en possèdent un bon nombre.

- Au Paradis des Ivrognes

- Taverne Sédunoise (gérée par la Mairie)

- AU COEUR DE SION

- Le Petit Bonheur de Sion II

- Entre Ciel & Terre

Constitution de la ville de Sion

Chapitre Premier : De la citoyenneté et de l’égalité des Sédunois.


Article 1

La ville de Sion fait partie de la Confédération helvétique sise dans le Saint Empire.

Article 2

1) Tous les Sédunois sont égaux en droit, quelle que soit leur fonction, leur statut ou leur religion.

2) Tous les Sédunois sont égaux devant la justice.

3) Chaque citoyen a droit à la parole.

4) Chaque citoyen a le droit d'être entendu par le maire, ses conseillers, le Guet et la douane.

Article 3

1) La citoyenneté sédunoise s'acquiert par l'établissement ou la naissance à Sion.
Toute personne désireuse de s'établir à Sion devra en avertir la douane qui tiendra un cahier des établissements à Sion. Cette personne ne deviendra citoyen sédunois qu'un mois après cette déclaration à la douane et devra se trouver à Sion pour faire la déclaration.

2) Le maire, après décision du conseil municipal et des citoyens Sédunois, et cela de façon extraordinaire, a le pouvoir d'octroyer la distinction de "Marmotte d'honneur" à tout Helvète ou étranger qui aura, par ses actes ou ses propos, sauvegardé l'intégrité sédunoise ou contribué au rayonnement de Sion.


Chapitre Second : Des armes, de la langue officielle et de la religion de Sion.

Article 4

1) Les armoiries de Sion sont parties de première, d'argent ornée de deux étoiles de gueules, au deuxième, de gueule.

2) La devise de Sion est: Sion ploie mais ne rompt pas

3) Les sceaux de Sion sont :

Article 5

La langue officielle de Sion est le français. Les lois, décrets, courriers municipaux et annonces de la mairie seront donc obligatoirement écrits en français.
Les textes officiels pourront cependant être traduits par le collège de traducteur de la Confédération à titre indicatif pour les non francophones. Ces textes traduits ne porteront ni sceau, ni date, ni signature. Ils ne feront pas foi devant le tribunal. Seuls les textes français sont opposables devant la justice.

Article 6

1) La liberté de culte est garantie dans la mesure fixée par la Confédération helvétique. Sion prône cependant une ouverture d’esprit envers toutes les autres religions avec toute la mesure et le respect des consciences, sans faire de prosélytisme. Le conseil municipal pourra juger des cultes comme dangereuses pour la stabilité et la pérennité du canton. Dans ce cas, les fidèles de la religion concerné pourront être jugé pour trouble à l'ordre public s'ils continuent à exercer publiquement ladite religion, et plus selon les circonstances.

2) Tout postulant à la fonction de maire doit reconnaître la Sainte Eglise Aristotélicienne et ne doit jamais avoir proférer de propos dénigrant envers la Sainte Église Aristotélicienne.


Chapitre Troisième : De la fonction de maire et de la composition du conseil municipal de Sion.

Article 7

1) Le maire est élu au suffrage universel. Il préside la commune pour une durée d'un mois.

2) Le maire est gardien des clefs et du sceau de la ville.

Article 8

1) Le conseil municipal est constitué du maire et de ses conseillers. Les conseillers sont nommés par le maire dans les cinq jours suivants son élection. Les conseillers municipaux ont un domaine de compétence attribué par le maire. Ils sont au nombre minimum de deux et maximum de douze. Le maire doit nommer au minimum un chevalier du guet et un tribun.

2) La composition du conseil municipal est publiée dans les cinq jours après l'élection sur le panneau d'affichage et la halle de Sion.

3) Siègent au conseil municipal, les conseillers désignés par le maire. Toutefois, chaque citoyen peut prendre la parole dans un débat, en tant qu'observateur actif.


Chapitre Quatrième : De l’établissement des lois, décrets et règlements municipaux de Sion.

Article 9

La levée d'impôts peut-être réalisée dans un but précis déterminé par le conseil municipal. Il doit être voté à la majorité des trois quarts par le conseil municipal et débattu avec le peuple.

Article 10

1) Seuls les membres du conseil municipal ont droit de vote au conseil municipal. Les intervenants extérieurs n'ont pas droit de vote.

2) Le maire est le seul à pouvoir promulguer une loi, un décret ou un règlement. Il ne pourra néanmoins aller à l'encontre d'une loi ou d'un décret de la Confédération Helvétique.

3) Le maire est garant des libertés du canton. Il ne peut promulguer aucun traité, loi, décret ou un règlement étant à l’encontre de la souveraineté du canton. La seule organisation du pays qu'il reconnait est la Confédération Helvétique.

Article 11

1) Pour ratifier une loi, un décret ou un règlement municipal, le conseil municipal peut adopter l'une des trois voies suivantes :

Voie municipale : Vote consultatif du conseil à la majorité des deux tiers, décision finale du maire. Voie référendaire : Vote du conseil municipal à la majorité des deux tiers dans lequel le maire n'a plus de droit de veto. S'il est accepté par le conseil municipal, le texte est soumis à la voix majoritaire du peuple. Voie extraordinaire : Vote du conseil municipal à la majorité des deux tiers dans lequel le maire n'a plus de droit de veto. S'il est accepté par le conseil municipal, le texte est soumis à la voix majoritaire du peuple. S'il est accepté par le peuple, le texte est soumis au conseil confédéral pour acceptation.


2) En cas d'égalité lors d'un vote au conseil municipal, le maire tranche dans tous les cas.

3) Toute loi, décret, règlement municipal, quel que soit son mode de ratification, doit être signé par le maire qui y appose également le sceau de la ville.

4) Les votes du conseil municipal se feront en halle sédunoise ou sur le forum de la mairie

Article 12

Toute loi, décret, règlement municipal doit être affiché sur le panneau d'affichage, la halle de Sion et sur le forum officiel de la mairie. Le texte doit comprendre la date de ratification, la date d'entrée en application, la signature du maire et le sceau de la ville.

Article 13

Le tribunal de Sion dont les statuts figurent en annexe de la présente constitution a autorité pour juger tout délit ou tout conflit entre citoyen sur le territoire du canton de Sion.


Chapitre Cinquième : De la possibilité de destitution des fonctions municipales de Sion.

Article 14

1) La fonction de conseiller est remise en cause au jour de l'élection du nouveau maire démocratiquement élu. Les précédents conseillers restent en place jusqu'à ce que le nouveau maire nomme son conseil municipal.

2) Le maire peut limoger en tout temps un conseiller qu’il trouve peu actif et n’aidant pas le conseil dans son travail. Moyennant un prévis de 24 heures au minimum. Il en informe aussitôt les citoyens Sédunois en publiant une annonce sur le panneau d'affichage, la halle de la ville et le forum de la mairie.

3) Si le maire est accusé de faute grave par un membre du conseil municipal, une procédure de destitution pourra être intentée à son encontre.

a) La dite procédure est ouverte par le conseiller accusateur.
b) La procédure de destitution doit être votée à la majorité des deux tiers par le conseil municipal hors maire dans un délai de 48h à minuit après accusation.
c) Si la procédure est votée, la population en est aussitôt avertie sur la halle de la ville et sur le forum de la mairie par un texte motivant cette décision. La population doit ratifier la décision à la majorité des votants au plus tard le lendemain à minuit.
d) Le maire doit alors démissionner immédiatement, faute de quoi il sera poursuivi pour trahison.
e) Le conseil confédéral devra en outre être avisé des motifs de destitution.


4) Est considéré comme faute grave les cas suivants :

Absence répétée et/ou prolongée.
Détournement de fonds publics.
Violation d'un article de la présente constitution.
Violation avec récidive d'une ou plusieurs lois en vigueur.


5) Si une procédure de destitution est lancée à l'encontre du maire, les procédures de limogeage de conseillers municipaux sont suspendues.

6) Durant une procédure de destitution du maire, les débats du conseil municipal sont suspendus.

7) Si une procédure de destitution n'est pas votée par le conseil municipal ou la population, le conseiller l'ayant ouverte doit démissionner sans quoi il serait poursuivit pour trouble à l'ordre public.


Chapitre Sixième : Du droit et devoir des citoyens Sédunois.

Article 15

1) Seuls les citoyens Sédunois ont le droit de se présenter à l'élection de maire ou d'être désignés conseiller ou tribun.

2) De même, seuls les citoyens Sédunois ont le droit de vote.

3) Tout contrevenant sera poursuivi pour trouble à l'ordre public.

4) Lors des procédures de vote public, la loi concernant le vote devra être rappelée, sans quoi toute poursuite à l'encontre de contrevenant sera nulle.

Article 16

1) Les décisions que le conseil municipal soumet à la ratification du peuple sédunois sont prises à la majorité des deux tiers du conseil municipal. La ratification par le peuple sédunois se fait à la majorité simple.

2) Pour les votations, où qu’elles soient, les participants devront attester du fait qu'ils ont voté en laissant un message à la suite de leur vote sur le registre désigné à cet effet, ceci afin de s'assurer que seuls les personnes autorisées prennent part au scrutin. En cas de stricte nécessité, le maire ou la majorité des conseillers peut ordonner que les personnes ayant participé, rendent public leur vote.

3) Les votations en place publique doivent être présentées par une question précise ne laissant pas d'ambiguïté. Les bulletins doivent être selon une de ces deux formes :

Soit : OUI / NON / BLANC
Soit : Un bulletin par nom de candidat et un bulletin blanc.

Les candidats peuvent être des personnes briguant un poste ou être des textes mutuellement exclusifs.


Chapitre Septième : De l'élection du conseil confédéral.

Article 17

1) Le maire ne peut se présenter à l'élection du conseil confédéral. En cas, il sera coupable de trahison.

2) Le cumul du poste de maire avec un poste au conseil confédéral est interdit. En cas, il sera coupable de trahison.

3) Les conseillers municipaux peuvent se présenter à l'élection du conseil confédéral.

4) Le cumul d'un poste au conseil confédéral et au conseil municipal pour un conseiller municipal doit être voté par voie extraordinaire par le conseil.

Article 18

1) Le vote de la ville de Sion pour les élections du conseil confédéral est décidé par vote à la majorité des Grands Électeurs au plus tard 24 heures avant la fin du scrutin.

2) Les membres du conseil municipal et le maire sont Grands Electeurs de droits s'ils ne sont pas candidats à l'élection du conseil.

3) Les autres Grands Electeurs, au nombre maximum de 3 sont élus au sein de la population lors d'un scrutin se déroulant deux semaines avant l'élection du conseil. Les trois candidats recueillant les meilleurs scores seront élus. La population devra être avertie du scrutin par courrier.

4) Peuvent être élus Grands Électeurs tout citoyen sédunois ne se présentant pas à l'élection du conseil.

5) Le résultat du vote des Grands Electeurs sera rendu public sur le panneau de la mairie en halle et à la mairie le lendemain de l'élection du conseil helvète.


Chapitre Huitième : De l’acceptation et de la modification de cette constitution.

Article 19

1) La présente Constitution est soumise à l'approbation par voie extraordinaire.

2) Elle entre en vigueur au jour de l'entrée en fonction le jours de sa ratification par les Sédunois et la consultation du Conseil confédéral.

3) La modification de cette constitution ne se fait que par voie extraordinaire.


Approuvée par le Maire et le Conseil municipal le 6 juin 1455.
Approuvée par le peuple sédunois le 10 juin 1455.
Approuvée par Conseil Fédéral le 23 juin 1455.

Entre en application le 24 juin 1455.


Niac, Maire de Sion

Modifiée le 25 janvier 1456

Albumine, Maire de Sion

Modifiée le dimanche 12 avril 1457

Vincelian, maire de Sion

Sédunois célèbres

Parmi les nombreuses personnes qui rythment ou ont rythmé la vie de Sion, en voici une liste non-exhaustive :

Ursaff, ancien maire de Sion qui rédigea les principaux fondements de la ville.

Metalpark, ancien maire de Sion durant 7 mandats, qui devint procureur puis enfin chancelier. Il fait partie de la controversée Noblesse Noire.

Asphodelle, diaconesse de Sion.

Schwarzengel, ancien et premier Lieutenant-Général de l'ACS, qui participa à de nombreuses mobilisations.

Elodiew, tour à tour mairesse de Sion, puis Commissaire Au Commerce de la Confédération Helvétique.

Vincelian, ancien maire de Sion et propriétaire du Paradis des Ivrognes, qui fit souffler un air de renouveau sur la ville.

Anissina, plusieurs fois Maire de Sion et membre du Conseil Confédéral, à l'origine du très réputé "Petit Guide pour Avoyer Débutant".

Andaevinn, ayant rejoint Sion pendant une certaine période pour y vivre avec sa belle.

Soirée des 3 ans des RR