Tibet

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Avatar

Tibet est née le 11 Novembre 1452 (2004) elle a parcourut bien des périples. Son aventure commença avec les Town Pilgrims où elle s'engagea à aider les plus démunis. Elle fut l'une des première boulangère et s'engagea à vendre son pain à un prix dérisoire. Mais cette gentillesse ne durera que quelques instant. Au fil du temps les Town Pilgrims se disloquèrent et elle se fit marchande, puis devint CAC au Poitou sous Akxos. Et quand celui ci lui permit de financer escrocs et mécréants elle vida les caisses, quitta son poste et devint brigande. Elle entra ainsi chez les Amis des Anges, puis à sa dislocation (suite à l'éradication de ses fondateurs, dont Mique) chez la grotte des Joyeux Brigands (fondée par des ex-ADA tel Kennit) où elle prit le nom de Belligueuse. Elle y rencontra Alcibiade avec qui malgré un début tumultueux elle fini par se lier d'amitié. Puis le temps l'épuisa et elle fini par se ranger. Un jour un ami du nom de Sarmite l'appela pour qu'elle l'aide à travers le royaume. Mais en chemin elle fut détrousser et deux jours plus tard elle mourut sur le bord d'une route. Depuis c'est une ombre qui ère, devenu garde du corps de Sarmite elle reste caché sous sa cape de velours...

RP de la rencontre avec Alcibiade

Alcibiade faisait le fanfaron à l'auberge, son activité favorite, pour dissiper les soupçons. Mais il était venu ici pour un objectif précis. Faire fortune. Oui mais on ne faisais pas fortune en claquant des doigts, surtout en faisant la sieste à chaque midi. Non il fallait réfléchir, charmer, rusé, se battre et surtout apprendre.

Alcibiade était assez ambitieux, il voulait devenir le discipline d'un voleur, mais pas du premier venu. Non de quelqu'un qui avait un nom. D'une personne habile.

Béligueuse, il avait entendu parler d'elle, ces coups était renommé, bien qu'il la connaissait encore peu. Il désirait la rencontrer. Offrir d'être le displine à une femme? Pourquoi pas. L'apprentissage serait plus plaisant pensait le jeune homme.

Mais voudrait elle de lui? Comment aborder la chose? En la draguant? En la suppliant? En cranant? En rampant? En la volant? Il l'ignorait!

Il s'approcha d'elle dans un coin de l'auberge....

Euh bonjour.... Béligueuse la solitaire, voit arrivée se fanfaron, se vers de terre. "Encore un de ces guignols qui veu se faire un peu de blé!" pensa la belle voleuse, malhonnête, la béligueuse. Elle lui fit trois beau sourrire, hypnotisé il ne vit pas que toute ses poches était fouillé. Béli fut bien déçut il ne possédait qu'un seul écus. Elle haussa les épaules et le laissa tombé, il se ramassa sur le parquet tandis qu'elle partie de l'autre coté vidé sa chope de biére...

Mais que!!

Comment ose t'elle!

Il retourna à la charge. Heureusement pour lui il était sans le sous, à dessein ou non.... -Dame Beligueuse! Je dois vous dire quelque chose!

Béli n'aimait pas cet importum, elle dégaina son épée et mis la pointe sous la gorge de ce malotru:

Messire désire surement me dire qu'il retourne à sa place gentiment?

Alcibiade fut surprise par tant de violence. Il fit prit un moment de peur. Mais qu'avait-il à perdre? Il s'obligea à la regarder dans les yeux. La peur tuait l'esprit.

Sinon quoi? Vous aller me tuer? Je ne crois pas que vous feriez cela pour si peu, bien que je vous crois capable du pire. Pourquoi êtes vous si peu symphatique avec les gens!? Je ne suis pas animé de mauvaise intention à votre égard!

Il recula néanmoins vers sa place, inutile de tenter le destin. Pendant un moment il eut presque pitié par contre de la violence de cette personne Béli s'asseya buvant sa chope de biére impassible.

Quel malheur vous est-il arrivé pour que vous soyez si hargneuse??

Alcibiade insista maladroitement, cette fois il allait prendre une gifle sûrement!

Pour toute réponse elle chantonna une contine:

Si femme tu ais, faible on te dit Mais nul ne sais qui je suis Je vogue de chemin en chemin Un peu aider par le malin

Et si je croise un homme fourbe Un peu éblouit par mes courbes (elle ouvrit son décolleté) Je lui abaisse son pantalon (d'un coup d'épée elle lui coupa sa ceinture et son pantalon commença à tomber) Et détrousse se fanfaron (elle fit voler sa bourse grace à la pointe de l'épée à l'autre bout de la piéce)

Si femme tu ais, faible on te dit Et nul homme ne se méfie De la garce la racoleuse Aux formes bien charmeuse

Mais la belle seductrice N'est qu'une manipulatrice Et tandis qu'ils espérent Je refermes sur eux mes serres

Si femme tu ais, faible on te dit Mais je ne suis pas de cet avis Et sur les hommes je me vengerais Sauf sur ceux qui ne l'ont mérité.

Il attrapa son pantalon in extremis!

Vous voila bien hardie ma dame! Pour me déshabiller il n'était pas nécessaire d'y aller à la pointe d'une lame. Quant à cette bourse elle est un leurre. Les apparences sont trompeuses, tromper est la première règle!

J'aime bien votre poésie! Bon il me faut trouver une ceinture. Excusez moi!

Il s'éloigna pour chercher de quoi tenir son pantalon. Il ne réagirait pas à la colère, la jeune femme cherchait à l'humilier, mais il était plutot béat d'admiration, il s'accrocherait!

Béli s'amusait de ce guignol ainsi que de tout les autres hommes d'ailleurs c'était devenus son passe temps...

Alcibiade avait trouver une ceinture! Sauvé! Il était presque mort de honte! Heureusement il avait rien à caché! Comment se venger? Il rajouta Béligeuse sur sa liste ROSE. Il devait retourner à l'assault! Trouver un plan....

Il faisait les cents pas à l'extérieur de l'auberge. Elle était une femme. Elle devait avoir des peurs! Ca y est! Il devait lui faire peur! Et comment faire peur à une femme? Évidemment!

Il devait capturer un rat ou un souris!

Il retourna dans l'auberge et suivit les chats dans leur chasses. Et il en vit un chasser un rat. Il commenca à courir également à sa poursuite, avec le chat sur les talons! Le plus rapide aurait la cible!

Une course folle s'engagea dans l'auberge, il renversa des clients et la servente et son plateau.

Nounours le patron s'approcha de Béli: Dit voir ma belle, ton copain il est pas bouffon du roi par hasard? En tout cas il amuse la galerie à croire qu'il le fait exprés! Elle sourit:

J'ai bien peur que se soit naturel...

Dans une manoeuvre spectaculaire Alcibiade et le chat plongèrent par dessus une table, pour une tentative désespérer d'attraper le pauvre rat! Les deux chasseurs se regardèrent un moment, le bond était impressionnant, ils allaient tomber de haut.

Les clients médusés observerent Alcbiade volé par dessus leur table.

Alcibiade n'attrapa le rat. Il tomba sur le seul dans un grand boum, et roula dans la poussière. Zut ! Manqué!

Devant lui il y avait deux bottes, et une délicieuse paires de jambes féminine. Il leva les yeux! Malédiction! Beligueuse!

Béli se frappa le front avec la paume de sa main:

Mais quel boulet!

Elle poussa la table sur le coté et avant qu'il n'ai le temps de se relever elle maintena la tête du pauvre imbécile avec son pied. Elle pris le pichet d'eau de la table d'a coté et le versa sur la tête de Alci.

J'éspére que ceci t'aidera à décuver! Elle pris la veste de l'homme au sol afin de s'essuyer les bottes. Puis elle partie à l'étage. En passant elle souffla à Nounours:

Tu me rejoins?

Celui-ci sourit et lui pris le menton dans sa grosse paluche avant de la laisser partir...

Non mais pour qui vous prenez vous ? Vous traitez toujours ainsi les gens ? Avec votre hargne?

Alcibiade se leva en colère! Il enleva sa veste souillé et la jeta sur le sol sèchement. Il la dévisagea. Il secoua sa tête pour retirer un peu d'eau. Puis d'une voix aggressive et plus déterminé! Vous chercher les ennuis! Si je serais plus fort et plus âgés je vous remettrai à votre place! Et j'espère un jour le devenir! Je ne suis pas rancunier, mais veillez à ne pas aller trop loin!

Il se retourna et commenca à marcher vers la sortie de l'auberge, fier et offusqué.

Soirée des 3 ans des RR