Snake84

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Vicomte de Lantosque

Sommaire

Présentation

  • Cédric Von Valendras
    • Né le 11 décembre 1433 [IG : 08 mars 2005]
    • Habitant d'Arles (Provence)
    • Vicomte de Lantosque
    • Officier de la croix provençale
  • Niveau III : voie de l'état
    • Boulanger
    • Cultivateur de blé
  • Parents :
    • Richard Von Valendras (1403 - 1450)
    • Frida Von Kolspine (1413 - 1450)
  • Alliés :
    • Digne [Fufanu Deslacets]
    • Mérindol [Farok de Pazzi]
  • Vassaux :
    • Iselfia Deslacets (à venir)
    • Pijoulen de Pazzi (à venir)

Les prémices d'une destinée

C'est un matin de décembre 1433 que naquit Cédric Von Valendras, fils de Richard Von Valendras et de Frida Von Kolspine. Issu d'une grande famille noble du Saint Empire Romain Germanique, Cédric grandit pourtant à Troyes dans le duché de Champagne. Pour services rendus à un seigneur féodal, son père avait reçu un petit lopin de terre à cultivé, celui-ci avait accepté sans hésitation. En ces temps troublés, il voulait éloigné son fils unique loin du tumulte des Valendras et lui inculqué les valeurs simples du monde moyen.

Au rythme des cours donnés par son tuteur Cicéron III et du travail au champs dès sa dixième année, Cédric s'épanouit et son père l'imagine déjà avocat ou comte ! Mais celui-ci encore trop jeune, préfère retrouver ses petits camarades pour jouer au chevalier, c'est là qu'il démontre très tôt une certaine habilité dans le maniement de l'épée. Ses parents se résignent et se disent que finalement il n'y'a rien de plus noble que la chevalerie. Par le biais de leurs relations, ils cherchent un chevalier acceptant de prendre l'enfant en écuyer.

Le regard sûr, plein de volonté, c'est à l'âge de 8 ans que Cédric quitte le nid familial pour entré au service du chevalier Guy de Fauconnet, célèbre chevalier normand. Tristes mais confiants, les Valendras laissent leur fils chéri s'éloigner d'eux pour s'aguerrir , trouver sa voie. Guy se montre protecteur envers son nouvel élève, pendant leurs voyages il prend le temps de lui expliquer comment fonctionne la nature, comment chasser et les bases élémentaires d'un guerrier.

Les années passent, Cédric à maintenant 20 ans, il a beaucoup appris du chevalier, que ce soit mentalement ou physiquement, il manie des dagues avec une agilité prometteuse mais il reste encore pas mal de lacunes dans son style de combat, la voie de la chevalerie est encore loin. Mais il ne baisse pas les bras et poursuit chaque jour l'entraînement dispensé par le vieux loup. Tous deux se sont installés dans le petit village de Fécamp en Normandie, dans une cabane plutôt modeste afin de mieux se concentrer sur l'apprentissage de l'écuyer. Cédric devient ami avec le duc de Normandie Helric et fonde même avec lui le premier club de soule du village, devenant ainsi l'un des premiers entraîneurs de l'histoire de la soule. La guerre éclate à cause du phookaïsme, religion prônée en Normandie, le duc part en guerre ainsi que le chevalier et son écuyer.

Malheureusement, Guy ne connaîtra jamais cette guerre, aux détours d'une auberge mal famée, nos deux gaillards furent attaqués par une horde de brigands, luttant vaillamment, le chevalier plia sous les coups des lances, des haches et des épées des barbares. Effrayé par l'intensité du combat, Cédric s'enfuit de peur, puis de honte, laissant derrière lui son passé et son ami mort.

Il atterrit à La Trémouille, un village en construction. Arrivé parmi les premiers colons, il n'a pas de mal à se faire une place parmi sa nouvelle communauté. Bien qu'ayant peu d'expérience du combat et des loys, il parvient tout de même à décrocher un poste de sergent de police, il s'attèle à la tâche de sa nouvelle fonction, tant et si bien, qu'il devient lieutenant.Un nouveau shérif est né ! ... mais l'appel du sud se fait ressentir, une attraction puissante et inconnue qui appelle sans cesse le jeune homme. Alors un beau matin, il reprendre son baluchon et arpente les chemins menant à sa nouvelle vie, Provence en vue ...

Provence, me voilà !

Cédric à maintenant 21 ans lorsqu'il arrive en Provence, il débarque tout d'abord à Marseille mais l'ambiance n'est pas celle qu'il escomptait, ayant du mal à s'intégrer ou n'en ayant tout simplement pas envie, il quitte Marseille pour se rendre vers l'ouest ...

Draguignan

Il s'installe à Draguignan et devient charpentier. Il y retrouve un ami de La Trémouille, le maire Champs. Celui-ci lui offre le poste de sergent de police. C'est à Draguignan que commence réellement la vie du jeune homme. Il s'intègre parfaitement au village et commence à s'investir ... (à suivre)

Une ascension militaire fulgurante

(à paraître)

Indépendance et Marquisat

Cédric se complait dans son magnifique fauteuil de velours au sein du Haut Conseil SERG mais de nouveaux événements vont bouleversés à jamais sa vie et celle des impériaux. La nouvelle fait l'effet d'une bombe, la Franche-Comté avait pénétrée en Savoie pour la pillé, par chance leur attaque avorte, toutefois les faits sont là, deux comtés du SERG sont en conflit militaire ! En tant que Haut Connétable, il se charge rapidement de l'enquête, interrogeant les soldats de Franche-Comté, il obtient rapidement des preuves incriminant plusieurs personnalités franc-comtoises, il ne reste plus qu'à attendre le jugement en Cour Suprême Impérial ... qui n'aura jamais lieu.

La situation est critique parmi les élites provençales et savoyardes, une réunion de crise est rapidement montée, le SERG ne permet plus d'être en sureté même avec ses propres membres. Après quelques jours de discussion, la sanction tombe, Provence et Savoie annoncent de concert leur retrait du giron impérial, objectif : un royaume de Lotharingie. Le SERG est ébranlé, l'empereur ne réagit pas. C'est ainsi que le 22 novembre devient date historique en Provence, mais ne le restera pas pour la Savoie. En effet, plusieurs membres retournent leur veste et montent une liste comtale pour le retour à l'empire. La lutte fait rage entre les listes savoyardes mais c'est finalement la liste impériale qui l'emporte, emportant ainsi avec elle tout espoir de royaume commun.

Mais la Provence est révoltée, exaspérée du comportement franc-comtois et de cet empereur fantomatique. L'impulsion reste, même elle se renforce, la Provence restera libre !

Les souvenirs de Cédric sont flous sur le comment est arrivé le marquisat, toutefois, il se souvient qu'une commission vit le jour, une de plus, au château d'Aix-en-Provence. Avec à sa tête le futur marquis, Lordfear, les tête pensantes provençales (dont lui) planchent sur un système pour asseoir l'indépendance provençale, pour développer leurs relations avec l'extérieur. C'est ainsi que né une première maquette du marquisat et que Lorfear en devient le symbole, que le marquisat s'ancre dans les esprits provençaux et devient la terreur du SRING.

Mouvement Révolutionnaire Provençal

(à paraître)

Le renouveau arlésien

Désormais retiré de la politique comtal, il cherche un moyen de contribuer à l'essor d'Arles, ville convoitée et isolée de Provence. Comment pérenniser correctement la politique arlésienne, l'ancrant malgré les changements de maires ? La réponse lui paru logique, le système viguerie ! Il décide alors de reprendre la destinée d'Arles en main, ralliant les arlésiens les plus plus influents il commence à monter son projet, qui devient par la même le projet des arlésiens. Il est élu maire d'Arles peu de temps après pour avoir la légitimité de présenter le projet, toutefois un contre-temps vient tout remettre en cause. Un vil brigand Barbebleu et la trahison d'un chef maréchal <Brenusle poussent hors de la mairie, celle-ci est pillée sans vergogne. Maudit faux barbu ! Bien que la mairie ne soit reprise le lendemain par Cédric en personne, celui-ci fait le sacrifice du pouvoir pour le bien économique des arlésiens. La mairie saccagée, il faut un expert en économie pour redresser la situation financière d'Arles, c'est pourquoi il demande à Vivivivi de reprendre la mairie, c'est un succès.

Ce désagrément passager ne remet toutefois nullement en cause leur projet, qu'importe le titre de maire, ils poursuivront leur marche en avant pour le bien des arlésiens. Premier projet à aboutir, le nouveau système de défense arlésien, conçu pour minimiser les trahisons des chefs-maréchal.

Expérience

Fonctions actuelles

  • Église Aristotélicienne
    • Chapîtrain du cardinal Ingeburge Von Ahlefeldt, en charge des missions de la Sainte Inquisition.
    • Exécuteur des Hautes Œuvres de l'officialité provençale.
  • Comté/municipalité
    • Viguier d'Arles.
    • Membre d'honneur du Parti Occitan
    • Haut Fonctionnaire
    • Erudit à l'université de Provence

Anciennes fonctions

  • Militaire
    • Haut-Connétable du Saint Empire Romain Germanique
    • Maréchal de l'Ordo Sancti Georgii
    • Chevalier de l'Ordo Sancti Georgii
    • Capitaine de Provence
    • Connétable de Provence
    • Lieutenant du corps des hallebardiers provençaux
  • Noblesse
    • Doyen de l'Assemblée des Nobles
    • Héraut de Provence
    • Seigneur de Pont Saint Martin, vassal de Thenestohs duc d'Aoste
  • Economie
    • Bailli de Provence
    • Commissaire aux mines de Provence
  • Judiciaire
    • Directeur d'INTERPOL
    • Prévôt des maréchaux de Provence
    • Sergent/Lieutenant de police à Draguignan
  • Divers
    • Intendant du château d'Aix-en-Provence
    • Porte-parole de Provence
  • Municipal
    • Maire de Draguignan (élu)
    • Maire de Draguignan (par révolte)
    • Maire d'Arles (par révolte)
    • Maire d'Arles (élu)
Soirée des 3 ans des RR