Riwenn

De Wiki de l'histoire HRP des RR.


Riwenn de Castel Vilar de La Duranxie, dit lo Vielh Avisat
Duc de Donostiri, Comte de Pardiac, Vicomte de Gimoez, Seigneur de Cazarilh.

Sommaire

Biographie

Pré naissance IG

Ses ascendances

Les La Duranxie sont une famille bourgeoise qui a survécu à travers les siècles malgré les hauts et les bas. Au XVème siècle, François, fils unique, s'allie à la famille de Borne en épousant la fille ainée Adélaïde et laisse à ses deux filles et à son fils un bon patrimoine. Ceux-ci s'éparpillent aux quatre coins du royaume. Nicolas, l'ainé, vadrouille avec son épouse entre l'Anjou et le Bourbonnais-Auverge. Caroline, descend dans le sud-ouest où elle rencontre son époux l'espagnol Felipe de Vadesti. Et enfin, Orwenn quitte sa Bretagne natale et descend jusqu'en Poitou où elle se retrouve infirmière et tombe amoureuse d'un de ses malades qu'elle épousera.

Sa vie

Riwenn nait non loin de Saintes en Poitou de l'amour du noble chevalier saintais Thibert de Castel Vilar et de la bretonne Orwenn de La Duranxie. Après la mort de son père lors d'une chasse, le tout jeune Riwenn est mis à l'écart de la ville par sa mère Orwenn de La Duranxie qui se prostitue pour subvenir à leurs besoins. Elle finit, après plusieurs années à l'avoir éloigné de la société, par mourir d'une fièvre le jour des vingt-cinq ans de son fils.

Laissé à lui-même, le presque trentenaire ne se dégonfle pas et use des enseignements que sa mère lui a prodigué pendant tout ce temps. Il cueille des fruits, pêche, chasse, etc. Les années passent et se ressemblent, le naïf jeune homme embrassant chaque matin le front du cadavre de sa mère, comme un rituel, jusqu'à ce qu'elle ne redevienne que poussière.

C'est alors, les armées royales présentes en Poitou pour cause de guerre augmentant les demandes de denrées, que Riwenn finit peu à peu par ne plus réussir à combler son appétit. Il prend donc la décision de rejoindre la cité de son père, Saintes, où il commence à voler les étals sans jamais se faire prendre. Au fil des jours, il voit comment se déroule la société humaine et tente ainsi de s'y faire une place, ne voulant plus vivre seul.

Post naissance IG

Poitou

Le Poitou n'est qu'une étape dans sa vie et il n'y demeurera pas très longtemps.

C'est en taverne, où il apprend peu à peu à se sociabiliser malgré sa timidité et son bégaiement, qu'il fait la rencontre, entre autres, de Reine Valieux dite Reine.Soleil. Coup de foudre. Il l'invite à le suivre jusqu'à Bayonne dont le Roy a ouvert les portes. Elle accepte.

Gascogne

1456

Pionniers dans la cité portuaire, ils vivent une vie heureuse. L'homme reçoit alors des nouvelles de sa petite cousine, Myrtillia, qu'il va chercher à l'est et lors d'une halte à Castelnaudary, le 13 mai 1456, il demande Reine en mariage - avec une bague en mie de pain.

Riwenn : "da damoiselle Reine dit So Soleil, vou voulez-vous en ce jou en ce jour de devenir fa femme d'un o homme te tel icelui que je su je suis ? Reine.soleil : "oh oui mon tendre Riwenn, j'accepte de devenir votre épouse et ainsi vous aimer toute ma vie"

De nombreux voyages se succèdent alors. Leur retour marque un investissement pour la ville et le duché de la part de Riwenn qui devient meunier, entre à la prévôté où il gravie rapidement et participe aux élections ducales.

Mi septembre, son épouse et lui se font baptiser par le père Oroch de Xhaard qui les marie un mois plus tard.

La fin de cette année marque un tournant dans la vie de l'homme qui subit un procès en Guyenne, cassé plus tard par la CA, rend son tablier de lieutenant de la prévôté en faveur de sa fonction au barreau gascon et prend du temps avec son épouse.

1457

En janvier 1457, le couple, parents du petit Damiàn, se retrouve au conseil ducal sous la bannière du parti POIREAU. Riw devient procureur, poste qui lui collera à la peau pendant longtemps.

C'est une femme qui prend la tête du duché, la première duchesse de Gascogne en la personne de Herra, économiste émérite. Son règne à la tête de la Gascogne ne sera pas aussi florissant que son règne sur les finances ducales. En effet, quelque peu absente et mal conseillée, la Gascogne engage une guerre contre la Guyenne sous la pression de Namaycush de Salmo Salar, guerre que le petit duché n'est pas en mesure de gagner et qui va avoir de lourdes répercussions tant sur le conseil, les gascons pro ou anti guerre, et les finances.

De cette désorganisation du conseil, naitra une désunion en Gascogne qui voit s'affronter 5 listes dont les idées diamétralement opposées laisse craindre pour l'avenir. Réélu, il va se mettre au service du Duc de Gap qui s'assoit sur le trône de Gascogne en mars 1457. Comme on s'y attend, les difficultés commencent rapidement le conseil comptera 9 démissions dont une bonne partie dès les premiers jours. El Procurador conserve son poste.

Hélas en temps de guerre la loi se tait, et la guerre arrive rapidement, une guerre civile. L'ambitieux capitaine Namaycush n'acceptant pas son remplacement à la tête de l'Ost, ne reconnait pas l'autorité du Duc. Il lève une armée et part en guerre, se révélant être un chef de guerre extrêmement compétent. Le conseil se retrouve vite dépassé laissant le temps au frondeur d'attaquer la capitale. Toujours médiateur, Gabriel se retrouve alors à jouer les intermédiaire entre le Duc et celui que l'on surnommera à jamais Le Capitaine. Incapable de s'entendre, la guerre se poursuit jusqu'à ce que la riposte des armées ducales soit suffisante pour mettre en déroute l'ennemi.

En mai, Riwenn, devenu érudit, lance son propre parti : GAGA, qui arrivera en seconde place sur quatre partis en lice, et déménage avec Reine à Mont-de-Marsan, capitale du duché.

Déçu de voir que la Gascogne, si prometteuse, se dirige progressivement vers l'anarchie, Gabriel Von Wittelsbach décide de se relancer une nouvelle fois et fera deux mandats d'affilés avant de passer la main en la personne de Laurre de Lasteyrie. D'apparence volontaire, il apparait rapidement qu'elle n'a pas la carrure pour assurer la fonction ducale et doit en outre faire face à une hostilité d'une partie du Conseil qu'elle n'arrive pas à gérer. Elle démissionne rapidement, après avoir, dans un coup de folie, retirer toutes charges aux conseillers, laissant la Gascogne se débrouiller et lui portant un coup important. Une nouvelle période de régence s'ouvre, dirigé par le cousin de Gabriel, Louis Philippe Von Wittelsbach qui tentera de limiter les dégâts d'une si longue période sans Duc.

Dans le même temps, Riwenn participe à la bataille contre l'armée félonne de Guyenne, faisant partie du groupuscule nommé la "Compagnie des Renards", au sein de l'armée "Les Bandas de Gascogne" de Didier de Warenghien, pour reprendre la ville de Labrit. Il ouvre ensuite une boucherie en la capitale et y est élu maire en juillet. En août, libéré de toute obligation, il part en voyage avec Reine qui lui fait découvrir la cité de son enfance : Angoulême. Lieu de naissance de leur fille Maëlya Gwenn. Enfin, la régence de Louis Philippe le met au poste de conseiller itinérant.

A la fin de cette période, le parti GAGA réussit à former une liste qui arrive en dernière position avec seulement deux élus et Gabriel repart pour un nouveau mandat, la régence si elle fut bien tenue nécessite tout de même un conseil solide pour lui succéder. Si le mandat en lui-même est relativement calme, la fin est à l'inverse très agitée. L'Hydre, formation de brigands assez bien organisée, s'est regroupé en masse aux abords du château. Le conseil parvient à tenir celui-ci durant toute la durée de son mandat.

Hélas le dernier jour, alors que le nouveau Duc vient d'être choisi, le château tombe, faisant ainsi de Riwenn de Castel Vilar de la Duranxie le Duc de Gascogne au mandat le plus bref dans tout le Royaume de France. Il faudra quelques jours pour reprendre le château. Assiégé par l'armée de Gascogne, les assaillants tiennent le siège en se servant allègrement dans les caisses biens remplies avant de fuir. Le château finit par être repris puisque vide et Gabriel se retrouve à la place de Régent le 17 janvier 1458, bon gré mal gré. Il est donc à la tête d'une Gascogne meurtrie et ruinée. Le vol se montera à environ 350 000 écus et la Gascogne ne remontera pas la pente.

1458

L'année du bouleversement familial.

Riw récupère son poste de procureur en cette régence qui se passe difficilement. Fin de régence qui est encore plus difficile pour lui puisqu'il apprend le décès de nombre de parents dont Myrtillia et perd son épouse en couche, qui laisse derrière elle Titoan et Liloïa Reine. Pour oublier ses malheurs, il se concentre sur la politique et laisse ses jumeaux à la sœur de Myrtillia, Ellya de La Duranxie et à son époux Georges Watelse. Ainsi est-il ensuite, sous le nouveau mandat de Gabriel Von Wittelsbach, au poste de porte-parole.

Suit son prime mandat en tant que Régnant, au cours duquel il fait la connaissance de Firielle de Lasteyrie. Deux mois à tenir un poste plus complexe qu'il n'en a l'air. Et qui vont être rallongés par un second mandat. Ses compétences sont remises en cause, l'ambiance est loin d'être bonne au sein du conseil. Néanmoins, Riw tient bon, il a été élu par et pour les Gascons, et malgré certaines critiques, il tient bon et tente de s'améliorer.

En septembre, il laisse sa place à Élisabeth Amélie Von Wittelsbach et reçoit le duché de Donostiri comme fief de retraite. Retraite pendant laquelle il reprend la mairie de Labrit par révolte légitime jusqu'à l'élection de son cousin Hobiwan de La Duranxie. Il rentre en capitale où il est d'abord Tribun puis Conseiller à la communication.

En novembre, il prépare le mariage de Maëlya qui vient de se faire baptiser en même temps que son fiancé Yannig Von Wittelsbach, et les funérailles de sa benjamine Liloïa Reine décédée d'une fièvre quelques semaines plus tôt. Ce même mois, Élisabeth Amélie Von Wittelsbach entame son second mandat qui fera beaucoup de bruit surtout qu'il finit par la prise du castel gascon par l'armée Memento Mori dirigée par le vicomte Namaycush, suite à la trahison du maire Istanga de Lendelin. Riwenn, intégré au conseil de crise créé pour l'occasion, intègre l'armée ducale Ultima Ratio afin de combattre l'ennemi et reprendre le castel. Au fil du temps, les mercenaires du Vicomte s'épuisent et négocient leur départ. Affaibli, celui-ci finit par dissoudre son armée dans la nuit et quitter la ville discrètement pour éviter un combat qu'il ne peut plus gagner.

1459

Comme après chaque période de trouble, Gabriel reprend le flambeau mais dans des conditions difficiles. De nouveaux venus tentent de s'installer au pouvoir au grand damne des anciens. Si l'élection ducale leur donne la majorité, l'habilité politique de Gabriel lui avait fait envisager la chose et prévoir une solution. Il parvient à maintenir une égalité des votes pendant deux tours, amenant l'adversaire à céder au troisième et lui permettant de remonter sur le trône une nouvelle et dernière fois.

Hélas cette alliance politique ne dure pas et dès lors qu'il perd l'avantage du nombre, la direction de la Gascogne devient plus difficile et les conseillers contestataires ne se font pas discret. En outre, Gabriel tentent des réformes importantes, peut être trop, qui lui attire les foudres de certains. Le Conseil se place dès lors sous le signe des menaces et contre-menaces... mais le duc ne lâche rien et réussit à finir convenablement son mandat.

Pendant ce temps, Riwenn s'occupe comme il le peut.

Début février, il reçoit une missive lui demandant rançon en échange de la vie de sa cousine Lanceline de Valdesti au secours de laquelle il part sans hésiter, réussissant non sans mal à la sauver.

Peu après son retour, le 20 février, il épouse Firielle de Lasteyrie, devenant Vicomte et Seigneur par alliance, et cinq jours plus tard, assiste aux épousailles de sa fille. En signe de reconnaissance symbolique, il octroiera à l'époux la seigneurie d'Aiherra et Maelya recevra du père du marié, le vicomte Louis Philippe Von Wittelsbach, la seigneurie de Samas.

Armagnac & Comminges

1459

Au mois de mars, il rejoint sa douce en Armagnac & Comminges et s'installe à Saint Bertrand de Comminges. Il est alors appelé à la rescousse par la régente de Gascogne, Anne-Solenn de Morason-Wolback suite à la démission du duc Lorenzo di Chocomouss après seulement trois semaines de règne.

En mai, alors que Kassandra Von Wittelsbach est élue duchesse de Gascogne et qu'il a laissé à ses partisans son parti GAGA, Riwenn entre au conseil d'A&C sous la bannière du parti créé avec son épouse, AFP (2ème sur 4 listes). D'abord sans poste, il finit par être nommé Capitaine par la comtesse Cloé d'Albizzi, poste qu'il obtient pour la première fois. En début de mandat, il connait le bonheur puisque Firielle donne naissance aux jumeaux Caesar Milandor et Mécène Louis et la fin de mandat se passe moins bien puisque d'une part Maelya, venue lui présenter sa petite-fille Loraine fait une fausse couche, et d'autre part, après une fermeture des frontières et levée de ban, le vieux duc, mal renseigné par l'ancien chef d'armée Greg, poutre des innocents.

Affaibli par cet événement, AFP n'arrive qu'à la dernière place aux nouvelles élections. La nouvelle Comtesse, Isabelle de Bourguon, le nomme procureur, mais sa façon de faire n'est pas très bien vue, ce qui ne le décourage pas pour autant.

Au même moment en Gascogne, c'est François Von Wittelsbach, tête de liste GAGA et fils du duc Gabriel, qui et nommé à la tête du duché.

Alors que son épouse est partie en voyage commerciale, Riwenn présente une liste AFP en sénéchaussée qui arrive seconde aux élections. Malgré tout, après deux tours, notre homme est nommé Comte Régnant d'A&C. Le plus dur reste à faire. Et les difficultés sont nombreuses. Prises de mairies par trois fois, difficultés financières, conseillers pas assez présents ni assez actifs, etc. Néanmoins, Riwenn tient le coup, et représente une liste AFP.

Liste qui obtient une majorité relative qui permet à Riwenn d'entamer un second mandat comtal. Celui-ci doit être celui du changement. Autant pour le comté que pour l'image que donne le vieux Duc.

Et cela est difficile, le conseil finit par tourner à dix conseillers. Mais les conseillers en place s'accrochent et le bilan final est mitigé, mais mieux que le précédent. À part une fin très mal vue par le peuple : des taxes supplémentaires obligatoires qui ne plaisent qu'à peu, mais qui sont nécessaires à la remontée des finances. Riw et Aegis, le Commissaire au Commerce, assument leur choix, les décisions prises ne sont pas toujours du meilleur goût même si elles sont nécessaires.

Réformes qui seront maintenues par le nouveau Régnant Capoune de Bluelake issu de la liste AFP qui enchainera deux mandats. Pendant ces mandats, Riwenn conserve son poste de prédilection à la procure.

1460

Malgré une remontée économique, la fin du mandat n'est pas rose puisque des dissensions internes au conseil nuisent à l'ambiance.

Au mois de mai, Riwenn quitte la politique comtale pour se consacrer à la mairie d'Auch où il a emménagé. AFP est seul aux comtales et Paquerette acquiert la couronne. Ce mandat sera catastrophique : absence de la Régnante, écroulement de huit niveaux de mines et perte de finances qui s'en suit. Riri suit la situation de loin, se préoccupant davantage de la vie de la capitale.

Alors qu'il entame son troisième mandat municipal, Erasme de Cardevac d'Havrincourt est nommé Régnant et tente, malgré la présence et l'action de brigands, de redresser la situation. Mais la perte est bien trop grande pour que les finances remontent en un seul mandat.

À la fin de l'été, AFP remporte les élections puisque seule liste et Morgana Kermeno obtient la couronne. Riwenn se retrouve sans poste. Les difficultés sont nombreuses : outre le déficit à combler, des rébellions ont lieu à Muret et Saint Bertrand de Comminges. Dans la deuxième partie du mandat, Riwenn, battu aux élections après cinq mandats municipaux, est nommé juge.

Morgana fera un second mandat grâce à une victoire d'AFP qui voit sept de ses membres élus au conseil. Riwenn conserve son poste de juge et est nommé Vice-comte.

La famille s'agrandit cette année-là puisque Maelya accouche de triplés, Damian et Angecassis ont des jumeaux, et Riwenn adopte Claire Breydel.

À la fin de l'année, le Roy Vonafred meurt et c'est Eusaïas de Blanc-Combaz, son adversaire aux précédentes élections, qui est couronné Roy de France. Nait alors un conflit entre l’Église Aristotélicienne de Rome et le Roy. Il faut choisir un camp et le nouveau Régnant d'A&C, en la personne de Riwenn, choisit celui de Rome et se lie avec la Gascogne et le Béarn autour de l'alliance de la Navarre. Eusaïas ne voit pas la chose d'un bon œil et demande la soumission des dites provinces. Devant leur refus, il nomme, entre autre, Riwenn traitre puis félon de France.

Ce qui ne l'empêchera pas de faire un second mandat, qui s'annonce tout aussi compliqué au vu de la situation.

1461

La situation ne s'arrange toujours pas alors qu'en février, Alcide Von Wittelsbach est nommé sur le trône d'A&C. En Gascogne, Percius d'Estampes atteint le trône mais est destitué par Memento Mori qui s'est alliée à l'EAR. Les divergences au sein de la Gascogne ne permettent pas aux habitants de reprendre le castel. Il faudra attendre les nouvelles élections et la nomination au trône d'Ambre de Middleford pour apercevoir une certaine stabilité. Néanmoins, l'arrivée des troupes royalistes dans le sud, liée à la destitution de Riwenn par la duchesse gasconne, n'arrange rien au conflit.

Les armées royalistes se concentrent autour de la Navarre. Les armées croisées aident l'Armagnac & Comminges à repousser les armées ennemies. Et y réussissent. Pendant ce temps, Riwenn accompagne avec son armée Anjòl de Morta la comtesse Amellyne Von Ferradler jusqu'à Foix afin qu'elle puisse se présenter aux élections comtales. Dans l'attente et face au grand nombre d'armées ennemies présentes non loin, Riwenn préfère demeurer en cité fuxéenne et repousse l'armée de Monton qui l'attaque à plusieurs reprises. Après la mort d'Eusaïas de Blanc-Combaz et la régence d'Agnès de St Just, le Roy Nicolas de Firenze est élu et Riwenn peut rentrer en A&C.

Il faudra quelques mois pour que tout revienne dans l'ordre dans le Sud-Ouest. Les félons sont graciés, Riwenn retrouve son duché de Donostiri/St Esteben qu'il avait perdu durant le conflit. Cependant, sa place de poursuivant d'armes en la marche héraldique d'A&C est difficile à récupérer. Les régnants s'enchaineront néanmoins dans la province : Alcide prêtera allégeance et permettra de revenir à une certaine paix, suivra Erasme de Cardevac d'Havrincourt qui tentera tant bien que mal de remettre les choses d'aplomb, recevant au passage l'allégeance de Firielle, alors Baronne de Montespan, titre octroyé à l'épouse de Riwenn par le précédent régnant.

1462

Le mandat d'Abriellyn di Leostilla de Cardevac d'Havrincourt débutera activement puis la période des fêtes laissera le conseil replonger dans une morne activité. Riwenn se lasse alors de la vie mais ose néanmoins garder espoir et tient bon, du haut de son poste de prévôt qu'il rempile pour un second mandat. Mandat qui touche à sa fin lorsque l'annonce de la mort du Roy est faite et qui sera suivi par un règne de son épouse Firielle dès février.

Au même moment, chez les voisins béarnais, la révolte contre l'élu sur le trône Flex gronde. Il finit par laisser sa place, à César Andom de Louvelle, qui annonce l'indépendance de la vicomté du Béarn. Armée en mode faucheuse qui vaudra une déclaration de guerre de la part de l'Armagnac & Comminges. Peu après l'annonce de traîtrise des deux hommes par le nouveau Roy de France Jean III de Cetzes.

Riwenn va aide à bouter les traîtres hors du castel béarnais et revient pour laisser sa place au conseil, voyant son fils Caesar Milandor de Castel Vilar récupérer le trône d'A&C en Avril. Lui réussit enfin le concours de la hérauderie au bout de la neuvième fois et devient Comminges, sous la tutelle de Sakurahime de Valrochelles, alors Blanche.

Début Mai, il se fait élire pour la sixième fois à Auch (96% face à Auclair). Puis pour la septième face à MelodieJade et Padoo (53.8%).

Milandor entame alors son second mandat et lui enchaîne à la municipalité, arrivant à son quatrième consécutif lorsque son fils termine sa mandature.

Pendant ce temps, une guerre royale a lieu au Berry.

Neuvième mandat en août.

Plus tard, le Roy Jean anoblit par dizaine.

Riwenn lui obtient la baronnie de l'Isle d'Arbéchan et est réélu à la mairie en septembre 1462 alors que Lady_Eden McNamarra se retrouve sur le trône d'A&C. Sa tutelle héraldique est levée, Claire.. puis Milandor sont rappelés par le Très-Haut tandis que lui est réélu pour la onzième fois à tête de la mairie auscitaine. Niveau comtal, AFP se prend une claque avec seulement 36.8% des voix et 4 sièges au conseil. Alcide. Von Wittelsbach devient Comte et Riw se lance pour un douzième mandat municipal.

Le 16 novembre 1462, Angelyque de la Mirandole-Montestier devient Reyne de France suite au décès de Jean III de Cetzes.

En décembre, après avoir débarrassé le sud de brigands au sein d'une armée de la province, Riwenn se présente sur la liste AFP tenue par Lynette tandis qu'il est élu une treizième fois à la municipalité auscitaine. Et il entre en conseil alors que AFP perd avec 44.8%.

1463

Il est réélu à la mairie d'Auch en janvier 1463, et alors qu'il se repose au monastère après une crise de foie, il retrouve sa mairie entre les mains de l'armée comtale d'Alcide.. Il est obligé de reprendre la municipalité auscitaine par révolte. Il est alors juge au conseil comtal et doit mettre à jour un grand nombre de dossiers, la personne tenant jusqu'alors le poste ayant été totalement absente durant la prime moitié du mandat.

En Février, il laisse sa place au conseil dans lequel AFP n'obtient que 5 conseillers et entame son quinzième mandat municipal.

À la mi-mars, l'homme se lance pour un seizième mandat à Auch pendant lequel il aide Muret et Saint-Bertrand-de-Comminges à régler leur dette au comté. Mi-avril, il enchaîne un dix-septième mandat alors que Cerise de Dampierre est nommée Comtesse d'Armagnac & Comminges et que sa sœur Alvira obtient une baronnie gasconne, Brassenx. Mi-mai, dix-huitième mandat municipal. Qui ne dure pas. En effet, des brigands prennent la mairie le 26 mai mais le vieil homme réussit à reprendre son siège le lendemain et ne trouve que peu de dégâts physiques ou financiers à sa mairie, n'ayant laissé que peu d'écus dans les coffres. C'est alors qu'il laisse sa place à Louis.François, décidant de prendre un peu plus de temps pour se concentrer sur la hérauderie.

À la mi-juin, la Pègre, sous étendard béarnais, tente de s'en prendre à l'A&C. Riwenn est chargé de la défense d'Auch et réussira avec brio. Dans le même temps, il est nommé Tribun du nouveau maire et devient, sans nomination officielle cependant, conseiller aux maires.

Jeffrey Von Wittelsbach est élu début juillet à Auch, la Reyne Angelyque meurt et Riw est nommé conseiller extraordinaire. En fin de mois, ce dernier intègre l'armée comtale d'Alcide. pour chasser la Pègre. Dalmau est alors élu maire de la capitale et Zelha reyne (sa filleule Mélusine de Malemort étant arrivée troisième au premier tour). Il demeure dans l'armée pendant deux semaines environ et donne une cinquantaine de maïs, ne réclamant ni argent ni nourriture.

En août il intègre le conseil comtal en tant que conseiller sans charge mais avec beaucoup d'expérience alors que Dalmau récupère une fois de plus la mairie d'Auch. Riwenn aide alors sur de nombreux sujets au sein du conseil. Et finit par être nommé Commissaire aux Mines.

Néanmoins, Dalmau est de moins en moins présent. Le 1er octobre, Riw récupère la mairie qui est 'en ruines'. Mais il remonte rapidement la pente, remplissant les caisses de la mairie ainsi que le range-manger et les tonneaux de la taverne municipale.

Au début de son second mandat le 31 octobre (le vingtième), il a quasiment payé la totalité des retards d’impôts comtaux qui s'élevaient à 1650 écus.

Le 30 novembre, il est réélu à Auch (vingt-et-unième mandat) et s'améliore, aidé, dans la gestion des mines. Il aide en fin de mandat Saint-Bertrand-de-Comminges à payer ses impôts comtaux.

À nouveau maire pour la vingt-deuxième fois le 30 décembre, il se retrouve avec une nouvelle équipe municipale toute fraîche qui, il l'espère, pourra revigorer la capitale.

1464

À la fin du mois de janvier 1464, il est réélu à la mairie (vingt-troisième mandat). En février, il est au sein du nouveau conseil tenu par son neveu Félip Arthur Von Wittelsbach et prend le poste de Commissaire au Commerce, faisant refleurir le commerce d'A&C, et formant par là-même une nouvelle Commissaire aux Mines, Sofia Lisa di Metalenzia.

Fin février, il cède le siège municipal à Kenny de Castel Vilar, sa petite-fille, et se concentre sur l'économie comtale tout en la guidant à ce nouveau poste pour elle.

Son second mandat au même poste en avril lui permet de former Sirkevin en tant que Commissaire Aux Mines. Saint-Lizier ayant été pillé, il s'arrange avec le maire et paie un peu plus de la moitié des impôts dus. Niveau héraldique, il est nommé Maréchal d'Armes. Ce qui était trop beau et ne dure pas malheureusement, il écope d'une suspension héraldique de 2 mois. Lafa de Bussac est élue Reyne.

Sa femme prête à rejoindre le Très-Haut, il part quelques semaines au monastère avant d'en sortir pour reprendre une nouvelle fois les rênes d'Auch à la fin du mois de juin. Et le 12 juillet, il est nommé Pair de France, sur demande de son neveu Félip. Le 27 juillet, il entame son vingt-cinquième mandat municipal. Une semaine plus tard, sous le mandat de Kenny, il est à nouveau nommé Commissaire au Commerce.

Fin août a lieu son vingt-sixième mandat auscitain. Sa Grasce .Mathilde. de Vaucanson lors de son allégeance gasconne lui offre un livre relié et gravé à son nom pour y noter ses mémoires. Kenny tombe gravement malade et ne peut terminer son mandat, elle quitte le trône et la régence revient à Méladius Jhaelen Irseï qui devient ensuite régnant et en fait aussi son Commissaire au Commerce.

Fin septembre, il en est à son vingt-septième mandat municipal. Il aide personnellement Lectoure à payer ses impôts. Son épouse Firielle meurt. Un mois plus tard commence son vingt-huitième mandat auscitain. Fin novembre, le vingt-neuvième.

Il hérite des terres de Fifi début décembre : le comté de Gaure, la baronnie de Montespan et la seigneurie de Cazarilh.

Au réveillon de la Noël 64, il en est à son trentième mandat à Auch.

1465

La nouvelle année commence avec son trente-et-unième mandat le 23 janvier. Puis trente-deuxième un mois plus tard. Et paf, non pas les chocapics, mais il se retrouve officiellement chef du clan La Duranxie. Avec plus de 60 ans dans les dents. Et les bourses pleines. Il en profite d'ailleurs pour offrir 2000 écus à la Gascogne pour les ports.

Début mars, il reçoit alors un baudet royal nommé Embardée par Sa Majesté Lafa de Bussac.

À la fin de ce mois, il gagne son trente-troisième mandat à Auch face à Archibald1. Le 30, second conseil régi par Martin de Castel Vilar dont il fait toujours partie comme Commissaire au Commerce. Le 23 avri, il remporte son trente-quatrième mandat à Auch face à Archi une fois de plus. Le 22 mai, il atteint son trente-cinquième mandat municipal. Après le décès de la Reyne, un nouveau Souverain est élu le 28 mai en la personne de Keyfeya Romanova.

Peu après, un nouveau conseil est élu avec toujours Martin à sa tête mais sans Riri qui se concentre sur la mairie et est élu le 21 juin pour son trente-sixième mandat. Le 21 juillet pour son trente-septième. Le 20 août pour son trente-huitième gagné contre sa petite-fille Ysalis Von Wittelsbach de Castel Vilar. Même combat le 19 septembre remporté à 60% pour un trente-neuvième. Idem pour le quarantième remporté à 57.1% contre Sundheure le 19 octobre. Quarante-et-unième le 18 novembre. Le 18 décembre il entame son quarante-deuxième mandat et le 30 il voit Alvira se faire élire Reyne de France.

1466

L'année 1466 sera entièrement dédiée à la municipalité auscitaine. Il gagnera les élections de son quarante-troisième mandat à 85.7% contre Sundheure le 17 janvier. Et fera à la même période un don de 70 écus à la Gascogne. Le 16 février il remportera son quarante-quatrième à 77.8% encore contre Sun.

Anecdote : La première quinzaine de mars, il arrive en finale des joutes bretonnes en l'honneur du Grand Duc.

Le 18 mars a lieu son quarante-cinquième mandat, le 17 avril son quarante-sixième, le 17 mai son quarante-septième. Le 12 juin, il est à nouveau nommé Maréchal d'Armes de France. Le 16 juin il commence son quarante-huitième mandat municipal, le 16 juillet son quarante-neuvième. En fin de mois, sa bien-aimée sœur Alvira de La Duranxie rejoint le Très-Haut, suivi de peu par son époux Acrisius de Beauharnais, laissant derrière eux de nombreux orphelins. Riwenn la pleure comme le reste de sa famille mais ne cesse pour autant ses activités car la vie doit continuer : le 15 août il entame son cinquantième mandat auscitain, le 14 septembre son cinquante-et-unième, le 14 octobre son cinquante-deuxième et le 13 novembre son cinquante-troisième. Il laisse la municipalité à sa nièce Alcimane Dehuit de Malemort avec 207 pans de murailles et un coffre municipal s'élevant à plus de 21 500 écus, stock et trésor compris.

Il décide donc de stopper son activité municipale et d'aller lire dans les bibliothèques universitaires voisines après une courte pause pour les fêtes au monastère.

1467

Il commence par la Gascogne et alors qu'il vient à peine d'y arriver, la régnante Douchka de Parlaba écope d'un statut de félonne. Après avoir fait des pieds et des mains, Sa Majesté la Reyne Rose de Leffe lui accorde une régence sous tutelle. Et les tuteurs nommés sont Riwenn de Castel Vilar de La Duranxie et Athénaïs de La Duranxie-Beauharnais. Deux mois pénibles pour eux deux pendant lesquels ils doivent s'assurer que tout se passe pour le mieux au sein du conseil gascon. Et la fin de la régence voit réapparaître Namaycush Salmo Salar et sa compagnie Memento Mori qui tente de prendre d'abord la mairie de Dax, en vain, puis ensuite d'atteindre le conseil ducal par les urnes.

Entre temps, il donne 1000 écus au duché et remonte l'armée Anjòl de Mòrta dont l'étendard se lève le 21 mars. À noter également qu'il devient Prince d'Appignano, terre de Rome, le 10 février.

Armoiries

  1. Blason de Donostiri : D'or à l'arbre de sinople sommé d'une pie au naturel
  2. Blason de Pardiac: D'argent, au lion de gueules couronné du même, et aux neuf corneilles de sables, becquées et membrées de gueules, posées en orle en 4, 2, 2, 1
  3. Blason de Gimoez: De gueules aux trois fleurs de lys d'or accompagnées en abîme d'une croisette cléchée, vidée et pommetée de douze pièces du même, et en pointe de deux tours d'argent maçonnées de sable.
  4. Blason de Montespan: D'argent au lion de gueule, Armé et lampassé d'azur, Accompagné de sept écussons de sinople posés en orle, chargés chacun d'une fasce d'or
  5. Blason de Cazarilh: D'azur au mont cousu de sinople chargé de deux fasces ondées d'argent, sommé d'une tour du même, au chef aussi d'argent chargé de deux grenouilles affrontées de sinople
  6. Blason des Castel Vilar: D'argent à la bande de gueule chargée de trois alérions d'argent, accostée de deux arbres de sinople

Divers

Charges temporelles

  1. Archiviste politique d'A&C
  2. Chevaucheur d'armes de Gascogne
  3. Poursuivant d'armes d'A&C
  4. Héraut d'armes d'A&C
  5. Maréchal d'armes
  6. Procureur de Gascogne
  7. Porte-Parole de Gascogne
  8. Duc de Gascogne
  9. Maire de Mont-de-Marsan
  10. Capitaine d'A&C
  11. Procureur d'A&C
  12. Juge d'A&C
  13. Maire d'Auch
  14. Comte d'A&C
  15. Félon de France
  16. Porte-Parole d'A&C
  17. Tribun d'Auch
  18. CaC d'A&C
  19. CaM d'A&C
  20. Adjoint à l'urbanisme d'Auch
  21. Tuteur de Gascogne


Précédé par Riwenn Suivi par
Godgaby
Gasgogne.jpg
Gasgogne.jpg

Duc de Gascogne
(07/05/1458 à 03/09/1458)
Noupi54
Lolafemina
Armagnac.jpg
Armagnac.jpg

Comte d'Armagnac & Comminges
(02/09/1459 à 26/12/1459)
Capoune
Morgana13
Armagnac.jpg
Armagnac.jpg

Comte d'Armagnac & Comminges
(21/12/1460 à 21/04/1461)
Alcide.
Soirée des 3 ans des RR