Tsarine

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Version du 3 septembre 2009 à 19:13 par Guidrion (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Avatar
Sa mort...

Tsarine, comtesse d'Artois du 13 mai 1453 au 18 août 1453 (2005).

Comtesse de la Fère, duchesse consort de Champagne.

Femme du duc Caedes de Champagne, elle mourut en couche de l'enfant adultérin qu'elle conçut avec Jarkov.

Elle fut témoin de mariage du duc Volpone et de Kamikaz_lucett.


TSARINE, PAR ELLE-MÊME

De là réalité au mythe il y a parfois un grand écart. Pour faire un horrible plagiat sur Caedes (sisi j'en suis consciente, je me ferai pardonner plus tard Puis cette idée d'avoir son perso IG qui meurt en même temps que le mien aussi lol) Je donnerai quelques clés pour comprendre tsarine. Je fus présente sur 23 forums, incluant celui ci. Je n'ai jamais été adepte du flood et pourtant, je suis en tête de liste des posteurs, alors je n'ai même plus envie de compter combien j'ai pu en faire au total. Depuis maintenant 12 mois, à quelques jours d'exceptions près, j'ai passé un minimum de 6h sur le jeu, ce qui donne une idée de l'implication que j'ai pu avoir.

Comprendre tsarine

Tsarine n'est pas française, elle ne l'a jamais été, elle vient d'un pays de l'est. Elle est l'ainée d'une famille royale, dont elle était l'héritière. Dès son plus jeune, elle a reçu une éducation de guerrière. Elle a mieux apprit à manier une épée qu'une aiguille à broder. On lui a enseigné à être une dirigeante, à faire passer son devoir avant tout. À veiller sur ceux habitant ses terres, à être responsable et assumer ses actes et les leurs. De ses origines, elle a aussi apprit l'impuissance. Quand les barbares ont attaqué, tuer ses parents devant elle et qu'elle a cru son frère mort. Quand elle n'a pas pu sauver le peuple sur lequel elle devait règner. La devise qu'elle adoptera sur la fin de sa vie, elle l'a toujours eu en fait. Nec Caesus Cedam, toute blessée que je sois, je ne me rendrai pas. Elle ne s'est pas rendu, elle a recommencé dès qu'elle a pu fuir ceux qui aurait voulu la vendre. Elle avait tout perdu, elle devait repartir à zéro.

Compiègne l'accueilli et par là, elle l'adopta et il devient son peuple. De par cette seule nomination, il tombait sous sa responsabilité. Chose qui aura son importance par la suite, car beaucoup tourne autour de ce village.

La seule et unique réelle faille de tsarine a toujours été son cœur. Elle aime et par là, elle est vulnérable. Sa vie fut donc également une longue histoire d'amour, amour pour ses époux, ses enfants, son peuple, ses terres. Pour son village, le devoir passa en premier, elle ne le connaissait pas, elle ne pouvait encore l'aimer, seulement à voir qui se présentait à la mairie, elle avait décidé qu'il méritait mieux et se battis pour cela, car telle était sa nature. C'est également pour protéger Compiègne qu'elle se rendit à Arras. Épuisée de devoir se battre contre un conseil pour protéger son fief, elle décida d'attaquer le mal à sa source et d'aider les autres du même coup. Elle aima sincèrement l'Artois et se battis pour lui, pour son bien, jusqu'à la dernière seconde, mais l'Artois ne fut jamais chez elle, seul Compiègne l'était et l'amour ne devait jamais passer avant le devoir. Lorsqu'elle du constaté qu'elle avait échoué à Arras, que les calomnies, la diffamation, le salissage et la haine avait gagné vis à vis son travail acharné, elle fit une chose que lui avait enseigner son enfance... Se replier pour mieux revenir. Si elle était resté à Compiègne, Compiègne aurait eu à souffrir pour elle, elle parti donc rejoindre Caedes, elle se détourna de l'amour pour son comté, pour le devoir envers son village. Bon il est vrai qu'être dans ses bras, aimé et cajolé était plus agréable que les insultes quotidiennes, mais le but premier restait: Compiègne, son fief. J'avais été clair sur mes intentions à ce moment là, j'avais dit: le premier qui touche à un seul cheveu des compiègnois me verra revenir à la course. Il n'y a pas eu de plus grand amour que celui que tsarine a ressenti pour Caedes, pourtant... quand le conseil de Champagne a hésité sur le sort de Compiègne pour tsarine, c'était clair. Si la Champagne n'aidait pas son village, elle quittait Caedes sur le champs et rentrait, le devoir avant l'amour, elle aurait payé de sa personne quitte à en mourir. Caedes a voulu que je devienne la "Mère" de la Champagne, il a tout fait pour que j'y prenne une position de Duchesse et telle Catherine II de Russie qui une fois tsarine devint plus russe qu'un cosaque, tsarine devint plus champenoise... qu'un Loup?! ;) Et c'est là qu'elle devint féroce. La Champagne était devenue sa demeure, elle la portait en son coeur et son âme. Elle en devenait responsable et n'aurait supporté qu'on touche à un seul cheveu des champenois. Elle n'avait jamais prévu sa fin... mais prévoyait l'avenir. Lorsqu'elle vit sa fin arriver, elle s'empressa de remplir sa dernière tâche, former quelqu'un pour la remplacer afin qu'elle puisse en quelque sorte, continuer de veiller sur son peuple. Jamais elle n'a souhaité le pouvoir ou les titres. Elle n'a fait qu'utiliser ce qui lui tombait sous la main pour accomplir son œuvre, faire ce qu'elle avait apprit toute jeune. Jamais elle n'a trahi ou menti, ce qu'elle disait faire, elle le faisait. Seulement, elle a du souvent remarqué qu'on ne l'écoutait pas!


Tirant ma révérence, je remercie tout les joueurs avec qui j'ai eu plaisir à jouer et ils se reconnaîtront. Je remercie les autres pour le dégout qu'ils ont pu m'inspirer ce qui m'a permit de me rappeler que chez moi, en plus d'un pc, il y a aussi une télé, ça change le mal de place!

Précédé par Tsarine Suivi par
Krocodile
Blason artois.png
Blason artois.png

Comte d'Artois
(13 Mai 1453 au 18 Aout 1453)
Luzifer
Soirée des 3 ans des RR