Genève

De Wiki de l'histoire HRP des RR.


Blason geneve.png
Genève
Royaume: Confédération Helvétique
Province: Canton de Genève
Langue: Français
Gentilé: Genèvois
Fondation: Février 1455
Ressource naturelle: Lac Léman
Mine: Mine d'or


Sommaire

Histoire

La cité genevoise a une place particulière dans l'histoire de la confédération helvétique. Carrefour important sur la route qui relie les provinces impériales du nord à la méditerranée, elle a été par deux fois soumise à la brutalité de la guerre. En 1455, la guerre qui vit la confédération conquérir les armes à la main, son indépendance de l'Empire se traduisit pour la cité, par un premier siège. En avril 1456, ensuite, la cité du subir un second Siège de Genève.

Les archives de la cité ont conservé les maux et les mots des combattants, transcrits dans le Siège de Genève, par Izaac, historien municipal de Genève.

Sa devise, post tenebras lux, traduit en elle-même les aspirations souvent contrariées de ses citoyens.

Afin de garantir sa souveraineté, une bonne fois pour toute, la république de Genève a été la première dans les Royaumes Renaissants à exiger de ses citoyens un service militaire obligatoire : le service de l'Ost.

GENÊVE (AAP) - Depuis Juillet de cette année, le Canton souverain de Genève s'est prononcé pour l'instauration d?un service militaire obligatoire et universel. Ce mois de septembre a vu la mise en place concrète de ce service, que les genevois appellent « Service de l'Ost ».

En préambule de l'édit qui en fixe les modalités, Genève rappelle les épisodes guerriers qui ont mené à cette décision.

Considérant le douloureux siège de la soi-disant Croisade, menée par le sinistre cardinal Lorgol et l'infâme curé Yohann65 qui ont, immondes corrupteurs, induit en erreur moult compagnies et personnes et provoqué forte meurtrissure en notre belle cité, et considérant que le Démon peut encore faire faillir les hommes ; considérant le Serment des Deux Vallées qui nous unit dans une alliance fraternelle avec la vallée de Grandson, Le peuple genevois proclame solennellement son attachement aux Libertés Helvétiques et aux principes de la Souveraineté Cantonale, tels qu'ils sont définis par les coutumes anciennes des Vallées. En vertu de ces principes, le Canton Souverain manifeste sa volonté de rassembler tous les Genevois et Genevoises dans ce même idéal de liberté et de fraternité. Il manifeste sa volonté de voir tous les Genevois et Genevoises concéder le Don de son Sang, pour cet idéal. En vertu de cela, Nous, Avoyer du Canton Souverain de Genève, en Conseil, décrétons la création d?un Service d'Ost Cantonal.

Enfin, un impôt, nommé « prix du sang », est destiné à fournir les entrepôts militaires en équipements, pour ensuite être cédés aux recensés dans l'Ost, cette assemblée des genevois en arme. A ce jour, une quinzaine de compagnies ont été recensées. Il semblerait que cela fournisse à Genève la plus grosse armée constituée en Confédération Helvétique, soit plus de cinquante soldats. Après la promulgation de la loi instaurant le Jour des Humbles - qui interdit, le vendredi, aux notables et aux artisans (niv 2 et 3) de profiter de leur charisme pour se saisir des emplois en mairie les plus rémunérateurs, afin de les laisser aux plus humbles (niv 0 et 1) - c'est une seconde loi innovante édictée par le canton de Genêve, déjà deux fois assailli par ses puissants voisins.

Coucou Desbois, pour l'AAP.

Le mois de Juin 1457 fut une période politique agitée pour la cité. Sous la législature du Barde-Avoyer Guidrion Daleiden, plusieurs évènements eurent lieu: la crise religieuse du décret d'amnistie erga omnes, l'Affaire des conseillers accusés qui vit ébranler le système judiciaire de Genève, l'épisode de la Folle Comtoise, la flambée des conflits citoyens impliquant les Di Carpetra, une sombre histoire de violeur en série et la création du Sénat Honoraire. Cette législature vit également échouer la tentative des latinistes, dont l'avoyer était le chef de file, de coucher par écrit l'entiéreté du droit écrit et abolir ainsi le système coutumier. Ne restèrent de cette tentative que la loi sur le formalisme juridique.

La période du Barde-Avoyer s'acheva sur un dernier épisode tragique consistant en la tentative suicide de celui-ci dans la nuit du 22 au 23 Janvier après une altercation entre lui et Powerjeff.


Aujourd'hui, la cité est populeuse, respectée, crainte quelquefois, et enfin en paix.

Constitution

Le sceau de la ville de Genève à l'époque de la suzeraineté impériale

Etant un gouvernement républicain et selon les règles édictées par la Constitution de la Confédération Helvétique, Genève dispose d'une constitution.

  • Chapitre Premier : De la citoyenneté et de l’égalité des Genevois


Article I.1 La ville de Genève fait partie de la Confédération helvétique.

Article I.2 Tous les Genevois sont égaux en droit et devant la loi, quelle que soit leur fonction, leur statut ou leur religion. Tout citoyen a droit à la parole et devra obligatoirement être entendu par les autorités cantonales.

Article I.3 La citoyenneté genevoise s'acquiert soit par la naissance à Genève, soit par l'établissement de sa résidence principale à Genève depuis un mois au moins. A cet effet, la douane tiendra un registre des personnes domiciliées à Genève.

Article I.4 En certaines circonstances exceptionnelles, le maire, avec l'aval du conseil municipal, peut octroyer la citoyenneté d'honneur à tout personne qui aura, par ses actes ou ses propos, sauvegardé l'intégrité Genevoise ou contribué a son rayonnement.

Le sceau de la ville souveraine de Genève à l'époque de la confédération Helvétique


  • Chapitre Second : Des armes, de la langue officielle et de la religion de Genève


Article II.1 Les armoiries de Genève sont formées ainsi : parti, en 1, d'or, à un demi aigle bicéphale de sable, armée, languée et couronnée de gueules mouvant de la partition et en 2, de gueules, à la clé d'or, posée en pal.

Article II.2 La langue officielle de Genève est le français. Les lois, décrets, annonces et courriers de la mairie seront obligatoirement rédigés en français.

Article II.3 Le pouvoir municipal reconnait l'Eglise Aristotélicienne comme religion cantonale et dominante, mais reste fondamentalement laïque et garant de la liberté de culte à Genève, dans les limites du droit et du respect de l'ordre public.

Article II.4 Afin de garantir la liberté de culte à Genève, nul membre du clergé de quelque religion ne peut prétendre à se présenter aux élections communales. Tout contrevenant à cet article se verra poursuivit pour trahison.

  • Chapitre Troisième : De la fonction de maire et de la composition du conseil municipal de Genève.

Article III.1 Le maire est élu au suffrage universel. Il préside le canton pour une durée d'un mois.

Article III.2 Le maire est gardien des clefs et du sceau de la ville.

Article III.3 Le maire doit nommer au minimum un lieutenant de police et un tribun.

Article III.4 Le conseil municipal est constitué du maire et de ses conseillers. Les conseillers sont nommés par le maire.

Article III.5 Les conseillers municipaux ont un domaine de compétence attribué par le maire. Ils sont au nombre minimum de deux et maximum de douze.

Article III.6 La composition du conseil municipal est publiée sur le panneau d'affichage, la halle de Genève et éventuellement sur le forum de la mairie

Article III.7 Seuls siègent au conseil municipal les conseillers désignés par le maire. Toutefois, le maire peut convier un ou plusieurs intervenants extérieur aux débats du conseil municipal.


  • Chapitre Quatrième : De l’établissement des lois, décrets et règlements municipaux de Genève.


Article IV.1 Le maire promulgue les lois, décrets et règlements. Ceux-ci respectent les lois de la Confédération Helvétique validées par les maires et par l'assemblée fédérales.

Article IV.2 Seuls les membres du conseil municipal ont le droit de vote. Les intervenants extérieurs ne peuvent participer.

Article IV.3 Pour mettre en application une loi, un décret ou un règlement communal, le maire peut opter l'une des trois voies suivantes :

a- Voie municipale : Vote consultatif du conseil ; décision finale du maire.

b- Voie référendaire : Vote du conseil municipal à la majorité des deux tiers dans lequel le maire n'a plus de droit de veto. S'il est accepté par le conseil municipal, le texte est soumis à la voix majoritaire du peuple.

c- Voie martiale d’urgence : le maire prend prendre seul la décision s'il y a urgence de légiférer.

Article IV.4 En cas d'égalité lors d'un vote au conseil municipal, le maire tranche dans tous les cas.

Article IV.5 Toute loi, décret ou règlement communal entrera en vigueur le lendemain matin, à 4 heures, de son affichage pour autant qu'un délai minimum de 12 heures sépare l'affichage et la mise en application. S'il n'y a pas 12 heures, l'entrée en vigueur se fera le jour suivant à 4 heures. Ce délai pourra être réduit :

a- En période de loi martial,

b- En cas d'extrême urgence. Le maire devra alors justifier de l'extrême urgence.


  • Chapitre Cinquième : De la possibilité de destitution des fonctions municipales de Genève


Article V.1 Un membre du conseil municipal peut ouvrir une procédure de destitution contre le maire en cas de faute grave. Les débats du conseil municipal et les procédures de limogeage à l'encontre des conseillers municipaux sont alors suspendus jusqu'au règlement de la procédure

Article V.2 Pour que la destitution soit validée, la procédure doit être approuvée par un vote du conseil à la majorité des trois quarts, sous 48H.

Article V.3 En cas de destitution,

- Le maire est alors tenu de démissionner immédiatement, faute de quoi il sera poursuivi pour trahison.

- Une annonce motivée est faite sur la halle de la ville et le forum de la mairie. La population doit ratifier la décision à la majorité des votants au plus tard le lendemain à minuit.

- Le conseil fédéral est également informé de la procédure et de la motivation.

Article V.4 En cas d'échec de la procédure de destitution, le conseiller initiateur est tenu de démissionner sur le champ, sous peine de poursuites.

Article V.5 Sont considérés comme faute grave les cas suivants : Absence répétée et/ou prolongée, détournement de fonds publics, violation d'un article de la présente constitution(sauf affichage), violation avec récidive d'une ou plusieurs lois en vigueur.


  • Chapitre Sixième : Du droit et devoir des citoyens Genevois


Article VI.1 Sont réservés au citoyens genevois :

- le droit de vote à l'élection municipale

- le dépot de candidature à l'élection municipale (Voir aussi Article II.4)

- les postes de tribun et de conseillers municipaux

Article VI.2 Tout contrevenant sera poursuivi pour trouble à l'ordre public et devra démissionner, le cas échéant.

Article VI.3 Lors des votes publics, la procédure électorale devra être rappelée, sans quoi toute poursuite à l'encontre de contrevenants sera nulle.

Article VI.4 Les décisions du conseil municipales sont votées à la majorité des deux tiers. Ces décisions sont ensuite ratifiées par les citoyens genèvois par un vote à la majorité simple.

Article VI.5 Les élections et votes se font à main levée afin de s'assurer de la citoyenneté genèvoise de tous les votants. Ainsi, chaque votant doit déposer son vote sur la halle ou à la mairie sur le registre approprié..

Article VI.6 Les votations en place publique doivent être présentées par une question sans ambiguïté. Les bulletins des votations référendaires sont OUI / NON / BLANC. Les bulletins des élections nominatives portent le nom du candidat. Un bulletin blanc est également disponible.


  • Chapitre Septième : De l'élection du conseil fédéral.


Article VII.1 Le maire ne peut

- ni se présenter aux élections du conseil fédéral, sauf en fin de mandat

- ni cumuler un poste au conseil fédéral avec son poste de maire.

Article VII.2 En cas de recouvrement de mandat, le maire est tenu de démissionner de l'une des fonctions. En cas de refus, il sera coupable de trahison.

Article VII.3 Les conseillers municipaux sont autorisés à se présenter à l'élection du conseil fédéral

Article VII.4 Le maire est dépositaire du vote pour les élections fédérales. Le conseil municipal a un rôle consultatif. Le vote du maire doit être rendu public au moins 3 jours avant les élections


  • Chapitre Huitième : De l’acceptation et de la modification de cette constitution.


Article VIII.1 La présente Constitution est soumise à l'approbation par voie extraordinaire.

Article VIII.2 Elle entre en vigueur au jour de l'entrée en fonction du premier maire élu après sa ratification par les Genevois et le Conseil fédéral.

Article VIII.3 La modification de cette constitution ne se fait que par voie extraordinaire.

Procédure de vote

Généralités

Cette procédure de vote est à appliquer pour chaque votation, élection et référendum.

L’élection du maire se fait via l’interface IG. Toute autre votation a lieu sur la halle de Genève.

Chaque votation possède un sujet unique, identifié par un titre explicite.

Organisation préalable

Pour chaque votation, le maire envoie un courrier IG à tous les citoyens contenant le lien vers le sujet de la votation sur la halle.

Le premier message de ce sujet doit contenir cette procédure de vote ainsi que l’adresse du ou des sujets de la halle contenant le débat.

L’objet du vote y est explicitement indiqué. Les différentes options de la votation sont formalisés par des mots clés :

· Pour un référendum : OUI / NON / BLANC

· Pour une élection nominative ou par liste : les noms des candidats ou de la liste.

Un choix blanc sera toujours disponible

La date de clôture de la votation est indiqué dans ce message.

Le vote

Pour voter, le votant doit écrire un message dans le sujet correspondant à la votation.

Il doit contenir de manière visible le mot-clé formalisant le vote.

Il peut contenir un lien vers un commentaire, si le votant le souhaite. Le commentaire ne doit pas être inclus directement dans le message.

Le message doit être le moins chargé possible afin de faciliter le décompte des mots-clés.

Le droit de vote est réservé aux citoyens genevois de niveau 1 et supérieur. Tout vote d’un non genevois ou d’un joueur de niveau 0 est considéré comme nul. L’auteur de ce vote pourra être poursuivi pour trouble à l’ordre public.

Le dépouillement

A la clôture du vote, le décompte est effectué.

Il est interdit de voter après la clôture des votes, sous peine de poursuites.

Un dernier message contenant le résultat du vote est publié sous le même sujet qui est ensuite définitivement fermé, mais disponible à la consultation.

Routes

Personnalités marquantes

Parmi les personnalités marquantes, on retrouve aussi les membres du Sénat Honoraire de Genève.

  • Nicbur: ancien avoyer, capitaine de la garde genèvoise, Nicbur est une figure populaire et flamboyante de Genève. Sa gestion de la ville donna lieu à l'apparition d'une nouvelle école politique dont son successeur, Mélian du Lys, proclamait son appartenance. Il est également connu pour avoir donné son nom à l'auberge urbaine: "La Taverne de Genève et du sublimissime Nicbur"
  • Izaac: écrivain et prédicateur genèvois. Il occupe actuellement la fonction d'historien au conseil des bourgeois. Auteur d'un Siège de Genève, par Izaac, historien municipal de Genève
  • Traviatore: personnage haut en couleur vivant à Genève depuis le siège de Genève, il fit campagne pour l'avoyerie à de nombreuses reprises, à chaque fois vaincu par Mélian du Lys et organisa un concile réformé. Il reste célèbre dans la cité pour ses nombreux accès publics de colère. Le procès concernant le Lion de Juda dans lequel il fut l'un des principaux accusés reste sujet à controverse mais sa disparition à Pontarlier fait naître un débat pour l'abandon d'un second procès.
  • Petitced: ancien avoyer de Genève. Pendant le Siège de Genève, il mourut dans son sommeil assassiné par des croisés alors qu'il tentait de trouver une issue aux combats par le dialogue. Un quai à Genève porte son nom et un musée lui est dédié.
  • Méliandulys: ancien avoyer de Genève et camelot de la Compagnie du Léman, c'est un grand voyageur et un défenseur de la République.
  • Nefti: actuelle avoyère. Réformée au franc-parler et nièce de Petitced, elle défend aprement la souveraineté de Genève et les valeurs républicaines. Son avoyerie est marquée par la rupture du Serment liant Grandson, Fribourg et Genève ainsi que par plusieurs polémiques mais également par de nombreuses actions démocratiques dans le domaine judiciaire. Aussi flamboyante dirigeante que Nicbur avant elle, elle renomma la taverne de Genève en hommage à sa généreuse poitrine.
  • Schmurtz: célèbre économiste genèvois et adversaire déçu de Nefti. Son action dans l'économie genèvoise aura été remarquée durant les dernières avoyeries, avec notamment la bonification à la mine, tombée cependant en désuétude.
  • Garwin: avocat et célèbre juriste de Genève.
  • Guidrion: actuel greffier et fondateur de la guilde des arts de Genève.
  • Powerjeff: actuel lieutenant de police et procureur. Egalement sergent de la Garde, il consacre sa vie à Genève depuis un an. Père adoptif d'Antoine, fils du légendaire Pticed et de Sitine, lachement assassinée par un voleuse d'enfant dont les restes sont entrain de pourrir dans la foret surplombant Genève. Il vit actuellement avec sa compagne, Precye, qui a adopté Antoine suite au décès de Sitine, et dont il a lui même adopté le fils, Mael.
  • Andrew Largs: fondateur de l'Ordre du Chardon, médecin et fervent réformé. Il est originaire d'Ecosse.

Liste des avoyers

1. Milanmar (Février 1455, élu avec 55% devant Feebleue 45 %)

2. Charette (Février 1455, par révolte)

3. Dunhyll (Février 1455, par révolte / première mairesse)

4. Feebleue (Mars 1455, élu avec 53% / maire et brigand, chef des loups du Guevaudan)

5. Feebleue (Avril 1455, élu avec 61.2% / maire et brigand)

6. Nono0207 (Mai 1455, élu avec 51.4% / a pillé et détruit la mairie en fin de mandat)

7. Dunhyll (Juin 1455, élue avec 57.9%)

8. Dunhyll (Juillet 1455, élue avec 73.6%)

9. Dunhyll (Août 1455)

10. Dunhyll (Septembre 1455)

11. Dada95 (Octobre 1455, élu avec ~60% au second tour contre Jean-Eude. Adkan ~20% au premier tour)

12. Amblypyge (Novembre 1455, élue avec 59% contre Nainainus 41% / a fui durant son mandat avec Adkan)

13. Lechuck par intérim (révolte citoyenne pour reprendre la mairie abandonnée)

14. Lechuck (Décembre 1455, élu au 1er tour)

15. Notwen (Janvier 1456, élue au 1er tour avec 57% contre Cromwell 35% et Lastatue 8%)

16. Rigolove (Février 1456, élu au 2nd tour avec 65,8 % contre Cromwell 34%. Prangarde 8% au premier tour)

17. Petitced (mars 1456, élu au 1 er tour avec 75.7% contre Cromwell 21.7% et Lorgol 2.6%)

18. Petitced (avril 1456) assassiné lors du grand siège

19. Nicbur (fin avril - mai 1456)

20. Nicbur (juin 1456)

21. Leprieure (juillet 1456)

22. leprieure (août 1456 - fin août, démission)

23. julia condoin (interim fin août 1456)

24. Annalolo (septembre 1456)

25. julho (octobre 1456)

26. nicbur (octobre 1456)

27. nicbur (novembre 1456, élu au premier tour à 73,9% contre Angelshadow à 17% et Helene100 à 9,1%)

28. nicbur (décembre 1456)

29. Méliandulys (janvier 1457, élu au second tour à 75.6% contre Traviatore à 24,4%)

30. Meliandulys (février 1457, élu au second tour à 60% contre Magenoir à 40%- fin février, démission)

31. julia condoin (interim fin février 1457)

32. tatoumi (mars 1457, élue au second tour à 53,8% contre Schmurtz à 46,2%)

33. Nefti ( avril 1457, élue au second tour à 60,3% des voix contre Schmurtz à 39,7%)

34. Nefti (mai 1457, élue au premier tour à 60,4% des voix contre Odhinn d'Asgardr à 36,3% et Victimo9 à 3,3%)

35. Guidrion (Juin 1457, élu au premier tour à 78,1% des voix contre Dada95 à 21,9% - 6 Juin)

36. Morpher, usurpatrice, (6 Juin 1457, par révolte)

37. Guidrion, intendante Tatoumi(7 Juin 1457, par contre-révolte): rétablissement de l'avoyerie légitime.

38. Tatoumi (Juillet 1457, élue à l'unanimité en l'absence d'opposants)

39. Leprieure (Août 1457, élu au premier tour à 53.5% des voix contre Powerjeff à 46.5% - 19 août)

40. Louvela, usurpatrice, (19 Août 1457, par révolte)

41. Leprieure, intendant Lechuck (20 Août 1457, par contre-révolte): rétablissement de l'avoyerie légitime.

42. Nicbur (Septembre 1457, élu à 51,6% des voix contre Dekos à 37,1% et Lefier à 11,3%)

43. Rgmax (Octobre 1457, élue à l'unanimité en l'absence d'opposant)

44. Rgmax (Novembre 1457, élue à l'unanimité en l'absence d'opposant)

Lieux importants de Genève

Le mur des réformateurs
  • Le mur des réformateurs: monument célèbre de la ville de Genève, il rappelle que Genève est un haut lieu du culte aristotélicien réformé.
  • Le mémorial de la Croisade: Batie en face de la mairie après le siège de Genève, ce monument est un hommage fait à tous les soldats et citoyens morts sur les remparts. L'oeuvre: une femme helvète, une mère, y défend son enfant. Du bout de l'épée, elle terrasse un croisé, carapaçonné de fer. Sur son sôcle, on peut trouver cette inscription: Avec Bravoure, avec Vaillance, dans la Justice Toute Divine, les Enfants Helvètes, Innocents, luttèrent guidés par le Très-Haut contre la Félone aggression. La statue fut commandée par le conseil de la ville de Genève au sculpteur italien Pietro Montevecchio dont l'atelier se trouve à Fribourg.
  • La Cathédrale de Genève: lieu de culte genèvois de l'Eglise aristotélicienne. La précédente ayant brûlée, celle-ci est neuve. Le curé Nainanus est l'actuel prêtre de la paroisse de Genève. Cette paroisse relève du Diocèse de Genève(Province de Vienne). Certains actions réformées y ont déjà eu lieu mais n'ont jamais donné nécessité une intervention des forces de l'ordre. La Cathédrale est actuellement laissée à l'abandon par le clergé mais non par ses fidèles.
  • Quai Petitced: nommé selon l'héroïque ancien avoyer, ce quai est le centre de l'activité commerciale fluviale de la ville. On y trouve aussi des canaux de pêche employés par les nombreux pêcheurs de la ville du poisson.
La rue des chrysanthèmes
  • La rue des chrysanthèmes: belle rue de Genève. Cette rue est connue pour abriter de nombreux lieux importants de la cité et abriter de très belles maisons à colombages.
  • Le musée Petitced: située au 32, rue des chrysantèmes, cette maison fut la dernière demeure de l'ancien avoyer Petitced, mort assassiné dans le camp des croisés durant le Siège de Genève alors qu'il tentait de parlementer. Il a été converti en musée après l'armistice.
  • La Nouvelle Eglise Aristotélicienne: Située au 16, rue du rempart, cette ancienne taverne fut rachetée et transformée en église. C'est l'actuel siège de l'Eglise Aristotélicienne orthodoxe à Genève.
  • Le siège de la guilde des arts: situé au 12, rue des chrysanthèmes, c'est le siège de la guilde éponyme. Cette modeste résidence a été légèrement modifiée par son propriétaire pour répondre aux nouveaux besoins.
  • Le musée de la pêche: Situé au 71, allée du Stade Rigolove, ce musée est un élément indispensable dans la cité du poisson. Il est bien sûr consacré à l'activité principale de l'habitant moyen de Genève: la pêche. Il est tenu par Rigolove.
  • La garde Genèvoise: La garde genèvoise est un immense complexe de bâtiment occupant tout le quartier Est de la cité souveraine. Orgueil et fierté de la garde qui en porte le nom, c'est là que sont organisés l'ost, la garde de métier, la détention judiciaire et la défense de la cité.
Le mémorial de la croisade
  • Le stade Soule: situé à l'Ouest de Genève, en dehors des murs, c'est là que se tiennent les joutes et, plus rarement, des compétitions sportives.
  • L'entrepôt de la compagnie du Léman: situé au 51, rue des chrysanthèmes. C'est le siège de la célèbre compagnie du Léman. On y trouve également des entrepôts contenant les marchandises en attente d'un mareyeur et le bureau de recrutement.
  • L'hôtel public de Tabula Rasa: situé au 14, place du marché, cet imposant hôtel particulier a été rénové et converti pour accueillir le nouveau mouvement politique humaniste: Tabula Rasa. La maison en pierre a été construite selon les standards italiens et se différencie fortement des maisons à colombage si présentes à Genève et faisant la réputation de la rue des chrysanthèmes. Les visiteurs peuvent y discuter dans le Grand Hall.

Factions, ordres, partis et guildes de Genève

  • La garde Genèvoise: force militaire de Genève. La garde est établie au complexe qui porte son nom.
  • Le lion de Juda: ordre militant réformé radical. Anciennement puissant dans la cité souveraine, cet ordre a décliné en 1456 pour perdre toute son influence à Genève et son poids politique. Si ceux-ci sont recherchés, Genève abrite pourtant encore quelques sicaires qui assurent encore l'existence du Lion dans le canton. On ne dénombre aucune action récente du Lion. Sa devise est: Senatus Populusque Reformatus ([Au nom du] Sénat et [du] Peuple Réformé)
  • La compagnie du Léman: Corporation commerciale réformée. Cette Compagnie qui tire son nom du Lac de Genève s'est donné pour but le rayonnement de la réforme et de Genève par le commerce et abrite en son sein de très nombreux Genèvois connus dont plusieurs anciens avoyers. Il dispose d'un monopole dans le domaine du mareyage à Genève. La compagnie possède son siège social dans la célèbre rue des Chrysanthèmes. Sa devise est: Florebo quocumque ferar (Je fleurirai là où je serai portée).
  • Les porteurs de torche: groupe récent républicain. Ce groupe s'est manifesté par des affiches pacifistes incitant à la participation à la République. Il dénonce souvent le Lion et la désunion de la confédération. On lui impute également d'avoir déposé des bouquets d'edelweiss devant divers monuments genèvois. Ses membres sont inconnus, les affiches étant signés du nom du groupe. Sa devise est celle de Genève: Post Tenebrae Lux (Après les ténèbres, la lumière)
  • La guilde des arts: académie d'arts. Cette guilde fut formée en 1457 par Guidrion Daleiden. Son but est la formation et la promotion d'artistes ainsi que l'organisation d'évènements artistiques à Genève et dans les régions environnantes. La guilde dispose d'un siège temporaire à la rue des chrysanthèmes. La guilde possède une mascotte: un chaton tigré nommé Orphée (surnommé Morphée). Sa devise est: Per canto pacem feremus (Par le chant, nous porterons la paix).
  • L'Ordre du Chardon: groupe d'artistes. Son Fondateur, Andrew Largs, est connu pour ses nombreux "pestacles" de marionnettes. Son siège se situe au lieu-dit du Vieux Chêne Rouge. L'Ordre du Chardon a également collaboré à la fondation de la guilde des arts, collaboration qui se poursuit toujours.
  • La Famille di Carpetra: famille influente aux ramifications françaises, italiennes et helvètes. Ses activités sont principalement le commerce. Acthergal est le chef de la branche genèvoise.

Les tavernes de Genève

Les adresses existantes

Bas-relief de la façade de la taverne municipale
  • La nicburissime taverne républicaine": c'est la taverne officielle de Genève. Tenue par Précioosa avec une brève interruption après sa disparition durant laquelle Finsol la remplaça, c'est un des lieux de rassemblement favoris de la ville. Plusieurs évènements festifs y sont organisés par la mairie. Anciennement nommée "taverne de Genève et du sublimissime Nicbur", elle fut rebaptisée sous le nom de "La taverne de genève et de la plantureuse Nefti" sous l'avoyerie de la non moins flamboyante Nefti, nièce de l'ancien avoyer Petitced. Elle fut une nouvelle fois renommée à la fin Avril 1457 au terme du mandat de Nefti pour retrouver son ancien hommage et pour suivre la vague de républicanisation des entreprises publiques de Genève. La taverne fut renommée "restaurant municipal" sous l'usurpation de pouvoir de Morpher.
  • Au fil du temps: la taverne des tisserands genèvois. On y discute de tissus, de confection ou d'autres choses autour d'une bonne bière. Elle est actuellement tenue par messire Mélian du Lys et appartient au messire Jeaneude.
  • Au hibou saoûl: la seule taverne genèvoise disposant de cognac français dans ses caves! Elle est actuellement tenue par messire Dommartin et appartient au messire Nimgly.
  • Ma taverne: des repas personnalisés y sont disponibles. Elle est actuellement tenue par dame Rgmax et appartient à messire Niavlys lemoyen.
  • Au Petit Ramponneau: l'un des endroits à Genève où les flambeurs peuvent s'adonner à leur passion du ramponneau. Le lieu a mauvaise réputation et passe pour un tripot. Le tripot appartient et est tenu par messire Globule.
  • L'embuscade genèvoise: spécialisée dans la restauration, l'embuscade genèvoise est l'une des meilleurs adresses pour faire un bon repas. On y organise également depuis Juin 1457 des parties de ramponneau. L'embuscade est tenue par dame Aorine et appartient à messire Schmurtz.
  • Le Roi du pain: la taverne préférée des amateurs de bon pain. Elle appartient à messire Victor5 et est tenue par messire Finsol.
  • La marmite de l'escalade: la plus récente des tavernes de la ville. On y organise des soirées ramponneau. Elle appartient et est tenue par messire Tell.
  • le Bistro des amis(e): conviviale et chaleureuse, cette nouvelle adresse n'a pas encore conquis sa clientèle. Elle est tenue et appartient à messire Nino6901.
  • Aux retrouvailles: une bonne adresse conviviale. Elle appartient à dame Rgmax et est tenue par dame Magda. Les retrouvailles furent le quartier général des loyalistes durant l'usurpation du pouvoir de Morpher en Juin 1457.
  • La mer de sable: une adresse plus récente tenue par messire Achille le rouge

Les adresses disparues

  • Au repaire de Bachus: l'une des tavernes les moins chères de tout Genève. La taverne appartenait au messire Bichoff. Cette enseigne disparut après la mort paisible de son propriétaire.
  • Au vieux Genèvois: Elle est tenue par deux notables des débuts de la République de Genève. Elle appartient à messire Dada95 et est tenue par sa compagne, dame Zoulys. La taverne a fermée ses portes durant l'été 1457.
  • Nachtschicht Gèneve: une des enseignes de la chaîne Nachtschift. La honteuse faute d'orthographe de son enseigne participa à son manque de succès. Elle appartenait à messire Callmemclovin et était tenue par messire Simmay. Elle ferma ses portes durant l'été 1457.
  • L'Auberge d'Asgardr: une auberge pas trop chère. Elle appartenait à messire Odhinn d'Asgardr et fut tenue par Dame Queen65 et Dame Annalolo.Elle ferma ses portes durant l'été 1457.
  • Pénaltie: le repère des passionnés d'un sport d'origine anglaise appellé football. Elle fut tenue par et appartenait à messire Lordkratos. Elle aura vue une demande en mariage entre Précioosa et Powerjeff. Elle ferma ses portes durant l'été 1457.
  • Chez ellebasi: une adresse récente tenue par dame Ellebasi. Elle ferma ses portes durant l'automne 1457.

Liens divers

Soirée des 3 ans des RR