Anaëlle

De Wiki de l'histoire HRP des RR.
Avatar

Anaëlle connue sous le nom d'Alaellyra.

Fille illégitime de feue Piline, et de Pinss Adams de Mélincour.


Née le 4 août 1439 à Poligny.


Sommaire

Description



D’apparence plutôt ordinaire, avec une stature légèrement plus petite que le commun des femmes, et une taille un peu frêle.Elle cache une rage de vivre et surtout de vivre libre de faire ses propres choix. Elle ne se fait souvent pas remarquer lorsqu’elle pénètre dans un lieu. Le visage impassible un instant, joyeux et serein l’instant d’après, et surtout un caractère bien trempé. Souvent étrangement silencieuse, de temps à autres timide, mais peu le croiront…

Les yeux gris foncés, virant au noir lorsqu'elle est en colère, des cheveux bruns mi longs, ni excessivement belle, ni au faciès ingrat, elle jouit d’un certain charme, et d’une facilité à attirer les personnes du sexe opposé, sans pour autant en profiter, certains disent que tout le secret est dans le décolleté...




Histoire

Personnage IG



Son histoire commence comme une autre, que peut être vous avez déjà entendue. Née en août, lors d'une belle journée, elle vient au monde avec sa sœur jumelle à Poligny un petit village Franc Comtois assez paisible ou les seules batailles se déroulent entre alcooliques autour des choppes de bière.
Les trois premières années de sa vie seront calmes, se baladant en forêt avec sa mère et sa sœur la plupart du temps, accompagnées quelques fois de leur demi frère Noah. Écoutant tout trois leur mère leur citer le nom et les particularités des animaux, les occupations des hommes en forêt comme dans les villages, mais aussi les histoires de guerre et de brigands qui passionnaient son frère, et qu'affectionnait aussi Piline, sa guerrière de mère. Elle apprendra en forêt la patience et le respect des autres, animaux ou humains. Un peu l'équitation et les bases du maniement des armes...
Durant ces années, elle ne rencontrera personne d'autre, ni son père selon le souhait de sa mère de garder sa naissance secrète, ni des autres villageois et amis de Piline. Mais cela ne gênera pas les fillettes, bien qu'elles eurent du mal a comprendre pourquoi leur mère ne les présentaient pas l'homme qu'elle aimait, et avec qui elle passait tout son temps quand elles n'étaient pas ensemble, alors que leur demi frère était libre d'aller et venir à ses cotés.
Mais autant Piline aimait ses enfants, autant elle aimait se battre, et mettre son épée au service des causes qui lui semblaient juste. Alors quand une guerre débuta en FC, Franc Comtois tuant des Franc Comtois, elle prit ses armes et parti affronter l'homme qu'elle aimait et ses amis, pour soutenir la cause qui en valait le coup. Prenant seulement le temps avant, de trouver une nourrice pour ses filles et de la payer pour qu'elle parte le plus loin possible avec, de peur que la guerre ne s'étende.
Alaellyra, Anaëlle et leur nourrice prirent la route vers l'Helvétie, sur le cheval de Piline qu'elle leur laissa pour la sécurité de ses enfants. Une fois arrivée à Sion, totalement à l'Est du Comté, un messager vint leur annoncer la mort de Piline, retrouvée criblée de flèches au pied des remparts du château de Dole.
C'est à ce moment là que l'histoire prit deux tournures différentes. Chacune des sœurs abandonnant l'autre pour la première fois, pour ne plus jamais se revoir. La nourrice n'ayant plus un sou en poche se retrouva alors en difficulté pour ramener les fillettes en Franche-Comté, elle voyait bien le regard que les gens leur lançait... Surtout une catin, qui un jour fini par venir faire sa demande. La nourrice dans une impasse dut faire un choix. Soit elles mourraient de faim toutes les trois dans cette région maudite, soit elle acceptait la proposition intolérable de la catin, et abandonnait l'une des fillettes pour un très bon prix à la femme. Aussi prit elle sur elle et abandonna Anaëlle qui était la plus solide des deux petites filles, pour partir avec Alaellyra et la ramener chez elle, après tout plus personne en FC ne connaissait leur existence, alors en ramener seulement une semblait acceptable.
Malheureusement pour elle, la fillette qu'elle avait été, avait été celle abandonnée a la catin.
Anaëlle avait accompagnée la femme, une certaine Jeanne de Jeneffe en Flandres, et elle y vécut dans le bordel qui employait Jeanne. Malgré les pleurs, les crises, les hurlements rien n'y fit, la femme ne cessait de répéter qu'elle était sa vrai mère, qu'elle n'avait jamais vécue en Franche Comté, et ce qui devait arriver arriva. La fillette de 3 ans grandit et oublia son passé, devenant la fille de la catin, devenant Liégeoise, jusqu'à en prendre l'accent.
D'abord employée comme servante de l'établissement, elle fit tous les travaux qu'une gamine de son âge pouvait faire : Ménage, courses, servir les boissons... Et elle grandit, malgré le fait qu'elle refusa d'avouer que son corps avait grandit lui aussi, d'autre eurent bien moins de mal à se l'avouer, et c'est bien malgré elle, qu'elle fut promu au rang de catin, perdant sa douceur, son innocence et la confiance en l'être humain, et surtout en les hommes. Elle essaya bon nombre de fois de s'enfuir, mais fut toujours retrouvée et ramenée rapidement, recevant de sacrées corrections, tel que le fouet, les coups de bâton ou même un jour on décida qu'il était temps de déposer une marque de fabrique pour qu'elle comprenne qu'elle leur appartenait, et sur sa peau au fer rouge furent marquées les initiales du bordel.
La vie au bordel continua, tentant d'oublier chaque jour, chaque seconde a peine fut elle passée. Comme il arrivait bien souvent dans les bordels elle enfanta malgré sa jeunesse, mais autant ne réussissait elle pas a fuir, autant réussit elle à faire sortir la fillette du bordel par un client. Ce qui lui valut encore des coups, mais lui donna l'espoir que peut être elle s'en sortirait et aurait une vie un peu meilleure.
A force de persévérance, enfin elle réussit à fuir, et elle commença a vagabonder, rien n'importait plus que le fait qu'elle soit le plus loin possible de ce village, aussi traversa t'elle les Flandres, puis la France, jusqu'à s'arrêter en Rouergue un jour ou elle n'avait plus rien pour manger, et commencer à penser à son avenir, car enfin elle en avait un. Elle savait que sa "mère" Jeanne avait un frère en France qui avait plutôt bien réussit, elle avait surprit une fois une discussion qui disait qu'il était chevalier. Aussi partie t'elle a la recherche de celui qu'elle croyait son oncle.
La recherche ne fut pas longue, car dans le Rouergue vivait la fiancée de son oncle et celle ci prit soin d'elle pendant quelques mois, elle la nomma Chambellan, lui donnant les ambassades du Rouergue à gérer, et la jeune catin qu'elle était disparu petit à petit à mesure qu'elle apprenait à lire, écrire et compter. Évitant la présence du genre humain dans lequel elle n'avait plus trop confiance, elle entreprit de travailler corps et âme, et découvrit lentement que l'on pouvait au moins faire confiance aux ambassadeurs. Le temps passa jusqu'à ce qu'elle comprenne que quelque chose n'allait pas comme il se devait, elle gérait une institution fantôme et le reste du comté semblait se moquer totalement de l'existence de la chancellerie, aussi alla elle pousser une gueulante contre l'endormissement des membres du conseil comtal, et du jour au lendemain passa du statut de chambellan au casier judiciaire vierge, au traitre indésirable dans le comté.
La jeune femme se retrouvait à nouveau obligée de vagabonder, elle était désormais bannie de Rouergue, mais son expérience de chambellan lui avait surtout apportée une chose. Elle y avait découvert en discutant avec des représentants de Franche Comté sa ressemblance troublante avec une jeune femme qui y avait vécue, et qui avait disparut, une certaine Alaellyra.
Grâce aux liens qu'elle s'était fait, on entreprit de la faire devenir Alaellyra, celle ci était dame d'Auxange et fille de l'ancien franc comte et baron mort pendant son mandat comtal, dont le testament n'existait pas, faisant d'elle la seule héritière. Le page de la défunte entreprit de raconter tout ce qu'il savait d'elle à la jeune femme, et celle ci trouva de plus un journal dans lequel Alae avait consignée pleins de détails de sa vie au jour le jour.
C'est comme ça qu'Alaellyra revint au pays, et qu'Anaëlle disparu totalement. Finalement le but premier de voler les terres ne fut pas atteint, surtout par choix, ces terres ne l'intéressant vraiment pas, mais l'identité de l'autre femme donnait à Anaëlle la confiance des Franc Comtois, aussi n'abandonna t'elle pas son usurpation, et entreprit de se faire sa place en FC, sur l'invitation de l'actuelle mairesse de Dole qui ne voulait pas reprendre le poste, elle se présenta au poste de Maire et fut élu, après son mandat elle fut à nouveau élu, se présentant cette fois ci par obligation.
Lorsque Vala arriva pour reprendre la mairie, elle la lui laissa puis prit la route, elle se balada un peu partout, découvrant des personnes et des villages, au cour d'un passage à Dole, elle retrouva même... Sa fille, Charlotte, accompagnée de sa nourrice. Et son passée en la présence de sa propre nourrice qui prise de remords vint lui raconter sa véritable histoire, lui apprenant qu'elle usurpait l'identité de sa soeur jumelle...
Ne sachant que faire de son temps elle reprit la route en direction de la France, ou avait lieu son procès en appel suite à l'histoire du Rouergue. Durant ses voyages, elle accompagna même Monseigneur Groar et ses pèlerins quelques jours. Puis quand elle eut enfin témoigné à son procès, et que le verdict défavorable fut prononcé, elle décida de cesser les balades, et vu que personne ne voulait de Dole et qu'il fallait bien un maire, elle y revint, se présenta et fut élue maire, le mandat se déroula aussi normalement que possible, et s'ennuyant de cette normalité, elle décida de se présenter aux comtales dans une liste d'union. Étant tête de liste elle arriva directement au parlement, ou elle fut nommé Procureur.
Trois semaines après le début du mandat, Anaëlle commença à être malade, elle palissait et maigrissait à vue d'œil, perdait toutes ses forces et n'était plus capable de réfléchir, agir, vivre normalement. Au bout d'une semaine la maladie ne la quittant pas, elle démissionna du parlement, et resta pendant encore quelques semaines clouée au lit.
Puis petit à petit ses forces lui revinrent, et elle put recommencer à sortir un peu de chez elle, jusqu'à ce que vint le jour ou elle put enfin reprendre une vie normale. Sa hargne, et son amour pour la politique ne revinrent pas pour autant, et elle décida de profiter de sa liberté pour s'occuper plus des fidèles aristotéliciens et se présenter à la Hérauderie ou elle fut nommée Héraut ès Sigillographie. Quelques semaines plus tard, elle sera de plus nommée adjoint au Maréchal d'Armes Impérial.
Les jours passent, elle quitte ses fonctions et la Franche-Comté définitivement.


Arbre familial



Fille de Piline et de Pinss Adams de Mélincour
Adams de Mélincour jusqu'à ce qu'elle ai renié ses liens avec la famille
Mère de Charlotte
Soeur jumelle d'Alaellyra
Demi soeur de Noah
Nièce de LordSaphor, MaidenIron et Sirtruk




Fonctions



Traitre Rouerguat
Pillard Franc Comtois
EX Diacre itinérant de Franche-Comté.
EX Héraut d'armes Impérial es Sigillographie.
EX Adjoint du Maréchal d'Armes Impérial.
EX Procureur de Franche-Comté.
EX Maire de Dole x3
EX Chambellan du Rouergue.
EX Policier de Millau.


Divers


Villages visités


Millau
Murat
Clermont
Pontarlier
Vesoul
Luxeuil
Dole
Poligny
Saint-Claude
Nevers
Autun
Aix
Epinal
Valence
Vaudémont
Toul
Verdun
Macôn
Marseille
Draguignan
Grandson

Bannière


Banalaenet.png

Soirée des 3 ans des RR