Julien Giffard dict Jglth

De Wiki de l'histoire HRP des RR.


Fils d'une vieille famille normande, Julien Giffard dict Jglth est destiné à prendre l'habit en tant que second fils de la fratrie. Il passa son enfance au monastère de Cambremer mais, très vite, il refusa de vouer sa vie à l'Eglise. Il s'enfuit donc du Monastère et prit le pseudonyme de Jglth afin de découvrir le vaste monde. A son retour en Normandie, il s'installa à Lisieux, non loin du monastère qui l'a vu grandir. De sa famille, il ignore quasiment tout, ayant plus été élevé par les pères que parmi ses proches.

En février 1456, engagement qui marqua un tournant dans sa vie: il rejoint la Bande de Normandie qu'il ne quittera plus. Avec elle, il fit la campagne de Bretagne et d'Artois de 1456.

Il commence sa carrière comme membre de la lance de l'Etoile du Matin sous les ordres de la varlette Freixenet qui l'a promu fin août 1456 Maitre d'Armes. Il intègre l'Etat Major de la Bande de Normandie en étant nommé le 4 Novembre 1456 Lieutenant Major et Intendant de l'Ost Normand par le Lieutenant Général Attalus. Le 16 décembre 1456 il est nommé Lieutenant Général en Second de la Bande de Normandie pour les villes de Dieppe, Fécamp et Honfleur.

Le Connétable Alcalnn Blackney, alors Vicomte de Montgomery, pour plus de facilité, l'encouragea à reprendre un nom plus facilement prononçable: Julien lui révèle alors son prénom mais continue de taire son nom.

En janvier 1457, il est nommé Lieutenant Général du Septentrion et reçoit du Duc Patsy la croix d'Airain.

Il se marrie au mois de février 1457 avec Chataigne78, lieutenante de la caserne d'Honfleur.

Au mois de mars, il est fait "Léopard de Normandie" par le Duc Keur en remerciement du travail effectué.

A la mi avril 1457, le Vicomte du Mont Saint Michel, Alcalnn Blackney l'annoblit et devient son suzerain. Par son geste, Julien devient le seigneur de Saint Michel des Loups. Début mai 1457, c'est la grande Kirah du Breuil, qui l'annoblit en son manoir de Bougival. Elle lui confie le fief de Guibray. Dans le même temps, à la demande du Connétable Patsy, il devient le Capitaine du 5ème corps de la Bande de Normandie, corps qu'il dirigera presque sans discontinuité jusqu'en août 1458. A la fin du mois de mai, il reçoit la croix d'or pour services rendus.

Le 29 mai il est nommé Capitaine de la Bande de Normandie et par conséquent Capitaine royal.

Début octobre 1457, à la demande de sa grâce Angélique de Lostebarne, il est annobli baron. Ironie de l'histoire, il reçoit le fief de Cambremer...

Décembre 1457: épuisé après 7 longs mois de mobilisations qui n'ont débouché sur rien, il décide de donner sa démission de son poste de Capitaine Royal de Normandie. Il assure toujours la direction du 5ème corps de la BdN. Cette démission lui laisse plus de temps pour s'occuper de son épouse qui, malheureusement décèdera quelques jours plus tard, en couches. Pour occuper son esprit, il se jette dans le travail aux côtés du Vicomte Sardanapale de Hauteville. Ensemble, ils élaborent une liste pour les élections ducales de janvier 1458. C'est à ce moment qu'il reprend publiquement le nom des Giffard et cherche à renouer contact avec sa famille: Bulvaï son frère, Akane, Julik et Anya ses demis-soeurs.

Début janvier 1458 c'est la réussite aux élections: 66% des voix pour la liste Pax Normania face à celle menée par Timonstre. Julien est élu Duc de Normandie.

Mars 1458, rebelote, nouvelle élection mais cette fois ci 44% des voix face aux listes de Ciciaa et Timonstre. Julien est de nouveau désigné Duc de Normandie.

L'essentiel de son travail durant ces deux mandats consistera en la construction des ports de Normandie, de les doter d'une infrastructure institutionelle et juridique, et de réformer radicalement la fiscalité.

Après plus de 4 mois à la tête de la Normandie, il retourne à ses premières amours dont il ne s'était guère éloigné en tant que Duc de Normandie et devient, le 16 mai 1458, Maréchal de France pour le Domaine Royal.

Le 1er juin 1458, après deux mandats comme Duc de Normandie, il reçoit le fief de retraite du Duché de Lillebonne. La coutume veut que les normands attribuent un surnom aux anciens Ducs de Normandie: ceux ci choisissent: "le Juste".

Le 10 septembre 1458, alors que Julien est en Touraine afin de participer aux côtés des Ordres Royaux aux troubles qui secouent le Royaume, il reçoit un courrier l'informant que sa grâce Ciciaa lui attribué le titre de "Protecteur de Normandie". Il est alors le 5ème à recevoir ce titre en Normandie avec: Aegidius, Alcalnn, Patsy et Attalus.

Pendant l'année 1459, en tant que Maréchal de France, Julien est envoyé à plusieurs reprises en Maine afin d'y occuper la fonction de Capitaine Royal. C'est d'ailleurs à cette époque qu'il découvrira qu'il a eu une fille, un soir de beuverie durant une campagne militaire... Leha Giffard est alors reconnue par son père.

Durant l'été 1459, le Connétable de France Bess Saincte Merveille démissionne de sa charge. Julien candidate et sera désigné à l'unanimité de la Curia. Quelques semaines après, le dossier déposé en sa faveur à la Pairie est validé par l'Assemblée et la Reyne Nebisa.

Dirige la Guerre du Ponant pour les forces royales en tant que Connétable de France. Fait Marquis de Rosny à la fin du règne de Nebisa. Poursuit quasiment jusqu'à la fin du règne de Vonafred mais en raison de désaccords grandissant avec le Roy et la Reyne, démissionne à l'été 1459.

Par la suite, occupe la fonction de Grand Maitre de l'Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jerusalem après avoir été fait chevalier. Continue de rendre service à la Connétablie sous le règne d'Eusaias.

Participe à la campagne royale de son ami Nicolas da Firenze. Celui ci est élu Roy à l'été 1461. Julien sera fait Grand Maitre de France à l'automne mais en raison de luttes intestines et d'une santé défaillante suite à ses blessures durant la conquête de la Normandie par le Fatum, Julien renoncera. Désabusé, il quittera la scène politique et demandera son retrait de la pairie pour devenir pair émérite. Fini pour lui la vie politique. Dès lors, se met pleinement au service de la chevalerie en acceptant la charge de sénéchal et aumônier de l'Hospital.


Description: Homme d'environ 25/30 ans, brun, trapu et barbu. De prime abord, peut apparaitre comme austère voire froid. Essaye d'être toujours juste et droit, fidèle en amitié comme en amour, est très exigeant y compris avec lui même, un tantinet rigide. Ne s'énerve réellement que dans de rares occasions.

Soirée des 3 ans des RR